The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 chapitre 13

Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: chapitre 13   Lun 17 Aoû - 23:53

- Je viens avec toi. Je veux moi aussi savoir qui notre fils fréquente et ce qui le rend ainsi.
Les yeux de Deacon s’illuminèrent.
- Merci, mon amour.

A la table du petit déjeuner tout le monde agissait comme si tout était normal. L’heure de l’arrivée du bus scolaire allait bientôt arrivé.
- Le bus ne va plus tarder. Je n’ai pas très faim je finirai cela en route.
- Eric. Aurais-tu déjà oublié ? C’est moi qui te conduirai à l’école aujourd’hui ainsi que toute la semaine.
- Papa ! Non ! Tu vas me foutre la honte devant tous mes copains.
- Tant pis, tu n’avais qu’à y penser avant de sécher les cours.
- Je t’ai dis que je ne le referai plus.
- Peut être, je ne demande qu’à te croire mais en attendant ta mère et moi devons parler à ton professeur ainsi qu’au directeur.
- Elle ne va pas venir aussi !?
- Qui ca elle ?
- Papa, fait pas semblant de ne pas savoir. Je ne veux pas qu’ELLE s’occupe de moi !
- Que tu le veuille ou non, TA MERE va venir avec nous.
- Ce n’est pas ma MERE !
- Eric à présent ca suffit ! Tu avais promis d’être gentil et d’obéir.
- A toi, pas ELLE !
- « ELLE » s’appelle « MAMAN » en ce qui te concerne et j’aimerais que tu t’adresse à ta mère sur un autre ton !
- Maman est la meilleure des mères, elle n’a jamais fais de différence entre nous. Elle t’aime autant que si tu étais son fils mais si tu refuse de l’admettre alors tu n’es plus mon frère !
- Elona, ne dis pas cela, chérie, ton frère est en colère après moi parc que je lui ai caché la vérité au sujet de sa véritable mère mais cela lui passera.
- Bon sang, Eric, qui ta foutu ces idées dans le crane !? Et d’ailleurs qui ta parlé de Becky ?
- Ca te ne regarde pas !
- Je suis ton père et tout ce qui te concerne me regarde également.
Le bus scolaire était déjà repartit.
- Les enfants prenaient vos affaires, je vais vous conduire à l’école.
- D’accord, Maman.
Les trois enfants regardèrent leur mère. Celle-ci avait les larmes aux yeux mais s’abstenait de le montrer.
- Au revoir, Papa.
- Bonne journée ma puce.
- J’irai directement à l’hôpital après avoir conduis les enfants à l’école.
- Ok, mon cœur, appelle des que tu le pourras. Je vais rester à la maison avec Eric.
- Hey toi! interpella Eric.
Deacon fulmina.
- Eric stop! Je t’interdis d’interpeller ainsi ta mère.
- Je ne veux pas qu’elle se mêle de mes affaires.
- Que tu le veuille ou non, Eric, je suis ta mère et je t’aime. Tout ce qui te touche me concerne.
- Moi je ne t’aime pas !
- Va dans ta chambre ! Prend tes bouquins et va étudier tout ce que tu as loupé.
- Seul ?
- Oui seul !

Bridget accompagna comme prévu les enfants à l’école lorsque le directeur l’interpella.
- Md Sharpe ? je suis ravi de vous voir. Pourriez-vous m’accorder quelques minutes s’il vous plait
- Bien sur.
Aucun d’eux ne s’était rendu compte que Georges/ Charlie/Zach les observait du coin de l’œil d’un regard rempli de haine.
- Comment va Eric ?
Bridget embarrassée ne savait si elle devait dire la vérité ou bien mentir.
- Il va mieux.
- Qu’a-t-il exactement ?
- Il a… Il a attrapé un virus.
- Oh ! J’espère que cela va aller mieux.
- Merci.
- Madame Sharpe, si je vous ai demandé quelques minutes de votre temps c’est parce que son institutrice et moi-même avons remarqué une certaine baisse dans ses notes avant qu’il ne tombe malade.
- Je l’avais constaté.
- Md Sharpe, je ne voudrais me mêler de choses qui ne me regardent pas mais est ce tout va bien dans votre famille ?
- Dans ma famille ?
- Entre vous et votre mari.
- Il n’y a aucun problème dans mon couple. Pourquoi cette question ?
- Parce que Eric avait semblé très distrait selon son professeur et moi-même avons pensé qu’il y’avait peut être des problèmes à la maison.
- Je ne vois pas ce qui a pu vous faire penser une chose pareille : mon mari et moi nous nous entendons à merveille, tout va bien dans notre couple.
- Tant mieux alors, j’en suis ravi pour vous.
- J’aimerais moi aussi vous poser une question.
- Je vous écoute qui y’a-t-il ?
- J’aurais aimé avoir quelques informations sur un de vos employé du nettoyage un certain Zach.
- Zach ? Ce nom de me dis rien. En même temps je ne connais pas les noms de tout mon personnel de nettoyage de mémoire.
- J’aimerais s’il vous plait que vous consultiez vos registres je vous prie.
- Pourquoi s’il vous plait ?
- Je vous demande pardon ?
- Pourquoi voulez vous que je vous fournisse des renseignements sur mon personnel ?
- Mon fils, mon fils Eric passe de nombreuses heures avec lui et depuis ignore même ses amis. Comme tout parent son père et moi nous inquiétons pour notre enfant.
Je comprends. Laissez-moi deux ou trois jours pour faire des recherches et je vous appelle.
- Merci.
Bridget pris congé du directeur.

En entendant Bridget prendre congé, Georges eu juste le temps de s’éloigner à l’autre bout du couloir faisant semblant de travailler.
Il sortit son portable et appela Nancy.

- Nancy, il va falloir passer à la suite des opérations.
- Pourquoi ? Que ce passe t’il ? Eric n’est pas venu aujourd’hui, il n’était pas dans le bus aujourd’hui pas plus que les autres enfants de Deacon.
- Je sais. Ils sont arrivés plus tard avec Bridget.
- Avec Bridget ! ? Pourquoi ?
- Quelqu'un arrive, je dois raccrocher. On en discutera plus tard.


Bridget décida de rentrer chez elle au lieu d’aller travailler. Les pensées se bousculaient dans sa tête : avait t’elle eu raison de mentir au directeur, quelle stratégie adopter face à Eric ? Devait-elle le laisser continuer à le laisser la traiter de la sorte ou bien sévir au contraire ? Si elle adopter cette attitude ne risquait t’elle pas de le braquer encore plus et de perdre à tout jamais l’amour de son fils ? SON FILS ! Car c’était bien ce qu’il était : son enfant, son enfant et celui de Deacon ! Deacon, son mari, son amant, le père de ses enfants, de ses cinq enfants ! L’homme qu’elle aimait plus que tout au monde depuis le premier jour de leur rencontre à l’Insomonia. Pourquoi quelqu'un était t’il aller dire à Eric qu’elle avait un amant ? Qu’elle pouvait bien être cette personne qui semait la zizanie dans sa famille et surtout pourquoi ?

Absorbée par ses pensées, elle ne se rendit même pas compte qu’elle était arrivée chez elle et heurta de plein fouet la poubelle qui fut un bruit de tous les diables. En entendant cela Deacon sortit en courant de la maison, pensant à un cambrioleur. Voyant alors la voiture de Bridget il se précipita à sa rencontre.
- Bridget ! Chérie, tout va bien ? Bridget ! Tu m’entends mon amour ? parle moi je t’en supplie.
- Deacon ?
- Oui, chérie, c’est bien moi
Celle-ci n’était fort heureusement que très légèrement blessée. Une petite égratignure sur le front qui saignait mais sous le choc avait perdu connaissance une petite minute qui sembla une éternité à Deacon.
- Chérie, est ce tout va bien ? Veut tu que j’appelle une ambulance ? Ou le mieux serait que je t’emmène moi-même à l’hôpital…
- Non, non, tout va bien, je t’assure, dit t’elle en défaisant sa ceinture de sécurité.
Deacon l’aida à sortir de la voiture.
- Es tu certaine que tout va bien ?
- Oui. Ne t’inquiète pas.
- Tu saignes. Tu es sure que ca va ?
Bridget sourit.
- Je me suis légèrement blessée au front durant le carambolage mais tout va bien ne t’inquiètes pas. Je suis médecin n’oublie pas, je le saurais si j’avais quelque chose de grave.
Elle l’embrassa.
Deacon lui sourit et l’attira dans ses bras.
Ils entrèrent enlacés dans la maison. Repose toi je vais chercher une compresse…
Bridget lui tint la main et l’empêcha de partir.
- Laisse chéri, j’ai d’avantage besoin de toi que d’une compresse.
Deacon la regarda, se pencha vers elle et l’embrassa.
- Que fais tu à la maison ? Je croyais que tu devais partir à l’hôpital après…
Ils furent interrompus par l’arrivée impromptue d’Eric.
- Papa, j’ai entendu un bruit sourd dans… qu’est qui t’es arrivée ?
- Pour faire simple disant que j’ai foncé dans la poubelle avec la voiture.
- Ca te fait mal ?
Bridget sourit.
- Non, mon ange, ca ne fais pas mal. Je vais bien.
- Pourtant tu saignes.
- Tel père, tel fils, dit fièrement Deacon.
Bridget lui donna un coup de poing dans le ventre ce qui eu pour effet de le faire rire.
- Te souviens tu lorsque Papa t’apprenais à faire de la bicyclette lorsque tu étais tout petit ? Il t’arrivait souvent de foncer droit dans le mur et bien aujourd’hui c’est à mon tour.
L’enfant sourit timidement.

- Je m’en souviens plus mais si tu le dis c’est que cela doit être vrai.


Georges arriva chez Nancy furibond.

- Georges ! Que c’est t’il passé pourquoi le môme n’était pas à l’école ! ?
- Ca ce complique, Nancy, la bourgeoise de Deacon commence à poser des questions !
- Des questions ? A propos de quoi ?
- J’ai surpris une conversation entre elle et le directeur de l’école. Elle couvre son môme la garce elle n’a pas dit qu’il séchait. Elle laisse croire au dirlo que son gamin est malade.
- Mais attend, depuis quand elle est au courant que son gamin sèche les cours ? Tu crois que ce con leur a tout avoué ?
- Ce môme est tellement con qu’il en est capable.
- Bon mais tu ma dis que les choses se compliquent, si elle veut couvrir son gamin c’est son problème pas le notre.
- Ouais, mais je ne t’ai pas tout dis. Elle commence à poser des questions sur « Zach » elle veut savoir qui il est.
- Ce morveux lui en a parlé alors.
- Qui d’autre à part lui aurait pu lui en parler. Aucun gamin de l’école ne prête attention à l’homme de service comme ils l’appellent.
- Que comptes-tu faire ?
- Passer à la vitesse supérieure.
- Je t’en prie dis-moi que je n’aurais plus à garder ce morpion. Il est encore pire que Deacon à son âge. Au moins ce con nous pouvions lui foutre une tannée mais pas son morveux de fils.
- Crois moi c’est pas l’envie qui me manque quelque fois mais tu vas devoir le supporter encore, probablement moins qu’avant puisque maintenant ils savent qu’il n’allait pas à l’école, ils vont surement l’avoir à l’œil mais je peux pas me permettre de le perdre de vue : il est indispensable à la réussite de notre plan ! Il va falloir continuer à lui monter la tête contre cette conne de Bridget jusqu’au jour où elle en aura marre et finira par le tabasser ce qui mettra Deacon hors de lui et il la fichera à la porte. Une fois Deacon seul et isolé nous lui ferons payer tout le mal qu’il nous a fait. Pour commencer il nous donnera tout son fric et lui se retrouvera là où est sa place : dans le caniveau !
- J’ai tellement hâte que ce jour arrive.
- Crois moi ma poule il arrivera plus vite que tu ne le crois. Dans l’immédiat je vais donner ma démission à cette école de gosses gâtés pourris et récupérer mon dossier.




_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Re: chapitre 13   Lun 17 Aoû - 23:54

Lorsqu’Eric eut regagné sa chambre Deacon se retourna vers Bridget.
- Avant qu’Eric ne nous interrompe je te demandais ce que tu faisais à la maison de si bonne heure alors même que tu comptais aller travailler après avoir accompagné les enfants.
- C’était mon intention effectivement mais il s’est produit un événement auquel je m’attendais pas. J’ai croisé le directeur et j’ai eu un entretien avec lui. Il voulait avoir des nouvelles d’Eric, savoir quand il allait revenir etc.
- Lui as-tu dis la vérité ?
Bridget marqua une courte pause.
- Non ! Je n’ai pas pu.
Deacon la regarda de ses grands yeux bleus.
- Pas pu ou pas voulu ?
- Un peu les deux je pense.
Deacon lui sourit.
- Bridget, dit-il sur un ton faussement contrarié.
- Pardon, chéri mais je ne pouvais pas, c’était plus fort que moi. Je ne pouvais pas trahir notre fils.
- Chérie, notre fils nous a menti pendant presque un mois en nous faisons croire qu’il allait à l’école alors qu’il passait ses journées je ne sais où. Il a fait de ses frères et sœurs des complices en les obligeant à rapporter ses devoirs afin qu’on ne soupçonne rien. Pour finir il te traite comme une malpropre. Il te parle sur un ton qu’il n’emploierait pas avec son chien et toi que fais-tu ? Tu le couvres en mentant au directeur de son école !
- Deacon ! C’est difficile pour moi de faire ce que tu me demandes met toi cinq minutes à ma place. J’aime Eric, je l’adore, je ne pourrais pas l’aimer plus si il était réellement mon fils mais en même temps aujourd’hui il sait que je ne le suis pas vraiment sa maman. Il m’en veut déjà bien assez comme ça. Je n’ai pas envie de rajouter de l’huile sur le feu.
Deacon fulmina.
- Bridget, tu es sa mère ou tu ne l’es pas, tu dois choisir. Si tu es sa mère alors agit comme tel ! Qu’est qui t’arrives ? Tu n’as jamais hésité à le corriger avant lorsque il faisait une bêtise.
- C’était alors plus facile car il ignorait toute la verité.
- Ok mais aujourd’hui il le sait. Je ne sais comment mais il le sait et de toute manière nous comptions bien l’en informer non ? Alors fatalement il l’aurait apprit de toute façon. Qu’avais tu l’intention de faire une fois qu’il eu su tout la vérité ? Démissionner de ton rôle de mère peut être ? Deacon soupira – Bridget. Mon fils et toi avez toujours eu d’excellentes relation jusqu'à maintenant…
- « Ton fils » !? « Ton fils » !? Je te rappelle que c’est aussi mon FILS !
- Alors comporte-toi comme une mère et non comme sa meilleure amie qui le couvre quoi qu’il fasse. Je sors faire un tour, à plus tard !

Deacon sortit laissant Bridget à la maison, seule, désorientée. Jamais encore elle et Deacon ne lui avait parlé sur ce ton. Bien sur ils leur étaient déjà arrivés d’avoir des désaccords mais après discussion ils finissaient par trouver soit un compromis soit se rendre compte que l’un des deux avait raison. Mais là la donne avait changé. Elle n’avait même pas eu le temps de l’informer sur Zach.
Elle fut tirée de sa rêverie par Elona.

- Maman ?
- Oui, chérie ?
- Papa est parti ?
- Il est sortit, chérie.
- Je vous ai entendu vous disputez. Papa est fâché après toi ?
- Nous avons une divergence d’opinion rien de plus.
- A cause d’Eric ?
- J’ai cru bien faire quelque chose mais ton père n’est pas d’accord.
- Je n’aime pas vous voir vous disputer.
- Moi non plus mon ange.
- Depuis quelques temps tout va de travers dans notre famille à cause d’Eric.
- Non, ne dis pas cela, chérie, ton frère n’y est pour rien.
- Il n’est plus mon frère, je ne l’aime plus.
- Elona, ne dit pas des choses pareilles veut tu ? Eric est et restera toujours ton frère.
- Il est entrain de détruire notre famille. Papa et toi vous vous aimez et pourtant vous disputez à cause de lui !
- Mon ange, cela arrive dans tous les ménages.
- Oui mais après ces couples finissent par divorcer et je n’ai pas envie de choisir entre toi ou Papa car je vous aime tous les deux.
Bridget se mit à la hauteur de sa fille, les deux mains sur ses frêles épaules
- Chérie, Papa et moi n’allons pas divorcé. Nous nous aimons par-dessus tout et d’ailleurs à bien y réfléchir c’est lui qui avait raison. Non moi.

Pendant des heures Deacon avait roulé au hasard sans but précis. Sans qu’il sache pourquoi il s’arrêta devant le Lair. Il y entra et s’installa au bar.
- Un soda s’il vous plait
Le barman lui apporta son soda
- Merci.
Il ne remarqua pas la présence d’un homme aux cheveux grisonnant qui le regardait ni même d’une jeune femme brune ce qui n’échappa pas en revanche au regard attentif de l’homme assis au bar. Homme qui n’était nul autre que Georges, Charlie ou Zach selon l’instant et la personne face à lui.
Il se leva et se dirigea vers la jeune femme.
- Vous savez, à mon avis cet homme a bien besoin d’une compagnie féminine. Garçon, deux verres de whisky sec. Vous aimez le whisky, j’espère ?
- Non, Papi, je préfère le jus d’orange. Evidement j’aime le whisky, pour qui me prenez-vous ?!
Georges se mit à rire.

Deacon était plongé dans ses pensées. Sa dispute avec Bridget lui revenait en flash back. Jamais encore en toutes ces années de mariage ils ne s’étaient autant disputer. Que pouvait-il bien leur arriver ? D’abord Eric qui devenait insolent, faisait l’école buissonnière, mentait et maintenant une dispute importante entre sa femme et lui.
- A ce que je vois vous avez besoin de quelque chose de plus fort que ce jus de fruit gazeux, dit la femme en posant les deux verres de whisky.
- Merci mais je ne bois pas d’alcool.
- Pourtant vous en auriez besoin.
Deacon sourit.
- Merci mais je tiens à garder les idées claires.
- Voyant un petit verre ne vous fera pas de mal.
- Ecoutez, Mlle…
- Ramona
- Ramona, je suis alcoolique et je ne bois pas d’alcool.
- Je vois. Bon dites-moi qu’est un beau gosse comme vous fiche dans ce bar tout seul à vous morfondre ? Laissez-moi deviner. Votre petite amie vous a plaqué et votre fierté en a pris un coup au moral. Allez remettez en vous en selle, c’est elle qui a perdu croyez moi. Je connais plus d’une fille qui serait ravie de sortir avec un homme tel que vous !
- Je vous remercie de me dire cela, c’est très gentil mais c’est bien plus compliqué que vous ne l’imaginez.


A la maison de la plage Bridget, assise sur le canapé, regardait l’heure tournée. 21 h00, 22 h00, 23 h 00, 00 h 00 et toujours rien. Pas un seul appel de Deacon et aucun de bruit de moteur dans l’allée.

Au Lair Ramona continuait à draguer Deacon.
- Je connais un motel au coin de la rue très confortable.
- Écoutez Ramona, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, je suis marié et heureux en ménage.
- Si vous êtes si heureux que cela que faites vous ici alors ? Ou est votre femme ?
Deacon soupira
- Comme je vous l’ai déjà dit c’est compliqué.
- Allez votre femme n’en saura rien.

Au même moment le téléphone sonna dans la maison de la plage. Bridget se roua sur le combiné.
- Deacon ?
- Md Sharpe ?
- Oui ?
- C’est à propos de votre mari.
- Mon mari ? Que c’est t’il passé ? As t’il eu un accident ? A quel hôpital est-il ?
- Vous devriez venir au Lair. Votre mari est en bonne compagnie.
- Qui êtes vous ? demanda Bridget à la voix masculine à l’autre bout du fil.
Mais l’homme avait déjà raccroché, laissant seule avec ses pensées

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
chapitre 13
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: Un retour du passé-
Sauter vers: