The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 Chapitre 1

Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Chapitre 1   Mer 6 Jan - 0:51

Plusieurs mois s’étaient écoulés depuis l’installation de Deacon et Bridget à Hawaï. Ils vivaient dans une ravissante maison de style hawaïenne au bord de la plage ; plus grande que leur maison de Malibu. Peu de temps avant de quitter Los Angeles Bridget apprit qu’elle attendait des jumelles ! Ce qui les rendit elle et Deacon fou de bonheur et a fortiori Elona qui avait hâte de voir sa petite sœur grandir un peu de façon à ne plus être la seule fille au milieu des garçons.
Leur départ de Los Angeles cependant ne se passa pas sans heurt ; la famille Forrester ne vit pas d’un très bon œil leur départ de leur fille et sœur à l’autre bout du pays ! A plus forte raison avec Deacon : ce garçon qui ne portaient pas dans leurs cœurs. Assise dans son salon Bridget se souvint.

- Comment cela vous partez pour Hawaï ? Je ne te laisserai jamais partir ! A plus forte raison avec ce voyou ! Dixit Eric
- Deacon n’a rien d’un voyou ! C’est mon mari, le père de mes enfants et plus que tout : je l’aime ! Ce n’est pas de sa faute si il eu une vie difficile.
- Il a tué un homme je te rappelle ! dit Eric
- Combien de fois devrais je vous rappeler qu’il a agit en état de légitime défense.
- Ok ! Je veux bien admettre qu’en cas il agit en l’état de légitime défense.
- Eric !
- Laisse-moi finir, Brooke !
Brooke se tut.
- Je veux bien qu’il est tué Georges en état de légitime défense. Je suis prêt à croire qu’il eu une enfance malheureuse. Mais je n’accepterai jamais, jamais, Deacon Sharpe comme un membre de notre famille.
- Parfait. A ta guise.
- Parfait ?
- Oui.
- Tu n’as rien à répliquer ? Tu admets donc que j’ai raison et tu ne partiras pas avec lui.
- Je n’ai rien dis de tel.
- Mais tu viens de dire…
- Je viens de dire que je n’essaierai plus de te faire changer d’avis à propos de mon mari car cela n’en vaut pas la peine. C’est peine perdue. Tu le détestes et moi je l’aime. Je l’aime autant qu’il m’aime. Il y a longtemps je le choisi pour faire de lui mon mari pour la vie. Pour la vie !
Bridget sortit de la maison paternelle sans se retourner.
Lorsqu’elle rentra chez elle, elle trouva Deacon occupé à préparer les bagages. Deacon remarqua tout de suite son état. Il abandonna les valises et serra sa femme dans ses bras.
Sans un mot elle éclata en sanglot dans les bras de Deacon. Ce dernier l’embrassa.


Quelques jours plus tard ils étaient en route pour l’aéroport lorsqu’Ambre et Rick virent les trouver. Ils ne s’étaient plus reparler depuis le retour de Deacon. Bridget revenait avec les enfants de la cafeteria. Deacon attendait dans la salle d’attente de l’aéroport avec Sam, le labrador de la famille.
- Désolée, mon amour, nous avons été long mais il y’avait un monde fou à la cafeteria.
- Ce n’est rien : Sam ma tenu compagnie.
Bridget et les enfants pouffèrent ; Deacon ne put s’empêcher de rire avec eux quand ils entendirent la voix d’Ambre les appelant.
- Deacon ! Bridget !
Surpris ils se retournèrent en direction de la voix et virent Ambre et Rick.
Deacon fulmina en les voyants. Eric ne put empêcher de grimacer. Bridget fut sur le point d’exploser.
- Ambre ? Rick ? Que faites-vous ici ?
- Je dois vous parler.
- Nous nous sommes déjà tout dis ! Tu n’as plus rien à nous à dire !
- Bridget, je t’en prie écoute ce que j’ai à dire !
- En quel honneur ? Ambre ! J’ai eu confiance en toi et en Rick pour te confier mes enfants: tous mes enfants ! À une époque où j’étais au plus mal et il a résulté que tu voulu me prendre mon fils ! Mon fils ! Ambre ! Car c’est bien de cela dont nous parlons : de mon fils, mon fils ainé: Eric! Car que tu le veuilles ou non Eric est mon fils !
- Je sais mais à l’époque Deacon était partit je cru… peu importe ce que je cru cela n’a plus d’importance.
- Papa ? Maman ? Puis je dire quelque chose ?
- Bien sur, Eric.
- Ambre. Je suis au courant des circonstances de ma naissance : mes parents m’ont tout expliqué après que Georges m’eut révélé de manière cruelle une partie de la vérité. Je sais que Maman n’est pas la femme qui me mit au monde, que celle-ci est morte lorsque je n’étais qu’un bébé et qu’ensuite toi et Rick m’élevèrent avant le mariage de Papa et Maman. Mais c’est du passé et je n’en garde aucun souvenir. Je t’en suis reconnaissant mais dans la vie on ne peut avoir qu’une seule mère et cette mère c’est Maman ! dit-il en s’approchant de Bridget. D’aussi loin que remonte ma mémoire elle est la première personne que je vois le matin en ouvrant les yeux et la dernière le soir avant de m’endormir. Jamais je ne voudrais d’une autre mère ! Jamais ! Je l’aime.
Bridget sentit les larmes lui montaient aux yeux en entendant son fils parlait. Car c’était bien de cela dont il s’agissait : son fils ! Jamais elle ne le considéra différemment.
- Mon cœur, mon bébé, dit-t’elle en l’étreignant, je t’aime moi aussi.
- Les passagers du vol 498y d’American Airlines à destination d’Honolulu sont priés de se présenter à la porte d’embarquement n° E17 pour un embarquement immédiat.
- C’est notre vol, dit Deacon, nous devons y aller.
Bridget reprit Anaëlle des bras d’Elona, Deacon tenait fermement la laisse de Sam, leurs quatre autres enfants les entourant.
- Bridget ? fit Rick.
Bridget se retourna.
- Oui ?
- Reviendras tu un jour à Los Angeles ?
- Au revoir, Rick.
La famille Sharpe s’éloigna jusqu'à la porte d’embarquement. Rick et Ambre regardèrent par la baie vitrée l’avion s’envolait.


- Chérie, voudrais tu un thé glacé ?
Bridget fut tirer de ses souvenirs par la voix de son mari : cet homme qu’elle adorait et qui lui rendait au centuple.
- Excuse-moi, mon amour, que disais-tu ?
- Je te demandais…laisse tomber. Ca va ? Tu semblais à des années lumière d’ici.
- Je repensais aux moments qui précédèrent notre départ de Los Angeles. La dernière fois que je vis mes parents et le jour de notre départ à l’aéroport quand Ambre et Rick vinrent nous parler.
- Pourquoi repenses-tu à cela ? Chérie tu regrettes notre venue à Hawaï ?
- Non ! Bien sur non !
- C’est vrai ? Sinon nous vendons tout et nous repartons pour Los Angeles si tu n’es pas heureuse à Hawaï.
- Non ! Deacon ! Mon amour, non ! Je ne veux pas retourner à Los Angeles ! Je suis très heureuse ici avec toi, nos enfants et notre chien. Je n’ai jamais été plus heureuse. Je mène enfin la vie dont j’ai rêvée toute ma vie. Je ne peux pas espérer une vie plus heureuse. Je t’aime.
- Je t’aime aussi.
Bridget sentit un des bébés lui donner des coups de pieds. Malgré la douleur elle sourit et prit la main de Deacon et la posa sur son ventre. Deacon sourit en sentant l’un de ses enfants.
- Nos filles ont hâte de te voir ?
- Ah oui ? Comment sais-tu cela ?
- Je suis leur mère et nous sommes reliées. Aurais-tu oublié ?
Deacon rit.
- Comment oublier ce qui fait mon bonheur au quotidien ? Comment oublier que la plus belle et plus merveilleuse femme du monde est la mère de mes enfants ? Je suis fou de bonheur : grâce à toi.
Il l’embrassa.
- En parlant d’enfants ou sont t’ils ?
- Ils jouent sur la plage avec Sam.
- As-tu trouvé un chimiste pour les parfums ?
- Ca tombe bien que tu abordes ce sujet. Hier je reçu quelques candidatures dont certaines ont retenu particulièrement mon intention et je voulais en parler avec toi mais je craignais de te fatiguer.
- Deacon! le rabroua t’elle gentillement, je suis enceinte pas malade.
Deacon rit.
- Entendu, Md Sharpe, si vous voulez bien m’attendre ici quelques minutes je vais chercher les dossiers. Je n’ai pas pour longtemps.
Il la quitta sur un rapide baiser. Bridget se mit à rire : elle adorait lorsque son mari l’appelait ainsi : « Md Sharpe » ! Comme elle était fière de porter ce nom ! Le nom de celui qu’elle aimait plus que tout au monde : plus que la vie elle-même ! vie qu’elle était bien décidée à passer avec lui et leur cinq, bientôt sept merveilleux enfants.
Eric, leur fils ainé était en réalité le fils de Deacon, fruit d’une vielle aventure. Suite au mariage de son père l’enfant vint vivre avec lui et son épouse. Bridget fut immédiatement une véritable mère pour le petit aujourd’hui âgé de douze ans. La famille s’agrandit avec l’arrivée de Deacon Jr , onze ans, Elona dix ans et Anaëlle qui vint de fêter ses vingt quatre mois. S’ajouta à cette petite famille : Julian, un enfant battu par ses parents ayant quelques mois de plus que Deacon Jr qui a onze ans. Aujourd’hui Bridget attendait des jumelles et entrait dans son dernier trimestre de grossesse. Le médecin l’ayant avertit qu’elle pouvait accoucher quelques semaines avant termes vu la taille des bébés. Fait que Bridget n’ignorait pas puisque elle fut elle-même médecin avant d’être dispensée de pratiquer la médecine suite à une faute professionnelle. Aujourd’hui la médecine appartenait à son passé. Son avenir était ici à Hawaï avec Deacon, leurs enfants, leur chien Sam, membre à part entière de la famille et la maison de couture qu’ils étaient entrain de monter.
Deacon eu une idée original et la soumis à sa femme qui l’approuva du premier coup ! L’idée était qu’à chaque robe soit associé son parfum ; un parfum uniquement basé sur les différentes senteurs qu’offraient les fleurs d’Hawaï ! Pour cela ils avaient besoin d’un chimiste sensibilisé à la cause des animaux car pour eux ils étaient inconcevable de tester leurs parfums sur les animaux mais également à l’environnement car le matériel de l’usine ainsi que les verres qui seront utilisés pour les flacons seront tous en verre recyclé.
Deacon revint bientôt avec les différentes candidatures quand Bridget ressentit les premières contractions lui indiquant que le travail allait commencer.
Deacon vit tout de suite que quelque chose n’allait pas vu les traits tirets de Bridget.
- Chérie, quelque chose ne va pas ?
En dépit de ses douleurs Bridget sourit.
- Je crois bien que tes filles ne vont plus tarder.
- Je vais sortir la voiture du garage et je préviendrai ton médecin en cours de route.
Alors que Deacon se préparait à aller sortir la voiture du garage non sans avoir au préalable avertir les enfants de l’arrivée imminente de leurs petites sœurs, Bridget l’appela.
- Deacon !
Deacon accouru.
- Chérie que ce passe t’il ?
- C’est trop tard le travail à commencer : je vais devoir accoucher à la maison.
Une heure plus tard deux ravissantes petites filles virent le jour à la grande joie de leurs parents et frères et sœurs. Pour Deacon et Bridget une nouvelle vie commençait. Ils étaient loin de se douter alors de ce qui ils les attendaient.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
Chapitre 1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: Senteurs d'Hawaï-
Sauter vers: