The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 Chapitre 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 47
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Chapitre 3   Sam 27 Juin - 22:07

- Modifier la réparation des actions ? Mais comment cela ? s’exclama Brooke.
- C’est très simple. Tu n’es pas sans savoir que j’étais récemment en voyage d’affaire à San Francisco. J’ai eu là bas des nombreux contacts extrêmement enrichissant. De nombreuses nouvelles chaines de luxe veulent acheter notre collection et les diffuser dans tout le pays y comprit à l’international. Grâce à cela nous allons au minimum doubler notre chiffre d’affaire annuel, voir le quadruplé. J’ai ici les prévisions de notre service commercial. Tenez !
Eric distribua à chacun d’eux une copie.
- Tout ceci est très intéressant mais ce ne sont là que des estimations non des faits.
- Je le sais bien Ridge, mais fais moi confiance je sais ce que je fais.
- Cela ne dit toujours pas dans quel but tu nous as tous réuni en conseil extraordinaire, tu aurais tout aussi bien pu nous en parler à Ridge, Stephanie et moi demain ou lors d’un prochain conseil général or tu as dit au téléphone que cela ne pouvait pas attendre et en quoi cela modifie la répartition des actions ?
- Je vais y venir, Brooke. Comme je l’ai annoncé en début du conseil j’ai donc pris la décision de modifier la répartition des actions afin d’en faire bénéficier la nouvelle génération Forrester. Désormais, Thomas, Phoebe, Stephy, Zende, Eric, Deacon Jr, Elona et Anaëlle auront chacun deux pour cents des créations Forrester. Bridget en détiendra cinq. Felicia et Kristen en auront sept chacune Le reste sera divisé entre nous en sachant que je garde un pour cent de plus afin de conserver le pouvoir décisionnaire en cas de vote égalitaire. Des objections ? Bien puisque tout le monde est d’accord la séance est levée.

Rentrée chez elle Bridget conta à Deacon la raison de cette assemblée extraordinaire.
- Deux pour cents des créations Forrester pour chacun de nos enfants ? Je n’arrive pas à y croire
- Tu le peux pourtant, mon chéri. Papa a distribué deux pour cents à chaque enfant de la famille.
- Je remercierai ton père lorsque je le verrai en particulier pour Eric : il n’était pas obligé.
- Hé, Hé, Eric est mon fils à moi aussi autant que le tien. Si mon père ne l’avait pas considéré dans la dispache des actions j’aurais tout refusé. Y compris les miennes.
Deacon l’embrassa.
- Tu es une femme extraordinaire ; j’ai une chance incroyable de t’avoir pour épouse.
- C’est moi qui en ai.
Leurs lèvres se rapprochèrent et ils finirent par s’embrasser. Ils étaient sur le point de faire l’amour lorsque Deacon aperçu une ombre devant la fenêtre. Il pensa alors à un cambrioleur et sortit sur la terrasse. En guise de cambrioleur il aperçut l’enfant de l’autre soir : le visage ensanglanté, tremblant de tous ses membres.
- Oh mon Dieu. Bridget, vient vite !
- Que ce passe t’il ? Oh mon Dieu, fit t’elle en voyant le petit garçon.
- N’ai pas peur, mon ange, on va s’occuper de toi. Ma femme est médecin elle va pouvoir te soigner.
- Emmenons-le à l’intérieur, je vais chercher ma trousse !
- Laisse j’y vais, reste auprès de lui !
Deacon sortit de la pièce en courant pendant que Bridget resta auprès de l’enfant.
- Comment t’appelles-tu mon ange ? N’aie pas peur on ne va pas te faire du mal. Deacon et moi on veut t’aider et rien d’autre.
- Julian, dit l’enfant presque dans un murmure.
Deacon revint bientôt avec la trousse de médecine de Bridget.
- Tient, chérie.
- Merci.
Bridget retira le sweater de l’enfant afin de l’ausculter avant de porter ses mains à sa bouche en esquivant un mouvement de recul effrayée par ce qu’elle voyait sur le corps du petit. Deacon perçu le regard effrayé de son épouse. Une onde de tristesse traversa ses yeux bleus.
- Seigneur, Julian ! Qui ta fais cela ?
L’enfant était recouvert d’ecchymose, de brulure de cigarette, de cicatrice du probablement à des coups de fouets et autres objets.
- Je dois l’emmener à l’hôpital ; il doit subir des examens complets.
- Très bien j’appelle la baby sitter et je te rejoins là bas.
- Entendu à tout à l’heure.
Ils se quittèrent sur un rapide baiser.
Comme convenu Deacon la rejoignit environ une heure plus tard.
- Chérie.
Elle se leva et se jeta ses deux bras autour de son cou avant de l’embrasser. Ses yeux étaient noyés de larmes. Deacon la serra encore plus fort en essuyant ses larmes du revers de la main avant de l’embrasser.
- Je n’avais encore jamais vu une chose pareille !
- Je sais.
- C’est tout simplement monstrueux.
Elle marqua une pose puis regarda son mari droit dans les yeux.
- Tu as subis le même sort que cet enfant n’est ce pas ?
Deacon marqua un moment d’hésitation avant de répondre.
- Oui.
Instinctivement elle le serra dans ses bras et l’embrassa.
- As-tu de ses nouvelles ? Ou est-il en ce moment ?
- En radiologie avec le DR Cooper. J’en attends d’une minute à l’autre.
- Sait-on qui lui a fait cela ?
- Non, il n’a encore rien dit.
Deacon s’éloigna quelque peu ; Bridget vint le rejoindre.
- Deacon ?
- Oui ?
- Tu ne ma encore jamais vraiment parlé de ton passé. Chéri, je sais bien que c’est un sujet douloureux pour toi mais je pense que le moment est venu d’en discuter si tu es d’accord.
Deacon hocha la tête.
- Plus tard d’accord ? Lorsque nous serons rentrés à la maison.
- Ok.

Chez Brooke, cette dernière avait raconté en détail à son amant le but de l’A.G.
- Si je comprends bien cet homme que tu déteste va diriger les actions de tes petits enfants et au final en aura plus que toi ?
- Je n’irai pas jusqu'à dire cela, je conserve quand même une bonne part des Créations Forrester autrement je me serais élevé contre cette répartition.
- Mais ce Deacon va devenir un homme très riche.
- Ses enfants, pas lui.
- C’est la même chose non ? Puisque c’est lui qui va diriger. Il pourra tout prendre pour lui.
- Pourquoi t’intéresses-tu tellement à la vie de Deacon ?
Charlie fut prit un moment prit au dépourvu avec cette question à laquelle il ne s’attendait pas mais trouva rapidement une parade au point où Brooke n’y remarqua que du feu.
- Tes intérêts me tiennent à cœur voila tout.
- C’est la seule raison ?
- Quelle autre raison voudrais tu qu’il y’ait ? Je ne voudrais pas te voir léser à cause d’un voyou.
L’orgueil de Brooke s’enorgueillit et fidele à ses principes elle commença à se déshabiller pour bientôt n’être revêtu que d’une simple nuisette rouge. En là voyant ainsi Charlie fut aussitôt en érection.

A l’hôpital, le Dr Cooper alla à la rencontre de Bridget.
- Comment va-t-il ?
- Nous l’avons admis en médecine et prévenu les services sociaux d’aide à l’enfance.
- Pouvons-nous le voir ? demanda Deacon.
- Bien sur.
- Salut.
- Salut, répondit l’enfant faiblement.
- Comment te sens-tu ?
L’enfant baissa les yeux.
- Je ne vais pas retourner là bas, dites ?
- Où là bas, Julian ? demanda Bridget.
Le petit chercha Deacon du regard.
- Julian, Bridget est ma femme et c’est aussi la maman de mes quatre enfants, tu peux lui répondre, elle ne te fera aucun mal.
- Vraiment ? Vous n’allez pas me renvoyer chez moi ?
- C’est chez toi qu’on t’a fais cela ?
L’enfant baissa les yeux et mit un certain temps avant de répondre.
- Oui.
- Tu veux bien nous dire qui ta fait cela ?
- Mes parents. Enfin le mari de ma mère.
Deacon baissa les yeux. Bridget surprit son regard et prit la main de son mari dans la sienne tout en continuant à s’occuper de l’enfant.
- Mon ange, écoute moi, lorsque l’assistante sociale sera là, tu dois me promettre de tout lui raconter dans les moindres détails. D’accord ?
L’enfant hocha de la tête.

- Chéri est ca va ?
- Tu veux bien conduire s’il te plait, je me sens pas en état de le faire.
- Bien sur.
Une fois chez eux tel un automate Deacon se dirigea vers la chambre des enfants avant de se jeter dans les bras de Bridget et d’éclater en sanglot.

Le lendemain se tenait la soirée au café Russe.
- Deacon, si tu ne sens pas capable d’y aller nous pouvons tout annuler.
- Je te remercie mais ca va aller. De plus j’ai vraiment besoin de me changer les idées. Passer une soirée en compagnie de ta mère et de sa nouvelle âme sœur me fera le plus grand bien.
Bridget sourit.
- Tu en es sur ?
- Bien sur. Il l’embrassa. – Allons-y !

Au café Russe Brooke était déjà attablée lorsque Deacon et Bridget arrivèrent.
- Je suis ravie que vous soyez joint à nous.
- Tu es seule où est cet homme dont nous chante les louanges depuis plusieurs mois ?
- Il ne va plus tarder, il doit nous rejoindre dans quelques minutes.
- Bien. Parle nous de lui, tu ne m’a presque rien dit sur lui. Qui est t’il ? Que fait t’il dans la vie ? Est t’il veuf, divorcé ? As t’il des enfants ? Je veux tout savoir.
Brooke se mit à rire.
- Whaoo que de question ! Pour commencer il s’appelle Charlie, Charlie Brown. C’est un brasseur d’affaire. Il n’a pas d’enfant et est toujours célibataire.
- Comment l’avez-vous connu ?
- C’était ici même. Un jour où j’étais totalement déprimé : Ridge avait prit la décision de rester avec Taylor ; j’étais anéantie. Il était assit au bar et m’avait remarqué et ma offert un verre de vin. Nous avons terminé la soirée ensemble chez moi.
Brooke regarda sa montre
- Mais que fait t’il ? Il avait promit de nous rejoindre vers 19 h 30, il a déjà plus d’une demie heure de retard.
Le portable de Brooke sonna.
- C’est lui, dit-t’elle toute souriante. Telle une adolescente le jour de son premier flirt elle repoussa ses cheveux en arrière.
- Comment je suis ?
- Maman, mais enfin ce n’est qu’au téléphone il ne risque pas de te voir.
- Je sais oui mais je tiens à être parfaite au moment où il arrivera.
Le portable n’arrêtait pas de sonner, tout le monde dans la salle regarda en leur direction.
- Maman, mais tout le monde nous regarde c’est gênant à la fin, décroche ce fichu télephone.
- Allo, oui ?
Le visage de Brooke s’assombrit soudainement.
- Tu es vraiment obligé d’y aller ce soir ?
- Je comprends, bon voyage et revient vite.
- Il ne vient pas ?
- Non, il doit se rendre à Sacramento pour du travail.
A l’autre bout du restaurant, un homme regardait en direction de la table son regard fixé sur Deacon.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
Chapitre 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: Un retour du passé-
Sauter vers: