The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 chapitire 22

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 47
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: chapitire 22   Jeu 1 Jan - 20:11

- Un moyen de remarcher un jour ? Dr Cooper, si vous m’avez demandé de venir pour me parler de cette méthode miraculeuse testé sur les rats, je vous préviens vous perdez votre temps et le mien. Le Dr Mack Clain m’en a déjà parlé et j’ai dis non !
- De quelle méthode parlez vous ?
- De celle mise au point par un certain Dr Walsh de New York
- Dr Walsh ? Dr Bradley Walsh, de Manhattan ?
- Oui, dit Bridget, vous le connaissez ?
- Qui vous la conseillé ?
- Le Dr Mark Maclain pourquoi
- C’est bien votre mentor, Bridget, si je m’abuse ?
- En effet c’est bien lui pourquoi cette question ?
- Et il vous a conseillé d’aller le voir ?
- Le mot exact serait obligé. Il était furieux lorsque j’ai refusé
- Obligé ? Deacon aucun médecin ne peut obligé son patient à accepter de subir une intervention chirurgicale. Ceci étant dit, je trouve étrange qu’il vous ait parlé de lui
- Pourquoi étrange ? demanda Bridget
- Parce que ce médecin n’est pas plus médecin que ma grand-mère : très brave femme mais qui n’a jamais ouvert un seul livre de médecine de sa vie
- Comment ? fit Bridget stupéfaite, vous voulez dire que…. Oh mon Dieu
- C’est une chance que vous ayez refusé, autrement à coup sur vous ne sauriez plus de ce monde aujourd’hui
- C’est impossible, Mark en parlait comme quelque chose de fabuleux, la chance de ma vie en quelque sorte
- Dans ce cas pourquoi avoir refusé de subir cette intervention ?
- Parce que Bridget avait peur et son opinion à plus de valeur à mes yeux que celui de Mark ou n’importe quel autre médecin
- Eh bien on peut dire qu’elle vous a sauvé la vie. Mais ce dont je vous parle n’a rien à voir, il s’agit d’un véritable neuro-chirurgien avec de l’expérience. Tenez, jugez en par vous-même. Bridget pourra vous confirmer qu’il s’agit de quelque chose de sur. Prenez le dossier, étudiez le tranquillement chez vous, si vous avez des questions, vous ou Bridget n’hésitez pas à m’appeler

Hôtel de Sacramento, milieu de la nuit

Bridget se réveilla au milieu de la nuit, elle posa sa main du coté de son mari mais le lit était vide. Elle alluma la lampe de chevet et l’aperçu près de la baie vitrée
- Deacon
Deacon se retourna
- Qu’est tu fais dans le noir ?
- Pardon, chérie, je ne voulais te réveiller
- Tu ne m’as pas réveillé mais tu n’as pas répondu à ma question
- Je réfléchissais à ce qu’a dit le Dr Cooper à propos de cette intervention et de prétendu médecin. Bridget, je suis perdu, je ne sais quelle décision prendre. Dois je me faire opérer ? Qu’en pense tu ? Je pense souvent à ce que Mark m’a dit : selon lui, j’ai choisi de rester sur un fauteuil roulant parce que j’ai peur de te perdre et que c’était un moyen pour moi de t’obliger à te souvenir de mon sacrifice, si je remarchais un jour alors tu risquerai d’oublier ce que j’ai fais pour toi et un jour tu t’en ira. Dans un sens il n’a pas tord, c’est vrai que j’ai terriblement peur de perdre, je t’ai déjà perdu une première fois lorsque tu as appris pour Brooke et moi et je ne veux pas te perdre de nouveau mais dans un autre il a faux sous toute la ligne. Bridget, cela n’avait rien d’un sacrifice, je t’aime ce que j’ai fais je l’ai fais par amour et je le referai sans hésiter si jamais un danger te menaçais de nouveau.
- Deacon, tu ne va pas me perdre. Si j’ai accepté de t’épouser ce n’est pas par reconnaissance ou parce que je te suis redevable de quelque chose mais uniquement parce que je t’aime et je t’aimerai toujours et ce que tu marche que tu coure ou tu sois dans mes bras
Elle posa ses lèvres sur celle de Deacon et l’embrassa
- Moi aussi je t’aime
Après un moment passé dans les bras l’un de l’autre Deacon reprit
- Tu sais ce qui me plairais plus que tout en ce moment, ce serait de rentrer chez nous et pouvoir embrasser notre fils lorsque il rentrera de voyage
Bridget lui sourit
- On prendra le premier vol demain matin
Deacon lui sourit et l’embrassa

Los Angeles, maison de Kristen et Tony

- Papa ? Mais qu’est tu viens faire ici à une heure pareille, il est plus de 3 h AM
- Je ne parvenais à dormir. Kristen, j’ai besoin de ton aide---
- Eric ? Que faites vous ici à une heure pareille ?
- Je suis navré de vous déranger, Tony mais comme je venais de dire à Kristen, j’ai besoin de son aide et pourquoi pas de la votre
- Que ce passe t’il ? Tu t’es disputé avec Maman ?
- Non, cela n’a rien à voir avec Stephanie. Si j’ai besoin de ton aide c’est pour ta sœur Bridget. Je suis inquiet, je n’ai plus aucune nouvelle d’elle depuis qu’elle a décidé d’annuler son mariage pour aller vivre avec ce minable
- A qui la faute, c’est bien toi qui la renié
- Ta sœur veut faire sa vie avec un minable et je ne peux pas le supporter
- Eric, vous venez chez moi au beau milieu de la nuit pour insulter un de mes meilleurs amis
- Ce n’est pas à vous que je m’adresse, Tony mais à ma fille
Kristen regarda son mari et son père
- Je partage l’opinion de mon mari, Deacon n’a rien d’un minable et Bridget est très heureuse avec lui. Il y a longtemps que je n’avais plus vu sourire
- Donc tu refuses de m’aider à sauver ta sœur
- La sauver de quoi ? De qui ? De Deacon ? C’était plutôt d’Oscar qu’il fallait la protéger non de Deacon
- Oscar est un garçon bien
- Pourquoi, parce que il est riche ?
- Ce n’est pas le problème, Tony et vous le savez. Deacon a couché avec Brooke, ils ont un enfant ensemble comment ta sœur fait t’elle pour vivre avec ça
- Si Brooke avait contenu sa libido jamais ceci ne se serait produit
- Brooke n’est pas responsable
- Elle a obligé Bridget à prendre la pilule, pilule qu’elle a volontairement oublié lorsque elle couchait avec son gendre et lorsque elle a réalisé qu’elle était enceinte, elle aurait pu se faire avorter
Eric quitta la maison furieux de n’avoir obtenu gain de cause

Maison de Deacon et Bridget

- Pas mécontent d’être enfin à la maison dit Deacon en prenant Bridget sur ses genoux sans que celle-ci s’y attende
- Deacon mais qu’est que tu fais, dit t’elle en riant tout en passant ses bras autour de son cou
- J’ai une maison confortable, un adorable petit garçon qui ne va plus tarder à rentrer de son camp de vacances et une merveilleuse épouse que j’aime à la folie. Que pourrais je vouloir de plus
- En effet, nous avons tout
Ils s’embrassèrent lorsque un ouragan nommé Eric entra en courant dans la maison
- Maman, Papa, je suis de retour
Bridget se leva d’un bond des genoux de son mari
- Eric, tu es déjà rentré, mais tu ne devais arriver que dans une heure
- Le car a eu de l’avance et comme il est passé devant la maison alors je suis descendu. Tu n’es pas contente de me revoir ?
- Mais si bien sur, mon ange je suis contente de te revoir. Tu ma manqué
- Tu ma manqué toi aussi
Il jeta ses deux petits bras autour du cou de sa mère
- Et moi, on m’oublie, dit Deacon en riant
Le Petit Eric éclata de rire et se jeta au cou de son père
- Papa, je suis content de te revoir
- Moi aussi mon ange je suis content
- Tu veux un verre de lait, des galettes ?
- Non merci, Maman
- Alors ces vacances c’était bien ?
- Très bien, oui, Papa
- On ta manqué j’espère ?
Le petit Eric regarda sa mère et éclata de rire. Ses parents rirent avec lui.
- Allez vient, champion, tu va tout me raconter et je veux tout savoir dans les moindres détails, dit sa mère en le prenant dans ses bras tout en marchant
Deacon les suivit du regard avant de les rejoindre

Quelques jours plus tard

Deacon était soucieux lorsque Bridget rentra de l’hôpital elle se précipita dans ses bras et l’embrassa
- Tu as l’air de bonne humeur
- Tu ne vas jamais le croire, j’ai assisté à ma première opération aujourd’hui
- Ton stage en chirurgie a enfin commencé ? Je sais à quel point tu étais impatiente de le réaliser
- Oui en effet, tu as devant toi une interne en chirurgie
- Je suis très fier de toi
- Merci, mon amour
- Dans ces conditions tu vas sans doute pouvoir assister à l’opération de ton mari
- Quoi, quelle opération ? Deacon, de quoi parles tu ?
- Je parle de l’opération qui me rendra l’usage de mes jambes
- Deacon, non pas ça
- Il le faut chérie, j’en ai assez de resté assis sur ce fauteuil toute la journée à ne rien faire
- Je pourrais passer quelques coups de fils aux concurrents de mon père, je suis certaine que l’un d’eux serait ravi de t’avoir chez eux
- Peut être bien oui mais il n’y a pas que cela, chérie, tu ma dis toi-même que cette opération est nettement moins risquée que la précédente, de plus le Dr Cooper m’a en partie sauver la vie, en partie seulement car la partie la plus importante c’était toi, même si tu n’étais pas là physiquement ton amour ne pas quitter une seconde et c’est lui qui m’a maintenu en vie
- Alors je t’en prie au nom de notre amour ne prend pas de risque inutile
Deacon lui sourit et lui caressa le visage
- Bridget, ma chérie, je dois tenter cette opération
- Rien ne t’oblige
- Je le sais mon cœur, mais c’est que je désire, j’ai envie de pouvoir de nouveau marcher, courir derrière ce chenapan d’Eric
Bridget se mit à rire
- Mais plus que tout j’ai envie de refaire l’amour à ma femme, je veux dire vraiment l’amour, ce que nous vivons en ce moment est des plus romantique mais cela le sera encore plus lorsque nous pourrons nous retrouver. Te rappelle tu de nos ébats ? Te souviens tu comme c’était merveilleux et combien tu aimais cela ?
Bridget posa sa tête contre la poitrine de Deacon, il lui donna un baiser sur sa tête
- Bridget ? J’ai ton accord mon ange ?
- Et si je disais non que feras tu ?
- Rien ! Je ne ferai rien sans ton accord
- Qu’est qui ta fais changer d’avis je croyais que tu n’étais pas chaud à l’idée de subir une intervention chirurgicale. Est-ce à cause des propos de Mark parce que si c’est le cas…
- Non ! Bridget, non ! Cela n’à rien voir, mon ange
Bridget baissa les yeux
- D’accord, dit t’elle tout bas
- Merci, dit t’il en l’attirant dans ses bras pour l’embrasser

Quelques jours plus tard, hôpital universitaire

L’opération avait été programmée, le Dr Cooper et le chirurgien avait fait le déplacement jusqu'à Los Angeles. Bridget était néanmoins anxieuse mais elle faisait semblant d’aller bien devant Deacon mais il s’en aperçu

Chambre de Deacon

- Chérie, tout va bien ce passer tu verra, dit t’il en lui prenant la main
- Tu me promets de ne prendre aucun risque inconsidéré ?
- Je te le promets
- Je ne veux pas te perdre, si je te perdais je n’aurais plus la force de continuer
- Bridget. Tu ne vas pas me perdre
L’infirmière entra dans la chambre
- Vous êtes prêt ? On va vous emmener au bloc
- Une petite minute s’il vous plait
- Bridget, mon amour, tout ira bien tu verra et lorsque je serai de nouveau capable de marcher nous partirons tous les deux en voyage en Italie
- Te revoir vivant, mon amour, c’est tout ce que je veux
- Je t’aime
- Je t’aime, moi aussi

Quelques heures plus tard Ambre arriva accompagné du Petit Eric
- Maman
- Eric, chéri, que fais tu ici ? dit Bridget en le prenant dans ses bras
- Je voulais voir Papa
- Il est toujours en salle d’opération
- Je suis désolée, Bridget mais il ne tenait plus en place
- Ça ne fait rien, je suis contente qu’il soit là

- As-tu eu des nouvelles ?
- Non rien depuis qu’ils l’ont emmené au bloc je n’ai eu aucune nouvelle
- Je suis certaine que tout ira bien
- Je l’espère, mais j’ai peur, si il arrivait quelque chose à Deacon…je ne sais pas si je tiendrais le coup
- Bridget, tout va bien ce passer j’en suis sure. Deacon est un battant, c’est un miracle s’il a tenu le coup jusqu'à maintenant et ce miracle il te le doit. C’est pour toi si il a combattu comme un malade pour rester en vie.
Deacon Sharpe amoureux qui aurait cru. Si quelqu'un m’avait dit un jour que Deacon Sharpe allait tomber éperdument amoureux et d’une Forrester de surcroît, je lui aurais rit au nez mais c’est pourtant arrivé : Deacon t’aime, n’en doute jamais surtout
Bridget sourit
- Je n’en doute pas une seconde. Ça va te paraître naïve mais je n’ai jamais douté de ses sentiments pour moi-même après notre divorce mon cœur ne cessait de me dire « Deacon t’aime » et de mon coté je n’ai jamais cessé de l’aimer moi non plus et je n’arrêterai jamais jusqu'à mon dernier souffle et même après je ne cesserai de l’aimer
- Md Sharpe ?
- Oui
- Le Dr Cooper m’a chargé de vous dire que l’opération est quasiment terminée
- Savez vous comment cela c’est passé ?
- Je suis désolée mais je l’ignore
Ambre posa son bras sur Bridget
- Ça va allée j’en suis sure
Le Dr Cooper passa alors dans les couloirs
- Dr comment va Deacon ? comment va mon mari ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
chapitire 22
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: I would give my life for you: Je pourais donner ma vie pour toi-
Sauter vers: