The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 chapitre 18

Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: chapitre 18   Ven 11 Sep - 23:19

- Je me suis posée et reposée cent fois la question dans ma tête : Deacon n’est pas connu des médias quand à moi je ne travaille pas pour les Créations Forrester.
- Cela peut être un ami des Moor. Il n’est pas impossible qu’ils se seraient confiés à quelqu'un de leur entourage.
- Je ne le pense pas : dans l’intérêt d’Eric nous avions convenu de n’en parler à personne.
- Avez-vous une absolue confiance en eux, Deacon ?
Deacon prit une profonde inspiration.
- Il est certain qu’entre les Moor et moi cela n’y a jamais eu d’entente cordiale mais je sais une chose c’est qu’ils aiment leur unique petit fils et ne feraient rien contre lui.
- Deacon, réfléchissez une seconde, Bridget vient de me dire que s’il n’en tenait qu’à elle jamais elle n’aurait révélé la vérité au petit. Croyez vous sincèrement que les Moor n’ont pas saisit ses intentions. Vous êtes mariés depuis bientôt dix ans, vous avez récupéré Eric à Ambre et à Eric lorsque il avait à peine un an, Bridget et vous avez fondé votre famille et Eric a grandi comme étant un membre à part entière de cette famille…
- Mais il l’EST ! Taylor ! Eric est notre fils à Deacon et à moi !
- Non, Bridget. Cet enfant n’est pas le tien même si tu le considère comme tel ce petit a déjà une mère et qu’il aimait de tout son cœur. Ce que tu comptais faire est mal, très mal. Tu voulais te substituer à sa mère en lui avouant jamais la vérité et ca les Moor ont du le comprendre et se seront confié à un ami en qui ils ont confiance parce que ils savent très bien qu’il ne servirait à rien de se lancer dans une procédure juridique qu’ils seront sur de perdre car personne ne gagne contre les Forrester et cela leur couterait énormément d’argent qu’ils n’ont pas contrairement à toi.
Bridget fulminait.
- Non mais tu me prends pour qui ?!! Jamais je n’aurais laissé des pauvres gens aller en justice pour pouvoir passer ne serais qu’un peu de temps avec leur petit fils. Oui j’aime Eric de tout mon cœur, je ne pourrais pas l’aimer d’avantage s’il était réellement de ma chair et de mon sang et oui j’aurais aimé qu’il n’apprenne jamais la vérité. C’est égoïste j’en ai parfaitement conscience mais lorsque on aime il y’a toujours une part d’égoïsme en nous non ? Quoiqu’il en soit j’aurais fini par tout lui révéler parce qu’il a le droit de connaître ses grands parents et savoir d’où il vient. Pour son prochain anniversaire nous avions prévu d’inviter les Moor et à la fin de la fête nous devions tout lui révéler. Tu n’as pas oublié » ? Nous t’avions demandé d’être présente afin de nous aider au cas où. C’est pourquoi ta théorie sur les Moor est fausse. Tout comme Deacon et moi ils veulent le bonheur d’Eric.
- Alors comment expliquez qu’il connaisse aussi bien l’histoire de la naissance d’Eric ?
- Nous ne l’expliquons pas cependant autant ma femme que moi aimerions avoir une réponse à cette question ! Cet individu a traumatisé nos enfants !


A l’école, Eric était seul dans son coin, ses frères ne lui adressant plus la parole, ses amis le boudant pour se venger du fait qu’il les avait laissé tomber pour privilégier son amitié avec Zach.
Thomas vint finalement à son rencontre.
- Avec les potes on va faire une partie de baseball et il manque un joueur. Tu veux venir ? Tu seras dans mon équipe.
- Ok.
- Hey Thomas, qu’est tu fous ? Tu viens jouer ?
- Qu’est qu’il fout là lui ?
- Je lui ai demandé de se joindre à moi car il manquait un joueur à mon équipe.
- S’il joue moi je ne joue pas.
- Moi non plus.
- Vous exagérez les gars, Eric n’est pas responsable de ce qui est arrivé à Elona c’était un simple accident.
- Tu ne sais pas tout et cela vaut mieux pour toi.


A l’autre bout de la ville Brooke était sur le point de sortir.
- Tu seras encore ici à mon retour ?
- Hélas non, ma couleuvre. Je vais être obligé de partir de nouveau sur les routes. Pendant que tu prenais une douche un client important m’a appelé. Il habite Honolulu et je dois m’y rendre par le premier vol.
- Tu en auras pour longtemps ?
- Je l’ignore encore.
- Nous n’avons pas encore profité de notre seconde lune de miel.
- Ma poule je te promets à nos prochaines retrouvailles une nuit que tu n’oublieras pas de sitôt.
- J’aimerais déjà y être.
- Il faut vraiment que je parte si je ne veux pas rater mon avion. Je suis ravi pour ta petite fille.
- Merci. Je transmettrai à Bridget.


- Te mêle pas de cela, Thomas !
- On a besoin d’Eric, c’est notre meilleur lanceur !
- Trouve quelqu'un d’autre sinon je reste pas !
- Si Deacon jr quitte l’équipe, moi aussi.
- Faites pas les cons les gars !
- Décidez vous les gars on perd du temps là ! Thomas, tu pourrais prendre Jason à la place d’Eric.
Thomas soupira.
- Si tout le monde est d’accord alors Jason sera le lanceur de mon équipe. Désolé mon vieux mais si tu restes cela bloque tout le monde.
- Je sais.
Eric s’éloigna hors du terrain de jeux mais resta néanmoins à un endroit d’où il pouvait les voir. Lorsque le jeu se termina, l’équipe de Deacon Jr avait gagné. Euphorique il se dirigea vers son frère.
- Mon équipe a gagné !
- J’ai vu !
- On les a mis K.O.
Julian qui n’était jamais loin de Deacon jr s’approcha.
- Tu as vu cette fillette, Deacon Jr, il a préféré se retirer sans faire d’histoire plutôt que ce battre comme un homme.
- Suis pas une fillette et à quoi bon me battre pour si peu ? Vous ne vouliez pas de moi dans la partie et les gars s’impatientaient.
- Un homme, un vrai se serait battu pour défendre ce qui est à lui. Toi tu n’es qu’une fille !
- Suis pas une fille !
- Hey les gars venaient voir cette poule mouillée ! Comment elles font les poules mouillées ?
Comme d’une seule voix les enfants commencèrent à se moquer de lui en le traitant de poule mouillée.
Exaspéré, Eric finit par se jeter sur Julian et commença à se battre. Julian lui rendit coup sur coup. Les élèves s’étaient divisé en deux clans chacun encourageant l’un des deux à poursuivre. A la vue du sang Deacon jr revit en flash back les images de sa sœur baignant dans son sang.
- Stop ! Arrêtez ! Arrêtez, je vous en supplie !
Bien sur personne ne l’entendait. Au final les hurlements finirent par alerter les professeurs qui les arrêtèrent.


Georges arriva chez Nancy. Son visage exprimait la colère, la rage. Nancy accouru vers lui.
- La mioche a survécu alors ?
- Elle est aussi résistante que son bâtard de père !
- Que vas-tu faire ? Tu n’as pas l’intention de laisser tomber ?
- Jamais de la vie ! Deacon va payer pour ce qu’il ma fait ! Mais je dois bien réfléchir et mettre au point un nouveau plan qui cette fois je te le dis ma poule : il sera INFAILLIBLE !


Deacon et Bridget étaient rentrés chez eux avec Anaëlle. Apres que Bridget l’ai mit au lit elle redescendit auprès Deacon.
- J’ai le plaisir de t’annoncer que notre fille dort comme un ange et nous devrions l’imiter : je suis extenuée !
- Moi aussi. Les enfants ne rentreront pas avant trois bonnes heures ensuite nous irons tous ensemble à l’hôpital.
- Ils vont être fou de joie en apprenant la nouvelle. J’espère que cette bonne nouvelle apaisera les tensions entre nos enfants.
A ce moment le téléphone sonna. Deacon décrocha.
- Allo.
- Mr Sharpe ?
- C’est moi-même qui à l’appareil ?
- Mr Hamilton, directeur de l’école Abraham Lincoln.
- Je vous écoute que puis je pour vous ?
- Mr Sharpe, je suis au regret de vous annoncer que vos enfants sont renvoyé de l’école à partir d’aujourd’hui.
- Renvoyer mais pourquoi ? Que c’est t’il passé ?
- Deux de vos fils se sont battus perturbant ainsi la recréation.
- Battu mais avec qui ?
- Ensemble !
- Mon Dieu ! Ma femme et moi arrivons tout de suite !
- Chéri que ce passe t’il ?
- C’était le directeur de l’école. Les enfants se sont battus ; ils sont renvoyés de l’école !
Effarée Bridget porta ses mains sur sa bouche.
- Battu ! Ce n’est pas possible nos enfants n’arriveront jamais aux mains : il doit y avoir une erreur.

A leur arrivée à l’école Deacon et Bridget furent reçu dans le bureau du directeur : les enfants s’y trouvaient déjà.

Julian et Eric avaient tout deux saignaient du nez et avaient chacun d’eux un œil au ber noir.
Lorsque Bridget aperçu ainsi ses enfants elle n’en cru pas ses yeux. Deacon était abasourdi
Le directeur vint à leur rencontre.
- Md et Mr. Sharpe! Merci d’être venus. Avez-vous vu vos enfants ?
- Que c’est t’il passé ?
- Comme je l’ai expliqué à votre mari au téléphone : vos deux enfants se sont battus perturbant ainsi la recréation. Par conséquent ils sont tous les deux renvoyés de l’école. Nous n’acceptons aucun élément perturbateur.
- Nos enfants n’ont pas pour habitude d’agir ainsi. Notre famille traverse une crise depuis quelques mois et cela les perturbe.
- Mr Sharpe ! Nombreuses familles traversent des crises. Nous avons énormément d’enfants de parents divorcés ou en instance de divorce mais ils ne se bagarrent pas dans la cour, à fortiori le jour où l’on revient en classe après des semaines d’absence. Depuis l’accident survenu hier à votre fille, j’ai toute ma hiérarchie qui cherche à comprendre comment un tel accident a pu arriver dans notre établissement. Nombreuses familles ont peur d’envoyer leur enfant en cour ignorant ce qui c’est passé. C’est pourquoi je suis dans l’obligation de les renvoyer ! A partir de ce jour Eric Sharpe et Julian Carlton ne font plus parti de notre école ! Je suis navré pour votre divorce mais cela ne change rien à ma décision ! Celle-ci étant irrévocable !
- Mr Gordon ! Il y’a quelques semaines ma femme était passé vous voir pour vous demander des renseignements sur votre personnel, pour mémoire je vous rappelle qu’il s’agissait d’information concernant un de vos agents technique nommé Zach ! Qui pour une raison que nous ignorons c’était énormément rapproché de notre fils Eric et depuis ce jour notre enfant est perturbé ainsi que le reste de la famille or vous n’avez rien fait. En conséquence nos enfants ne seront pas renvoyés car c’est nous qui les retirons. J’oubliais : pour information : le couple que nous avons crée ma femme et moi est solide, il n’a jamais été question de divorce entre nous. Si nos enfants sont autant perturbé c’est uniquement du à un de vos employés.
Tu viens chérie ? Nous allons chercher nos enfants et nous partons.


Dans la voiture ni les enfants ni leurs parents ne prononcèrent mot. Une fois arrivée le silence qui s’était installé se poursuivit. Jusqu’au moment où Bridget prit la parole.
- Peut-on savoir ce qui vous aie passé par la tête pour vous battre ? Allez y nous vous écoutons !
Les trois enfants se mutèrent un moment dans le silence
- Votre mère et moi exigeons une réponse !
- C’est à cause d’Eric, c’est lui qui a commencé à me frapper, moi je me suis juste défendu.
- Dis plutôt que tu ma provoqué ! D’abord Deacon jr est venu me narguer pour me dire que son équipe avait gagné alors qu’il ne voulait pas de moi dans la partie et comme je ne voulais pas lui répondre tu ma traité de « fillette ! » Tu ma poussé à me battre comme un homme.

- Nous avons avions pourtant apprit à discuter lors d’un désaccord non à vous battre, dixit Bridget, de plus pourquoi ne vouliez vous pas d’Eric dans l’équipe ?
- A cause de ce qui est arrivé à Elona : c’est de sa faute si elle est morte !
- Morte ? Deacon jr, ta sœur n’est pas morte voyant qui ta mis une telle idée dans la tête ?
- Elona est vivante ?
- Bien sur, chéri, ta sœur a survécu.
- En tout cas il est responsable de ce qui lui est arrivé ! Lui et son ami Zach !
- Ma faute ! Je n’étais même pas là lorsqu’Elona a eu son accident ! Puis d’abord de quoi te mêles-tu ? Elona n’est même pas ta sœur !
- La tienne non plus !
- C’est ma demi sœur puisque nous avons le même père mais elle n’est rien pour toi puisque tu n’es ni le fils de Bridget et encore moins de mon père !!!
- Eric, Stop ! Retire tout de suite ce que tu viens de dire à ton frère !
- Pas question c’est la vérité ! Pourquoi as-tu convaincu mon père de le prendre dans notre famille on était mieux sans lui !
- Pour ton information Bridget ne « ma convaincu » en rien du tout. Nous avons pris cette décision ensemble comme chaque décision importante concernant notre famille.
- De toute façon ce n’est pas Julian qui a fichu la pagaille dans notre famille mais Zach ! Depuis qu’il est devenu ton copain tout va mal dans notre famille. C’est à cause de lui si Elona a failli mourir.
- Chéri, ce qui est arrivé à ta sœur est un horrible accident rien de plus.
- Non, Maman, c’est de la faute à Zach !
Julian regarda son frère d’un regard qui n’échappa pas à ses parents.
- Peut-on aller voir Elona ?
- Plus tard. Deacon jr qu’allait tu nous dire avant que ton frère ne te fasse signe d’arrêter.
- Rien, Papa.
- Tu mens très mal tu le sais ? En quoi Zach est t’il responsable de ce qui est arrivé à Elona ? Dis le nous s’il te plait il est indispensable que nous le sachions.
- Je jouais avec des copains dans la cour, Elona était avec ses copines. A la récré on se croise parfois mais on ne joue pas ensemble : Elona fait des jeux de filles avec ses copines et moi je suis avec mes copains. Et puis j’ai entendu des cris. Lorsque je me suis approché de l’endroit d’où venaient les cris, j’ai vu… j’ai vu… Elona allongé par terre : elle gisait dans son sang. Zach se tenait là et il nous a menacé Julian et moi si jamais nous disions quoique ce soit à qui que ce soit, nous subirions le même sort. Il voulait également qu’Eric soit présent aujourd’hui. Lorsque les professeurs qui étaient de garde dans la cour sont venu pour voir ce qui ce passait, il a fait semblant d’essayer de soigner Elona.
C’était horrible : il y’avait du sang partout autour d’elle…
Deacon serra son fils dans ses bras.
- C’est fini, chéri, le cauchemar est derrière nous. Les médecins ont réussi à la sauver : ta sœur va bien désormais. Allez vous doucher Eric et Julian essayé d’atténuer le mieux que vous pourrez vos blessures et nous irons tous voir votre sœur. Eric et Julian nous parlerons de votre punition à notre retour.
Les grands yeux bleus de Bridget étaient noyés de larmes. Deacon la serra dans ses bras et l’embrassa.
- Comment a-t-on pu en arriver là ? Jusqu’à il n’y a pas si longtemps tout allez bien : Nous nous aimions, nous avions une famille merveilleuse : nous nagions en plein bonheur. Qu’est qui a dérapé ? J’ai un fils qui me déteste, hier notre fille manque de mourir, aujourd’hui nos trois garçons s’entredéchirent à propos d’une stupide partie de baseball… que ce passe t’il Deacon ? Qu’arrive-t-il à notre famille !?
- Baby, tout va s’arranger, tout va rentrer dans l’ordre, je te le promets. Eric ne te déteste pas, les enfants sont perturbés après tout ce qui est arrivé ces derniers mois et en particulier après l’accident de leur sœur mais cela va rentrer dans l’ordre quand elle sera de retour à la maison et quand à nous deux ma chérie, nous nous aimons et rien ni personne ne pourra changer cela. Rien ni personne. Même ta famille n’a pas réussi et pourtant Dieu est témoin qu’ils ont employé les grands moyens pour parvenir à leur fin : pourtant ils ont échoué !
Bridget se mit à rire. Deacon l’embrassa.
- Je t’aime.
- Je t’aime moi aussi.
Les garçons ayant fini de se changer se rendirent dans la salle de séjour.
- Nous sommes là, dit Deacon jr

Eric se trouvait dans la salle d’attente à leur arrivée.
- Papa ! Qu’est ce que tu fais ici ? Il y’a un problème avec Elona ?
- Ne commence pas à t’inquiéter : ta fille va bien ! Les médecins sont passés pour l’examiner j’ai du sortir.
- Dieu soit loué ! dit-elle en posant sa tête sur l’épaule de son mari.
A cet instant Eric aperçu les blessures au visage des garçons.
- Que c’est t’il passé ?
- On t’expliquera plus tard ; pour l’instant les enfants veulent voir leur sœur.

- Elona. Chérie. Tu es réveillée ?
- Maman ? C’est toi ? Où est Papa ?
- Je suis là mon cœur. Maman et moi avons une surprise pour toi : nous t’avons rapporté ta poupée nous nous sommes dit que tu aimerais surement l’avoir.
- Super ! Merci Papa et à toi aussi Maman.
- De rien mon ange.
- Nous avons également une deuxième surprise pour toi.
Les garçons sortirent alors de derrière le dos de leur mère. En voyant Eric la fillette changea de réaction.
- Eric ! Tu ne dois pas, tu ne dois pas, tu ne dois plus jamais aller à l’école, sinon Zach va te tuer !
Elona commença à s’agiter. Le monitoring montra une accélération du battement de cœur. Eric prit peur en voyant sa sœur ainsi
- D’accord, d’accord, Elona, je n’irai plus.
- Elona, calme toi mon petit ange, c’est entendu ton frère n’ira plus jamais dans cette école.
La petite finit par s’endormir. A son réveil sa famille était toujours présente.
- Maman, Papa, vous êtes toujours là ?
- Bien sur mon ange.
- Ou est Papa ?
- Je suis là, chérie. Tu as besoin de quelque chose que Maman pourrions t’apporter.
- Non. Tout ce que je veux c’est qu’Eric n’aille plus dans cette école. Papa, Maman, c’est dangereux. Zach, il est… c’est lui qui ma fait tombé !
- Quoi ?!!!!
Répliquèrent d’une seule voix Deacon et Bridget.
- Zach : il ma poussé en me giflant mais juste avant il a menace de le tuer si il n’était pas à l’école demain. Maman, Papa, ne laissez pas s’approcher de nous s’il vous plait.
Deacon et Bridget étaient abasourdis par ce qu’ils venaient d’apprendre, cependant Deacon trouva la force suffisante pour répondre à sa fille.
- Ne t’inquiète pas ma puce, je ne laisserai rien ni personne nous faire du mal.
La fillette sourit à son père.
- Tu es le plus fort, Papa. Je t’aime.
- Je t’aime moi aussi mon ange.
Deacon se pencha sur sa fille et lui déposa un baiser sur son front revenu à une température normale.
- Je suis fatiguée maintenant, j’aimerais bien dormir encore un peu.
- Bien sur, chérie. Nous allons te laisser te reposer, maman et moi reviendront demain.
- Eric ?
- Oui ?
- Quoique tu dises tu seras toujours mon frère.
- Et toi tu seras toujours ma petite sœur. Je t’aime, Elona
- Moi aussi, je t’aime.
- Revient vite à la maison, petite sœur, Anaëlle n’a pas encore l’âge de courir derrière moi si je lui prends sa poupée : c’est moins drôle.
Tout le monde se mit à rire.
- Si tu me prends ma poupée moi je prendrai ton train électrique.
- Je cours plus vite que toi alors je te rattraperai.
- Pas cette fois.
- T’inquiètes pas, Elona, je ne laisserai pas Deacon Jr touché à ta poupée.
- Merci, Eric.
- Bon allez les enfants il est temps de partir : votre sœur doit se reposer.
Bridget se pencha sur sa fille et l’embrassa.
- Bonne nuit mon ange à demain.
- A demain, Maman.

Lorsque Bridget rentra dans la chambre après avoir bordé les enfants elle trouva Deacon assit sur le rebord du lit : pensif. Elle s’avança vers lui et l’embrassa. Il l’embrassa en retour et lui sourit.
- Tu penses à ce que notre fille nous a raconté ?
Deacon hocha de la tête.
- Cela rejoint à ce que les garçons nous ont raconté tu ne trouves pas ? Sans attendre la réponse de Bridget il enchaina. – Qui peut bien être ce Zach et que veut t’il à nos enfants et comment peut-il être aussi bien au courant de nos secrets de famille ! J’ai promis à notre fille de ne jamais laissé qui que ce soit nous faire du mal mais comment ce battre contre un ennemi invisible dont on ne sait rien !!!
Il prit comme soudainement conscience de la présence de sa femme à ses cotés.
- Pardon, chérie, je réfléchissais à haute voix. Vient dans mes bras.
Joignant le geste à la parole il attira dans ses bras et l’embrassa.
- Mon amour, nous devons en parler à ton père et qui sait peut être trouvera t’il une solution et un moyen de trouver et d’éloigner ce Zach à tout jamais de notre famille. Tu es d’accord ?
Bridget acquiesça.
- J’ai peur, chéri
- Je sais mon amour : moi aussi j’ai peur.
Il la serra encore plus fort dans ses bras et l’embrassa de nouveau.
Deacon décrocha le téléphone et appela Eric.
- Mr Forrester ? Deacon à l’appareil, j’aimerais vous parler de quelque chose d’extrêmement grave. Serait-t-il possible de vous voir demain ?
- Demain 10 h chez moi ca vous va ?
- Entendu, merci Mr Forrester !
En raccrochant il vit les larmes dans les yeux de Bridget ; il l’attira vers lui pour l’embrasser.
- Je t’aime.
A travers ses larmes Bridget se mit à rire et trouva la force de répondre à Deacon.
- Je t’aime moi aussi.


Le lendemain ils se rendirent au manoir Forrester. Stephanie leur ouvrit la porte.
- Stephanie est ce Papa est là ?
- Il est dans le salon avec Ridge et Taylor.
- Dites les enfants que diriez vous baigner dans la piscine ? Phoebe et Stephy sont déjà là bas avec Thomas.
- Merci de me recevoir, Mr Forrester.
- De quoi vouliez-vous me parler ?
- J’ai besoin de votre aide, Monsieur. J’ai peur pour ma famille.
- Vous voulez certainement parler de ce Zach ? Stephanie m’en a touché deux mots. Connaissez-vous cet homme ?
- Non, Monsieur, je ne l’ai jamais vu cependant il semble connaître bon nombre de chose sur ma famille notamment sur la naissance d’Eric mais ce n’est pas tout : ce qui est arrivé à Elona et tous avons cru à un stupide accident n’en était pas un : en réalité cet homme la poussé en la giflant. Il a également proféré des menaces de morts à l’encontre de mes enfants : de nos enfants, dit-t’il en passant son bras autour de la taille de Bridget.
- Des menaces de mort ?!
- Oui, Monsieur.
- Quand tout ceci a t’il commencé ?
- Il y a quelques mois lorsqu’Eric s’était cassé la jambe en jouant au baseball, un homme s’est approché de lui en lui donnant des encouragements. Au départ nous n’avions pas trop prêté attention à cela. Eric avait la jambe cassé et devait garder le lit. C’est à son retour à l’école que les événements se sont précipités en prenant une nouvelle tournure. Eric avait changé de caractère, il se montrait distant envers ses frères et sœurs, insolant et hargneux avec Bridget voir même cruel. Pour finir nous avons découvert qu’il séchait les cours.
- En quoi ce Zach est t’il mêlé à cela ?
- L’homme…l’homme qui avait encouragé Eric le jour de son accident : c’était lui. Il a été embauché comme agent d’entretien à l’école où sont les enfants. Pour une raison qui m’échappe il a prit Eric sous sa coupe et lui a fait un lavage de cerveau contre sa famille en particulier contre sa mère.
- C’est lui qui à divulguer à Eric la vérité concernant sa naissance.
- Et comment l’a t’il apprit si vous ne le connaissez pas ?
- Je l’ignore.
- Pourquoi ne pas avoir alerté la direction de l’école ?
- Je l’ai fais, répliqua Bridget, mais le directeur n’a pas tenu compte de ma plainte et n’a pas jugé bon de mener une enquête sur un agent d’entretien. Pire encore ce sont nos enfants qui ont été renvoyé de l’établissement pour c’être battu dans la cour de recréation.
C’était donc cela les égratignures sur le visage des garçons.
- Oui.
- Et vous disiez qu’il a proféré des menaces de mort ?
- Oui, Monsieur. Comme je vous l’ai dis il a prit Eric sous sa coupe et en le voyant pas à l’école il est devenu furieux et s’en ai prit à Elona. Les garçons ont vu la fin et là il les a menacés, si jamais Eric ne serait pas présent le lendemain et si les enfants parlaient à quiconque de ce qu’ils ont vu : il les tuerait !
- Qu’attendez de vous de moi, Deacon ? En quoi puis je vous aider ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
chapitre 18
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: Un retour du passé-
Sauter vers: