The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 Chapitre 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 47
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Chapitre 9   Lun 9 Fév - 19:37

Macy le regardait avec un sourire beat
- Mon chéri, tu rentre de bonne heure, se contenta t’elle de dire
- Je te défends de m’appeler encore une fois comme cela est ce clair ? A présent tu va me répondre : ou sont passé les affaires de Bridget ? Ou as-tu mis les photos de ma femme ainsi que tout le reste ?
- Mais elles sont toutes là, mon amour, regarde
Les vêtements de Macy étaient suspendus dans la garde à robe, son maquillage et ses parfums posaient à l’évidence sur la coiffeuse.
Les yeux de Deacon lançaient des étincelles : il était dans un tel état de nerf
- Pour la dernière fois OÙ SONT LES AFFAIRES DE MA FEMME ! RÉPOND !
- Elles sont là où elles doivent être
- Elle a donné une adresse aux messieurs, Papa
- Quelle adresse, chéri, le sais tu ?
- Non, Papa, elle a écrit sur un morceau de papier elle n’a rien dit.
- Ok. Va rejoindre ton frère et tes sœurs dans la chambre, regardez la télé ou amusez vous mais n’y bouge pas jusqu'à ce que je t’appelle ok ?
- D’accord, Papa
- Eh, bonhomme, ne t’inquiète si je cris ok ?
Eric regarda Macy puis ses yeux allèrent vers son père.
- Elle ne sera jamais notre mère n’est ce pas, Papa ?
- Bien sur que non, chéri
- Pas même la mienne ?
- Mon ange, tu as déjà une maman et tu sais qu’elle t’aime plus que tout au monde
- Oui, mais ce n’est pas ma véritable Maman et si vous divorcez tous les deux alors je l’aurais elle comme Maman. C’est qu’elle n’arrête pas de me dire.
- Premièrement, Bridget et moi n’allons pas divorcer et deuxièmement quoique il arrive Bridget restera toujours ta maman. Allez va maintenant, va jouer dans ta chambre
Macy n’avait pas répliqué durant toute la conversation de Deacon avec son fils elle était comme absente psychologiquement. Elle ne cessait de se regarder dans le miroir et de sourire. Elle regarda Deacon et commença à se déshabiller
- Je t’ai demandé de te rhabiller !
- Ne suis pas assez sexy à ton goût ?
- Est-ce tu es sourdes ou tu le fais exprès ? Oh et puis fais ce que tu veux : rhabille ou attrape une pneumonie ça m’est égal tout ce qui m’importe c’est de savoir où tu as fais parvenir les affaires de Bridget
- Rassure toi, je ne les ai pas foutu aux ordures même si la tentation fut grande
- Alors où sont t’ils qu’en a tu fais et de quel droit t’es tu permises d’y toucher ?

Manoir des Forrester/ Maison d’amis


Bridget était rentrée « chez elle » totalement désorientée. Deacon et elle étaient séparés pour un temps dont elle ignorait la durée, peut être définitive…non. Elle ne pouvait, elle ne devait pas envisager cette possibilité. Deacon l’aimait et ensemble ils allaient avoir un bébé. Elle posa sa main sur son ventre. Les larmes coulèrent sur son visage
- Ne t’inquiète pas mon bébé, ton Papa et moi nous nous aimons et nous revirons ensemble comme une famille.
On sonna à la porte.
- Melle Bridget Forrester ?
- Mon nom est Bridget Sharpe
- Sharpe ? J’ai un colis pour Bridget Forrester de Mr et Md Deacon Sharpe
- Je suis Md Deacon Sharpe
- Je ne comprends plus
Bridget poussa un soupir.
- De quoi s’agit t’il ?
- C’est une livraison de Mr et Md Sharpe à l’intention de Mlle Bridget Forrester
- Je suis Bridget Forrester Sharpe
- Dans ce cas ce colis est pour vous. Signez ici s’il vous plait
Stephanie arriva sur ce
- Qu’est ce c’est ?
- Je n’en sais rien.
Bridget ouvrit le colis et découvrit toutes ses affaires restées chez elle
- Oh mon Dieu
- Ce sont tes vêtements et tout le reste resté chez Deacon
- Je sais
- Bridget ? Réalises tu que sur l’expéditeur il est écrit Md et Mr Deacon Sharpe à l’intention de Mlle Bridget Forrester
- Où veut tu en venir, Stephanie ?
- Soit réaliste, Bridget ton mariage est finit. Deacon a fait son choix.
- Non ! Jamais il ne m’aurait fait cela. Si mon mariage était finit je l’aurais su car Deacon m’aurait appelle ou serait venu me voir. Jamais il ne m’aurait traité ainsi. C’est l’œuvre de cette sorcière de Macy. J’en suis sure. Elle ne le laisse pas tranquille, elle s’accroche à lui comme une sangsue ! Mon mari m’aime, Stephanie, il m’aime ! Je suis certaine qu’il n’est pas au courant pour ce colis
- Comme tu l’étais du temps votre premier mariage alors qu’il couchait avec ta mère
- Ça suffit ! Hurla t’elle. Arrête de remettre sans arrêt cette vielle histoire sur le plateau. C’est du passé à présent. Je lui ai pardonné depuis longtemps et on s’est remarié
- Uniquement parce que il tenait Macy pour morte mais maintenant il sait. Il l’avait un choix à faire et il a fait tu dois l’accepter
- Stephanie à raison, Bridget, Deacon a fait son choix et c’est Macy. Tu dois l’accepter
- Cela vous comblerait de joie n’est ce pas tous les deux que mon mariage soit finit aucun de vous n’a jamais accepté Deacon au sein de notre famille et ce avant même qu’il ne se passe quoique ce soit entre ma mère et lui. Tu as même été jusqu'à le renverser avec ta voiture et quelques années plus tard tu as tiré sur lui. Deacon n’a jamais porté plainte par amour pour moi mais cela ne vous empêche pas de le haïr
- Bridget c’était un accident et tu le sais
- Admettant. En ce qui concerne cette malle je suis certaine que c’est l’œuvre de Macy et de Macy uniquement. Elle veut installer le doute dans mon esprit mais elle n’y parviendra pas. J’ai confiance en mon mari.

Maison de Deacon et Bridget

- Répond à ma question Macy. Où as-tu fais livrer les affaires de ma femme.Répond!
- Je l’ai fais livrer à la maison d’amis de la part de Mr et Md Deacon Sharpe à l’intention de Mlle Bridget Forrester
Deacon devint rouge de colère
- Comment as-tu osé faire une chose pareille en te servant en plus de mon nom pour faire du mal à la femme que j’aime le plus au monde : ma femme, Macy, ma femme. Il n’était peut être pas trop tard je vais la prévenir.
Deacon se précipita vers le téléphone mais Macy lui montra le fil téléphonique qu’elle avait arraché et pointa un revolver sur lui
Deacon la regarda consterné
- Oh mon Dieu
- Je suis ta femme Deacon, je t’aime
- Baisse cette arme Macy, c’est dangereux un coup de feu pourrait partir à l’improviste
- Pas avant que tu me dises que c’est moi que tu aimes
- Baisse d’abord cette arme, ensuite nous en parlerons
- Dis le moi d’abord
- Sois raisonnable, j’ai des enfants qui jouent dans la pièce d’à coté. Si un coup de feu partait cela risquerait de blesser quelqu'un et les enfants auront peur. Tu ne voudrais pas leur faire peur n’est ce pas, Macy ?
- Tu ne me le diras pas hein ? Jamais tu ne me diras que tu m’aimes
- Comment veut tu que je puisse te dire ça alors que tu pointes une arme sur moi.

Maison d’invité


- Bridget, laisse moi contacter un avocat afin de protéger tes droits et ceux de tes enfants
- Jamais ! Jamais tu m’entends, Papa ! Tant que Deacon ne m’aura dit lui-même que c’est Macy qu’il a choisie je n’y croirai pas
- Il ne te le dira jamais car c’est toi qui il aime et non elle.
- Qu’en savez vous, Ambre, pourquoi donnez vous des faux espoirs à Bridget ?
- Kristen et moi avons discuté avec Deacon cet après-midi : il est amoureux fou de Bridget il n’y a quelle qui compte à ses yeux.
- Dans ce cas comment expliquez vous ce colis au nom de Mr et Md Deacon Sharpe pour Mlle Bridget Forrester
- Qu’est ce c’est ?
- Mes affaires restées à la maison
- Deacon et Macy le lui ont fait livré si cela n’est pas une preuve que Deacon ne veut j’aimerais bien savoir ce qu’il vous faut. Ce lâche n’a même pas eu le courage de venir lui dire en face qu’il la quitte
- Je t’interdis de traiter mon mari de lâche ! Deacon n’a rien d’un lâche c’est même tout le contraire et je vais te prouver qu’il s’agit bien de Macy qui est derrière tout ça : d’elle et d’elle seule. Jusqu'à maintenant je suis restée en retrait afin de laisser Deacon faire son choix en paix mais puisque elle veut la guerre et bien elle va l’avoir. J’aime Deacon et je suis sur qu’il m’aime. Je ne laisserai pas cette femme nous manipuler plus longtemps.
Bridget prit ses clefs de voiture et son sac à main
- Ou vas tu ?
- Je rentre chez moi
- Bridget ne fait pas l’idiote. Tu as demandé à Deacon de faire un choix et il la fait
- Vous en rêvez n’est ce pas tous les deux ? Vous rêvez de voir mon mariage détruit. Mais cela n’arrivera pas. Deacon m’aime et je l’aime moi aussi. Tout deux nous avons battit quelque chose de solide, je ne laisserai ni Macy ni personne le détruire.
- Bridget, tu vas au devant de désillusion
Mais Bridget n’écoutait rien : elle mit le contact et fonça à toute vitesse.

Créations Forrester

Rick était plongé dans les dossiers afin de trouver une solution pour remonter le chiffre d’affaire malgré la contrefaçon.

Maison de Deacon et Bridget

- Tu n’as même pas complimenté sur ce que je portais. Tu es entré et furieux tu ma ordonné de me changer. Mais, chéri, je ne veux pas me changer. Je me suis faites belle pour toi.
Deacon ne disait mot
- Macy, par pitié, range ce revolver. Je te promet personne n’en saura rien. Mais laisse moi aller parler à mes enfants et téléphoner à Bridget. Je dois lui parler, elle ne doit pas comprendre ce qui ce passe et penser que notre mariage est mort.
- Bridget, Bridget, tu n’as que ce mot là à la bouche
- C’est ma femme et je l’aime
- Non ! Non, ce n’est pas ta femme ! C’est moi ta femme !
Sur ces mots elle pointa le revolver d’un peu plus près.
Deacon prit peur mais fit tout pour ne rien laisser paraître
- D’accord, d’accord, je retire ce que j’ai dit, tu es ma femme mais laisse prévenir Bridget, je lui dois au moins ça.
- Pourquoi le ferais je ? Est ce Brooke a eu cette complaisance à mon égard lorsque elle m’a volé Thorne ? L’homme que j’aimais plus que tout au monde ? Non, non jamais eu le moindre égard envers moi alors pourquoi en aurais je avec Bridget ?
- Bridget n’est pas Brooke
- Et lorsque Eric et Stephanie ont détruit la société de ma mère ont t’ils eu le moindre égard envers elle ? Ma mère est morte de chagrin à cause d’eux.
- Bridget n’y est pour rien dans tout ça
- Bridget est une Forrester et elle comme tous les Forrester
- Non c’est faux : Bridget est différente du reste des Forrester. Elle rêve de devenir médecin pour voler au secours de son prochain. Elle ne ressemble ni à Brooke, ni à Eric, ni à Stephanie. Elle est unique.
- Mon pauvre Deacon, tu es tellement amoureux d’elle c’est pathétique.
- Non, Macy, ce qui est pathétique c’est de voir ce que tu es devenue. Si tu imagines pouvoir te venger de Brooke en agissant comme tu le fais, tu te trompes elle n’en a strictement rien à faire de ce qui arrive à Bridget. Elle est à Paris en compagnie de Ridge et d’Hope, elle a tout ce qu’elle a toujours voulu. Quand à Eric, il serait capable de remettre une médaille à la première personne capable de me séparer de Bridget. Il n’attend que ça depuis toujours. Alors si tu penses qu’en agissant ainsi tu vas réussir à te venger de Brooke ou d’Eric, tu fais fausse route. Ce n’est pas eux que tu fais souffrir dans cette affaire mais uniquement Bridget, nos enfants et moi alors que tu prétends m’aimer
- As-tu remarqué ce que je portais ? Cela ne te donne pas envie de me faire l’amour ? Répliqua t’elle sur un ton badin comme si toute la conversation n’avait jamais eu lieu. Non, bien sur, tu n’as pas envie de moi, si c’était Bridget qui portait cela tu jetterais sur elle comme un animal.
Deacon poussa un soupir et répondit à sa question
- Bridget ne porte pas des déshabillés de « la chambre de Brooke », cela lui rappelle trop de mauvais souvenirs.
- « La chambre de Brooke » ? C’est que tu que tu crois ? Tu penses que ces déshabillés proviennent de « la chambre de Brooke »
- Macy, j’ai beau ne pas être styliste comme Eric, Ridge ou Tony mais je reconnais le style et la matière de chez Forrester.
- Oui tu as souvent l’occasion de l’étudier de près.
- Ou veut tu en venir Macy ?
- Le chiffre d’affaire continue de tomber chez Forrester
Deacon resta interdit
- Comment es tu au courant ? Même les journaux financiers n’ont n’en pas parlé ! Ce n’est tout de même pas Thorne ou Darla qui te l’ont dit. Eric souhaité que cela ne sorte pas de pas de la famille !

Créations Forrester

- Mr Forrester ?
- Oui ?
- Détective privé Weber. J’ai le rapport de recherche pour lequel vous m’aviez engagé
- Vous avez trouvé ? Formidable
- Tenez tout est écrit là.
- Merci beaucoup. Ma secrétaire vous fera parvenir votre règlement des demain matin

Sur la route

Bridget était au volant de sa voiture, un violent orage venait d’éclater. Ses pensées étaient confuses. Était t’il possible qu’elle se soit trompée une fois de plus sur le compte de Deacon ? Était t’il réellement l’homme que son père et son frère Thorne décrivait. Allez t’il lui briser le cœur une nouvelle fois ?
« Je vais devenir folle si ça continue, il me faut chasser ces pensées de ma tête. Deacon m’aime sinon il ne serait pas remarié avec moi. Il n’avait que l’embarras du choix au niveau des femmes : Ambre n’aurait pas demandé mieux à l’époque de devenir sa femme et par là même occasion la tutrice d’Eric. Mais c’est moi à qui il a choisi. »
La voix de Stephanie lui revint en mémoire
«Deacon ignorait à ce moment là la réalité au sujet de Macy. Il aimait Macy par-dessus tout, il ne t’aurait jamais épousé si elle n’était pas morte »
Mais Deacon n’avait pas dit exactement le contraire
« Je suis fou amoureux de toi et je n’ai pas l’intention de te perdre »
« Ça suffit ! Il faut que j’en aie le cœur net »
S’écria t’elle en mettant ses mains sur ses oreilles
Bridget bifurqua sur la gauche. L’orage qui grondait lui cachait la vue de plus la nuit était tombée depuis longtemps sur Los Angeles. Soudain un barrage lui barra la route
- Je regrette Madame mais vous êtes obligée de faire demi tour : la route est bloquée. La foudre est tombée sur un arbre qui s’est déraciné.

Maison de Deacon et Bridget


- Tu n’en as aucune idée ?
- Macy, je n’ai guère envie de jouer aux devinettes alors dis moi comment es tu au courant ? Hurla Deacon
- Si tu me faisais l’amour tu comprendrais
Deacon resta de marbre mais ses yeux fulminaient
- Tu n’as donc pas remarqué la griffe, demanda Macy le plus calmement du monde.
- De quoi tu parles encore quelle griffe ? C’est un model de chez Forrester
- Ah tu crois cela
Macy ôta alors la fine robe de chambre qu’elle portait et la jeta sur Deacon avant même que celui-ci n’est le temps de réagir. Il rattrapa le peignoir
- Regarde ce qui est écrit sur le col
- Regarde ! Ordonna t’elle en le menaçant de son arme
Deacon s’exécuta et soudain écarquilla les yeux
- Oh Seigneur ! Alors c’était toi !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
Chapitre 9
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: Le Choix de Deacon-
Sauter vers: