The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 Chapitre 5

Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Chapitre 5   Mer 27 Jan - 23:17

- Bridget ton nom de famille est bien Forrester ? dit Dante
- C’est le nom de mon père oui pourquoi ?
- Cet homme a-t-il déjà travaillé pour la société de ton père ?
- Pas à ma connaissance.
- Aurais tu moyen de le savoir ?
- J’en sais rien, pourquoi ? Je suis en froid avec ma famille depuis longtemps. La dernière fois où je vis mon père ce fut pour le lancement de la ligne Angel.
- N’y a-t-il personne aux Créations Forrester avec qui tu t’entendes ?
- Ma sœur Kristen vit en Floride avec sa famille, quand à Rick c’est une autre histoire. Mais je suis quasiment certaine ne l’avoir jamais vu. Si tel avait été le cas je m’en serais souvenu or ce n’est pas le cas.
Dante soupira.
- Tres bien ! Si tu es absolument sure de toi.
- Je le suis !
- Où veux-tu en venir Dante ? Quelle importance de savoir si cet homme a déjà travaillé pour les Créations Forrester ou non ?
- Je me suis dit que peut être il aurait déjà travaillé pour Forrester et il se serait passé quelque chose qui ferait qui chercha à se venger.
- Il te faut que tu saches quelque chose : entre mon beau père et moi c’est loin d’être la grande amitié. Bien au contraire : comme tu le sais il entreprit tout ce qui est en son pouvoir pour nous séparer Bridget et moi mais en ce qui concerne ses employés c’est un homme intègre. Il est très correct envers eux et tous sont très heureux de travailler pour Eric Forrester. Tu ne trouveras jamais aucun employé allant du plus bas de l’échèle sociale aux postes de dirigeants se plaignant d’Eric Forrester et ses qualités d’employeur.
- Si tu le dis nous pouvons donc éliminer ma première pensée.
- Mais alors c’est peut être quelqu'un que ton père aurait envoyé pour vous séparer Deacon et toi.
- Mon père a comprit que c’est impossible et jamais je ne quitterai Deacon. De plus pourquoi mon père voudrait t’il briser notre amitié ? Quel intérêt ?
- Tu as raison cela n’a pas de sens, admit Dante. Donc c’est un retour à la case départ.
- En effet, acquiesça Bridget.
- Dans ce cas la seule solution qui nous reste afin de découvrir qui est cet homme serait d’engager un détective privé, dixit Lyndsy.
Bridget regarda Deacon qui la regarda à son tour.
- Nous allons y réfléchir, dit Deacon d’un ton ne laissant aucune place à la discussion.
- Dante, comment ce passe les dernières ventes ? demanda Bridget afin de changer de sujet.


Lorsque Dante et Lyndsy regagnèrent leur bureau, Deacon saisit Bridget par sa taille et l’embrassa.
- Merci, mon amour. Merci de n’avoir rien dis.
- De rien, chéri. Je sais que nous n’avons pas les moyens de prendre un détective privé pour le moment.
- En effet et pourtant Dieu sait à quel point j’aimerais savoir ce que cache cet homme.
Bridget l’embrassa derechef.
- Tu me fais voir les croquis ?
- Bien sur.
Deacon lui fit voir les croquis des robes dessinés à leurs filles.
- Oh chéri ! C’est magnifique ! Tu t’es vraiment surpassé.
- Je suis content que cela te plaise. J’ai également crée ceci pour Elona et Anaëlle. Eric y a apporté quelques retouches.
Bridget porta ses mains à sa bouche tant elle était éblouie par le travail de son mari.
- Mon amour. C’est absolument magnifique ! Nos filles ressembleront à des princesses de conte de fée grâce à toi.
- Non mon amour, si nos filles ressemblent à des princesses c’est uniquement grâce à toi car elles ont hérité de la beauté de leur mère.
Bridget lui sourit.
- Elles ont également beaucoup de leur père. Je n’aurai jamais eu cette famille sans toi.
- Moi également mon amour, moi également.
Il la serra dans ses bras et l’embrassa.
- Tu vois ce papillon sur le croquis de la robe d’Elona ? C’est l’idée d’Eric. Il sait à quel point sa sœur aime les papillons. Idem pour les oursons sur les robes d’Odéya et Maeva.
- Notre fils est aussi talentueux que son père. Un jour il deviendra un grand styliste : exactement comme toi, mon amour.
- Il est déjà. Son expérience auprès de Ridge lui aura beaucoup servi.
- D’un point vu professionnel je n’en doute pas mais je n’aimerais pas qu’il lui serve d’exemple sur autre chose où même à mon père ! Pour le moment il n’a que douze ans et nous arrivons à le contrôler mais que ce passera t’il dans quelques années lorsque il ira au collège loin de la maison.
- Rien, Maman. Il ne se passera rien du tout.
- Eric ! Je ne savais que tu étais là.
- Excusé moi tous les deux je n’avais pas l’intention d’écouter aux portes. Je venais voir Papa parce que j’ai une idée pour la robe d’Anaëlle et je voulais lui en parler et je vous ai entendu discuter. Rassure toi, Maman, je n’ai pas la moindre envie de devenir un second Ridge ni même Grand père dans la vie. Papa et toi êtes mes model. Vous êtes le couple idéal. J’espère vous ressemblez plus tard en fondant à mon tour une famille.
Bridget sourit tendrement à son fils.
- Tu avais quelque chose à montrer à ton père je crois ?
- Oui ! Puisque tu es là, j’aimerais aussi te le montrer. C’est trois fois rien. Je m’étais dis qu’il serait bon de broder un peu de fleurs d’Hawaï sur la robe. Vous savez à quel point Anaëlle adore les fleurs. Je me demande si plus tard elle ne deviendra pas chimiste, cela serait chouette de travailler tous ensemble en famille.
- Ce serait merveilleux, chéri. Papa et moi nous en serions ravis.
Eric sourit.
- Je vais vous laissez maintenant. J’ai plein de devoirs à faire. Je rentre à la maison. A ce soir, Maman.
- A ce soir mon ange, dit t’elle en l’embrassant.

Le regard dans le vide Lyndsy réfléchissait. Dante la regarda.
- Cela ne va pas ?
- J’ai le sentiment étrange qu’il se passe quelque chose avec Deacon et Bridget.
- Entre eux tu veux dire ? Alors là je t’arrête tout de suite c’est le couple le plus solide que je connaisse !
- Non ! Pas entre eux bien sur quelle idée ! Non pas entre eux mais avec nous. Ils ne nous font pas confiance, Dante !
- Je te demande pardon ? s’exclama Dante stupéfait.
- Tu as parfaitement entendu : Dante nous sommes entrain de perdre nos meilleurs amis par la faute d’un homme qui semble prendre un malin plaisir à semer la zizanie entre nous et ca marche. Deacon et Bridget n’ont plus confiance et nous prennent pour des traitres.
- Lyndsy ! Tu n’es pas sérieuse ? Tu l’es ?
Lyndsy hocha de la tête.
La ligne intérieure sonna dans le bureau de Bridget.
- Oui, Molly ?
- Mr Jhones, le comptable désirait vous parler.
- Très bien faites le entrer.
Le comptable entra
- Merci de bien vouloir me recevoir, Md Sharpe.
- Que puis-je faire pour vous ?
- Voila, ce matin en effectuant de la saisie plus tôt dans la journée, je me suis rendu compte que certaines sommes d’achat avaient été grossis. Certes assez finement ce qui fit qu’au départ je ne me rendis compte de rien mais néanmoins grossis et de plus en plus visible. Je me demandais si vous étiez au courant et pourriez m’éclaircir à propos de ces dépenses.
En entendant les dires du comptable, Deacon leva les yeux de ses croquis et se mit à écouter.
- Où sont situées ces sommes ?
- Principalement du labo. Ce sont des achats d’éprouvettes, de certains produits.
- Faites voir.
- Tenez vous voyez ?
- Deacon ? Chéri, tu veux bien venir voir avec moi !
- Bien sur.
Deacon se leva et alla de l’autre coté de la pièce consulter les livres comptables avec sa femme.
- Ce n’est pas le tout. Les frais d’achats des robes de Md Damiano ont singulièrement augmenté. Des achats personnels ont été passés pour frais divers.
- Vous voulez bien laisser tout ceci ici s’il vous plait ? Nous aimerions examiner cela de plus prés.
- Bien sur, Monsieur.
- Merci de m’en avoir avertit, dit Bridget.
- Je n’ai fais que mon travail.
Le comptable sortit du bureau.
Deacon et Bridget se replongèrent dans les comptes.
Plusieurs heures passèrent.
- Mon amour, quelqu'un est entrain de nous trahir en se faisant passé pour un employé model.
- Tu penses à Gordon ? Ou Lyndsy et Dante ?
Bridget soupira.
- J’en sais rien, mon amour. J’aurais tendance à penser à Gordon mais peut être est du à mon antipathie envers lui. Peut être je me suis-je tromper en donnant mon amitié aux Damiano. Je ne sais plus quoi penser. Qu’en dis tu toi ?
- Je ne sais plus moi non plus, ma chérie. Mais je sais une chose en tout cas : chérie, ton instinct ne t’a jamais trompé. Depuis le jour où nous nous connûmes je ne t’ai jamais vu ressentir un tel mépris pour ton semblable comme tu en éprouves pour Gordon.
- Chéri, nous allons devoir porter plainte à la police : il y’a de l’abus de bien social et ils vont mener une enquête. Ils vont certainement enquêter autant sur Gordon que les Damiano. Crois tu qu’il nous faille les avertir ?


_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
Chapitre 5
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: Senteurs d'Hawaï-
Sauter vers: