The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 chapitre 11

Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: chapitre 11   Sam 22 Nov - 1:19

- Deacon, mon amour, merci Seigneur, tu es vivant
Elle l’embrassa
- Bridget, mais qu’est que fais ici ?
- Je travaille ici
- Comment ? dit t’il surpris
Des larmes de joies coulaient sur les yeux de Bridget. Deacon la regardait, mon Dieu qu’elle était belle pensa t’il
- Tu travailles ici ?
- Oui, enfin j’y étudie, j’ai une opportunité de venir faire un stage dans cet hôpital
- J’en suis content pour toi : je me souviens tu m’en parlais souvent lorsque nous étions mariés
- Lorsque le Dr Cooper ma parlé d’un cas exceptionnel sur le coup, je n’ai pas tout de suite compris qu’il s’agissait de toi. Seigneur c’est un véritable miracle. Mon amour, tu ma tellement manquait. Elle l’embrassa
- Comment va Eric ?
Bridget sourit
- C’est un gamin épatant, il grandit à la vitesse de la lumière, il a le don de se faire de se faire aimer par tout le monde exactement comme son père. Tu lui manques tellement
- Il me manque à moi aussi
- Mais les choses vont changer maintenant. Son rêve, notre rêve va devenir réalité, même si tu n’es pas à la maison pour Noël mais nous serons en famille
- Ne lui dit rien, Bridget
- Chéri, je dois le préparer. N’oublie pas qu’il te croit mort, te revoir risque de lui faire un choc
- Non, tu ne ma pas comprise : ne lui dit rien car nous ne revivrons pas ensemble
- Quoi ? dit t’elle sonnée
- Tu ma entendu, nous ne revivrons pas ensemble
- Quoi mais pourquoi ?
- C’est ainsi c’est tout
- J’ai quand même le droit de savoir non ! Je te crois mort pendant des mois puis je découvre que tu es en vie et tu m’annonces qu’on ne vivra plus ensemble ! Je ne comprends pas. C’est ta santé ? C’est ça ? Tu n’es pas encore parfaitement rétablit, si c’est ça, ça n’a aucune espèce d’importance : Deacon je t’aimes, chéri et je serai là pour toi
- Ma santé va bien, je vais même très bien
- Alors explique moi ce qui ce passe parce que je ne comprends pas
Les larmes coulaient sur les yeux de Bridget.
- J’aime une autre femme, finit t’il par dire
Bridget reçu comme un coup de poignard dans le cœur
- Non, non c’est impossible, je ne te crois pas, j’ai bien vu ta réaction lorsque je suis arrivée, tu ma serré dans tes bras et tu ma embrassé
- Tu ma embrassé et je ne voulais pas te repousser sans t’avoir donner des explications. Je suis désolé, Bridget, tu voulais savoir, maintenant tu sais. A présent tu vas m’oublier et refaire ta vie
- M’as-tu jamais aimé, Deacon ?
- Je t’ai utilisé pour arriver à mes fins
- Une dernière question, pourquoi m’as-tu sauvé la vie si tu ne m’aimais pas ?
- J’aurais fais cela pour n’importe qui
- Tu as raison, au fond cela n’en a pas. J’aurais préféré tu me laisse mourir et croire que tu m’aimais
Elle sortit de la pièce en larmes. Deacon avait lui aussi les larmes aux yeux
Pardon, mon amour, mais je n’avais pas le choix

Maison de Bridget

Arrivée chez elle, Bridget fondit en larmes. Deacon, son Deacon, l’homme qu’elle aimait plus que tout au monde et qu’elle avait cru mort était finalement bien vivant mais ne voulais plus d’elle : il ne l’aimait plus ! Elle se dirigea vers l’armoire à pharmacie de la salle de bain et sortit un tube d’anxiolytique que Mark lui avait prescrit le jour où l’on avait pensé que Deacon était mort, elle en sortit un et l’avala

Cesar Sinaï, quelques jours plus tard

La mort dans l’âme Bridget avait reprit le travail. Cependant elle n’allait pas mieux. Tout le chagrin accumulé depuis des mois et des mois refaisait surface. Elle prenait de plus en plus d’anxiolytique… jusqu’au jour où un matin le Petit Eric vint voir pourquoi elle ne s’était pas réveillée et il trouva sa mère allongé sur le lit sans connaissance
- Maman, Maman réveille toi, s’il te plait, Maman
Mais Bridget ne réagissait pas à l’appel de son enfant
L’enfant prit peur et composa le 911 puis téléphona à Ambre

Appartement d’Ambre et Rick, Los Angeles/ Maison de Bridget, Sacramento

Le portable d’Ambre sonna, le n° de Bridget apparu
- Bridget, salut, comment ça va ?
- Tante Ambre, c’est pas Maman c’est moi
- Eric, mon ange, comme je suis contente de t’entendre…
- Tante Ambre, il faut que vous veniez Oncle Rick et toi, Maman ne va pas bien et j’ai peur
- Comment ça elle ne va pas bien, ou est t’elle en ce moment ?
- A cote de moi, elle est couchée sur le lit, elle dort
- Eric, passe moi maman tu veux bien
- Ça ne sert à rien elle ne t’entend pas
- On sonne à la porte, c’est l’ambulance, je vais ouvrir
- Très bien écoute moi, Eric, tu vas raccrocher, ton oncle Rick et moi allons venir. Tu prendras le portable de ta mère ainsi nous serons ou tu es d’accord

Appartement d’Ambre et Rick

- Que ce passe t’il ?
- Je n’en sais rien au juste mais il faut partir tout de suite pour Sacramento. J’appel pour réserver deux billets sur le prochain vol
- Non ! Cela sera trop long, on va prendre le jet, je préviens le pilote qu’il se prépare à décoller

Sacramento, une heure plus tard

Bridget était en soin intensif dans un état critique lorsque Ambre et Rick arrivèrent. Le petit Eric couru vers eux
- Eric, comment va ta mère ? demanda Rick inquiet
- Je ne sais pas, Oncle Rick, on ma interdit de rentrer la voir
- Très bien, reste avec Tante Ambre je vais essayer d’en savoir plus
- J’ai peur, Oncle Rick, je ne veux pas que Maman meure elle aussi comme Papa
- Mais non, voyant, ta Maman ne va pas mourir
- Comment le sais tu ?
- Parce que
- Parce que quoi ?
- Parce que ta maman est ma petite sœur et c’est une véritable battante

Salle de soin intensif

Rick entra dans la salle de soin. Bridget ne revenait pas à elle

- Que c’est t’il passé ?
- Votre sœur a absorbé une forte quantité d’anxiolytique
- Mon Dieu, je pensais qu’elle allait mieux. Elle a subi un deuil important il y’a quelques mois mais je pensais qu’elle s’en était remise
- Son mari ? Deacon Sharpe
- Elle vous en a parlé ?
- Oui
Le Dr Cooper raconta à Rick les raisons qui avaient conduit Bridget à lui parler de lui et du malade la chambre 7
- Apparemment cela devait être une coïncidence autrement Bridget n’aurait jamais absorbé une telle quantité de médicaments. L’ironie du sort c’est que sa femme s’appelle aussi Bridget
Rick sortit de la salle de soin perplexe. Ambre et le Petit Eric s’avancèrent vers lui
- Comment va-t-elle ?
- Elle va bien, mentit t’il
- Est-ce je vais bientôt pouvoir la voir ?
- Non, pas maintenant, ta maman doit encore se reposer
- Infirmière, s’il vous plait, voulez vous bien prendre ce charmant jeune homme et le conduire à la salle de jeux et lui acheter une glace ou ce qui lui fera plaisir : tenez voila pour vous, dit Rick en lui tendant un billet de 5 $
Ambre s’avança vers lui
- A présent que nous sommes seuls dis moi la vérité : comment va-t-elle réellement ?
- Elle n’a toujours pas reprit connaissance
- Que disent les médecins ?
- Ils ne se prononcent pas
- Rick, ne crois tu pas que nous devrions en parler à ton père, il pourrait faire appel a des spécialistes de New York ou d’ailleurs
- Non, surtout ne fait rien ! Il ne doit rien savoir. Ambre le Dr Cooper, le mentor de Bridget ma raconté une histoire surprenante
- Comment ça ?
Rick lui raconta alors l’histoire du patient de la chambre 7
- Oh mon Dieu ! Pour une coïncidence elle est de taille celle là. Je comprends que Bridget en soit bouleversée
- Elle semblait aller mieux et j’étais persuadé qu’elle avait tourné la page
- Dis plutôt que tu l’espérais
- Est-ce un mal ?
- Je n’ai pas dis cela
- Deacon est mort depuis des mois maintenant et il était temps pour elle de penser à refaire sa vie
- Mais ta sœur n’est pas de cet avis
- A quoi tu penses ?
- Je ne sais pas, quelque chose m’intrigue dans cette histoire, il y a beaucoup trop de coïncidence
- Qu’entends par là ?
- Rien, oublie ce que j’ai dit
Ambre regarda sa montre
- Il se fait tard, je vais aller chercher Eric et le ramener chez lui
- Je viens avec toi, j’ai laissé mon n° au Dr Cooper, si il y’a quoique ce soit de nouveau il m’appellera

Quelques jours plus tard

Bridget n’avait toujours pas reprit connaissance et les médecins s’inquiétaient. Rick et Ambre alternaient les visites mais son état demeurait inchangé.

Maison de Bridget

Ambre était pensive, Rick s’en rendit compte
- Ça ne va pas qu’est que tu as ?
- J’en en sais rien. Rick, quelque chose m’intrigue dans cette histoire, c’est tout de même étrange, il y’a beaucoup trop de coïncidence dans cette affaire : récapitulons, un homme prénommé Deacon Sharpe est marié à une certaine Bridget. Il est victime d’un accident à Los Angeles le même jour que Deacon, il arrive à l’hôpital de Sacramento dans un état désespéré. Bridget raconte l’histoire au médecin qui estime que les blessures dont souffre son patient peuvent avoir été causé par une voiture
- Ou veut tu en venir ?
Ambre fit une grimace et poussa un soupir
- J’aimerais voir ce patient de la chambre 7
- Quoi ! Mais pourquoi ?
- Il est seul capable à pouvoir nous apporter des réponses
- Ambre, mais enfin c’est ridicule, il s’agit ni plus ni moins d’une coïncidence et Bridget n’a pas supporté parce que elle a du y mettre trop d’espoir tout simplement. Laisse donc cet homme tranquille. Lui aussi a du être bouleversé
- Comment ça ?
- Met toi un peu à sa place, il a un accident où il frôle la mort mais sa famille ne vient pas le voir
- Tu as probablement raison

Cesar Sinaï

Deacon ne s’était pas remit d’avoir du mentir à Bridget : ce mensonge lui pesait. C’était si bon de la revoir et de la tenir dans ses bras mais il refusait d’être un poids pour elle.

Chambre de Bridget

Rick et Ambre étaient dans la chambre de Bridget depuis un moment lorsque Ambre se leva
- Je vais aller m’acheter un petit quelque chose à la cafeteria tu en veux ?
- Non merci, ça va aller
- A tout à l’heure

Une fois dans le couloir, Ambre se dirigea non pas vers la cafétéria mais la chambre 7. La porte était entrebâillée et elle entendu comme une dispute

- Je vous interdit de parler ainsi de ma femme, vous entendez ! Vous ne savez strictement rien d’elle !
- Elle vous a laissé tomber une fois qu’elle a su pourtant. Cela ne m’étonne pas du tout vu le monde d’où elle vient. Tant que vous alliez bien elle s’est amusée avec vous, vous étiez son nouveau jouet offert par Papa et Maman, mais maintenant que vous allez mal alors là il n’y a plus personne. Mais cela n’a aucune importance parce que moi je vous aime et je ne vous laisserai jamais tombé
- Vous êtes sourde ou quoi, je vous ai demandé de vous taire et de ne plus insulter mon épouse. Pour votre information sachez qu’elle n’est pas du tout le genre de femme que vous décrivez, c’est même plutôt le contraire et ni vous ni aucune ne lui arrivez au plus petit de ses orteils. Alors maintenant partez et ne revenez plus jamais ! Je vais demandé au Dr Cooper que l’on me change d’infirmière car je ne veux plus vous voir !

Mon Dieu, cette voix
- De quelle voix parle tu, Ambre ? De la mienne sans doute, dans ce cas tu vas m’entendre car je t’avais défendu de venir importuné ce malade
- Rick, c’est Deacon
- Oui, oui, je sais qu’il s’appelle Deacon…
- Non, non je veux dire, c’est Deacon, il n’y en a pas deux : c’est le seul et unique ! Écoute

- Non Deacon, ne faites pas cela, je vous aime, je saurais vous rendre heureuse…
- J’ai dit DEHORS !
- Qu’est elle a de plus que moi cette Bridget, c’est parce que elle est riche et s’habille en vêtements haute couture ; c’est facile lorsque on un père qui s’appelle Eric Forrester

A l’extérieur, à l’énoncé du nom d’Eric Forrester, Rick sursauta. A l’intérieur, Deacon était rouge de colère
- Pour la énième fois, je vous demande de partir
- Pas avant que vous ne répondiez à ma question. Vous me devez bien cela après tout ce que j’ai fais pour vous
- Je ne vous dois rien du tout, vous étiez mon infirmière et je n’ai jamais rien fait qui vous aurez emmené à penser qu’il pourrait y avoir quelque chose entre nous. A présent ALLEZ VOUS EN !

Molly sortit en claquant presque la porte. Ambre et Rick se cachèrent dans l’angle du couloir. Ils entrèrent dans la chambre quelques secondes après son départ. Deacon avait le dos tourné à la porte
- Molly, il me semblait vous avoir demandé de partir et de ne jamais revenir
- Ce n’est pas Molly, Deacon, c’est nous
- En entendant la voix d’Ambre, Deacon se retourna surprit

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
chapitre 11
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: I would give my life for you: Je pourais donner ma vie pour toi-
Sauter vers: