The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 chapitre 3

Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: chapitre 3   Sam 14 Mar - 1:04

- J’avais presque finit par oublier ce foutu procès uniquement grâce à toi. Ma chérie, ces derniers mois ont été les plus heureux de ma vie. Nos retrouvailles, notre remariage et pour finir notre bébé à naître et aujourd’hui je risque de tout perdre
Bridget se blottit dans les bras de son mari et l’embrassa
- Tout va bien ce passer mon amour, tu es innocent, tu n’as rien à craindre. Aucun jury ne pourra envoyer un homme innocent derrière les barreaux et encore moins…
- Encore moins dans le couloir de la mort. C’est ce que tu as voulu dire n’est ce pas ? Mais tu te trompes, tu fais erreur ma chérie : des erreurs judiciaire cela existe et encore plus pour des gars comme moi qui viennent du caniveau
- Deacon, ne dit pas ça !
- C’est pourtant la vérité, Bridget, je sors du caniveau et j’y serai encore si je ne t’avais rencontré…c’est là où je me trouvais ce soir là : dans le caniveau. Chérie j’étais devenue une loque humaine : j’avais tout perdu, tout ce que à quoi je tenais dans la vie : mon boulot chez ton père, mais plus encore je t’avais perdu alors je buvais plus que de raison. Mes vieux démons avaient refait surface. Je ne sais pas du tout ce qui c’est passé ce soir là : j’avais bu encore et toujours.
- Quoique il ce soit passé, je suis sure que tu n’as pas tué cette femme
- Comment peut tu le savoir ? Chérie, j’ai couché avec cette femme contre de l’argent
- Oui et alors, c’est illégal mais ce n’est pas un crime que d’aller voir une prostituée. Des hommes font cela tous les jours depuis la nuit des temps.
- Mais lorsque ils ressortent de chez elles on ne les retrouve pas morte le lendemain et on ne trouve pas non plus des paquets de drogue dans leur voiture
- Chéri, tu vivais dans un quartier difficile et j’imagine que le quartier ou travaillait cette fille devait encore pire, qui dit qu’on n’a pas mit cette drogue dans ta voiture par erreur ?
Deacon lui sourit
- Tu as une telle confiance en moi
Bridget lui sourit en retour
- C’est exact, j’ai confiance en toi
- Je t’aime
- Je t’aime moi aussi
Ils tombèrent tous les deux sur le canapé et firent l’amour

Le lendemain l’audience débutait par un réquisitoire du Procureur

- Votre Honneur, mesdames et messieurs les jurys, nous allons nous démontrer que prévenu ici présent est coupable de meurtre au premier degré et de trafic de stupéfiant. Les différents témoignages et nos différentes preuves vous amèneront à une seule conclusion : Coupable
L’avocat de la Défense prit la parole
- Votre Honneur, mesdames et messieurs les jurys, mon client n’a pas tué cette femme. Toutes les pièces à convictions que vous apporteront la partie adverse ne sont que des preuves indirectes qui ne relie en rien mon client au meurtre
- La parole est au Ministère public, faites appelez votre premier témoin
- J’appelle à la barre officier Jhonson
- Déclinez vos noms adresse et profession, je vous prie.
- Officier de police Adam Jhonson, 9 rue du General Wilson
- Jurez vous de dire toute la vérité rien que la vérité ? Posez votre main gauche sur la Bible, levez la main droite et dites je le jure
- Je le jure
- Où étiez vous le soir du 9 mars de cette année aux alentours de 21 h 00 ?
- Dans le quartier de l’ouest de la ville, je faisais mon travail d’officier de police
- Quelque chose de particulier a t’il attiré votre attention ce soir là ?
- Oui
- Dites nous de quoi il s’agissait s’il vous plait
- J’ai vu une voiture déambulant dans les rues. Il était manifeste que le conducteur devait être ivre
Bridget constata que l’avocate de Deacon n’émit pas d’objection alors qu’il ne s’agissait ni plus ni moins que d’un avis personnel et rien pouvait affirmer que le chauffeur était ivre où s’il était malade ou blessé
- Qu’avez-vous fait ?
- J’ai aussitôt pris en chasse la voiture et réussi à le faire arrêter sur le bas coté de la route
- Que c’est t’il passé ?
- L’homme empesté l’alcool à plein nez. Afin de respecter la procédure avant de l’amener au poste je lui fais subir un alcotest qui s’est révélé positif. Le chauffard comptait 2 g 8 d’alcool dans le sang
- Avez-vous constatez autre chose de particulier ?
- Oui. Alors que je m’apprêtais à le conduire au poste, j’ai découvert une quantité considérable de stupéfiant en tout genre
- Reconnaissez vous l’homme que vous avez prit en chasse ce soir là ? Est t’il quelque part dans ce tribunal ?
- Oui, Maître, il s’agit de l’homme assis à cette table au coté de son avocate
- Greffier, veuillez noter que le témoin a formellement identifié le prévenu
- Ensuite que c’est t’il passé ?
- J’ai reçu un appel du commissariat : le corps d’une prostituée venait d’être retrouvé dans un hôtel de passe. D’instinct j’ai immédiatement fait le rapprochement entre les deux affaires et mon flair de policier ne pas trompé cette fois encore : l’accusé est la dernière personne a avoir vu cette fille vivante
Cette fois encore l’avocate de Deacon ne protesta pas
- Je n’ai plus d’autres questions Votre Honneur. Le témoin est à vous, Maître
- Je n’ai pas de question, Votre Honneur
Bridget resta abasourdie quand à Deacon il ne s’avait quoi penser de l’attitude de son avocate
- Le témoin peut se retirer. Faites appelez votre prochain témoin
- J’appelle à la barre Mr Andrew Dol
- Déclinez vos noms adresse et profession, je vous prie.
- Andrew Dol, Andy pour les intimes, gardien du motel de la 3 eme rue
- Où étiez vous le soir du 9 mars de cette année aux alentours de 21 h 00 ?
- Chez moi je regardais la télévision comme tous les soirs
- Surveillez vous tous les aller et retour du motel
- Oh vous savez c’est un motel de passe : des clients vont et viennent avec les filles toutes les nuits.
- Reconnaissez vous quelqu'un dans cette salle de tribunal ?
- Oui, l’homme assis à gauche
- Greffier, veuillez noter que le témoin a formellement identifié le prévenu
- D’où le connaissez vous ?
- Il est rentré avec une fille
- Est t’il ressortit avec elle ?
- Non ! Aucun client ne ressort avec les filles. Elles ressortent toujours cinq minutes après leur départ
- Est-ce cette jeune femme est ressortit ce soir là ?
- Non
- Que c’est t’il passé ?
- Un client habituel la demandée alors je suis allé taper à sa porte mais elle n’a pas répondu. J’ai alors ouvert la porte et je l’ai trouvé morte
- Qu’avez-vous fait ?
- J’ai aussitôt prévenu la police
- Merci, je n’ai plus d’autre question
- L’audience est suspendue, elle reprendra demain matin à la première heure. Huissier, veuillez conduire le prévenu dans une cellule
Quelques minutes plus tard, Bridget déambula dans le cabinet de l’avocate chargée de la défense de Deacon
- Puis je savoir ce que vous faites ? A quel jeux sordide jouez vous ?
- Je vous demande pardon ? Qu’entendez vous par là ?
- Ne faites pas semblant de ne pas comprendre. Pourquoi n’avez pas fait d’objection à aucun moment des différents témoignages même lorsque ceux-ci portaient préjudice à mon mari ! Et pourquoi n’avoir pas effectuer de contre témoignages ?
- Mlle Forrester…
- Md Sharpe !
- Très bien Md Sharpe, si vous préférez, je ne vous dis pas comment faire votre travail ne me dites pas comment faire le mien
- Mon mari risque la peine de mort pour un crime qu’il n’a pas commit et vous êtes censé assurée sa défense or il n’en ai rien !
- Votre mari est soupçonné de meurtre et je suis au regret de vous dire que de lourdes charges pèsent contre lui
- Des charges mais quelles charges ? Il avait bu ce soir là ? Soit nous avons admit, mon mari est un alcoolique. Il est allé avec une prostituée ? Cela fait t’il de lui un assassin pour autant ? Quand à cette drogue elle ne lui appartient pas
- Rien ne le prouve
- Mais de quel coté de la barrière vous situez vous ?
- Du coté de la justice bien sur
- Alors faites votre travail !

- Chérie !
Deacon voulut l’embrasser mais le garde l’empêcha
- Pas de contact physique, c’est interdit
- Ça c’est mal passé n’est ce pas ?
- Ce n’était que la première audience et l’avocate n’a pas procédé au contre témoignage. Ce second témoin n’a rien dit de très particulier
- J’ai peur, chérie, si cela ce passait mal. Imagine que je sois condamné je ne pourrai pas assister à la naissance de notre enfant
- Non, chéri, tu ne dois pas penser ainsi, s’il te plait ne dit pas des choses pareilles. Tu es innocent et on va le prouver
Deacon la regarda en souriant. Profitant que le garde avait les yeux ailleurs il se pencha sur elle et l’embrassa.
- Je t’aime
- Je t’aime moi aussi




_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Re: chapitre 3   Sam 14 Mar - 1:06

Le lendemain l’audience reprit
- La parole est la Défense pour le contre interrogatoire
- Pas de question, Votre Honneur
Les yeux de Bridget fulminèrent quand à Deacon il était décontenancé
- Si le Ministère public veut bien faire venir son prochain témoin à la barre
- Le Ministère public appel **
Ainsi se succédèrent les témoins les uns après les autres. L’avocate de Deacon renonçant la majorité du temps à son droit de contre interroger les témoins à charge.
Le sixième jour de l’audience eut lieu un coup de théâtre auquel personne ne s’attendait
- Le Ministère public appelle à la barre, Md Bridget Forrester Sharpe
- Quoi ? fit t’elle ? Elle regarda l’avocate de Deacon qui ne manifesta aucune émotion. On ne peut pas m’obliger à témoigner contre mon mari ce n’est pas possible
- Répondez aux questions que l’on vous posera et tout ira bien
- Déclinez vos noms adresse et profession, posez votre main gauche sur la Bible, levez votre main droite et dites je le jure.
- Bridget Forrester Sharpe, 1134 av du Président Lincoln, Dr en médecine
- Connaissez vous l’accusé ? Répondez par oui ou par non ?
- Oui
- Quels sont vos liens ?
- Nous sommes mariés
- Depuis combien de temps êtes vous mariés ?
- Six mois
- Est t’il exact que cela n’est pas votre premier mariage avec l’accusé ?
- En effet
- Vous avez donc déjà été marié
- Oui
- Mais vous aviez divorcé ?
- Oui
- Pourquoi je vous prie ?
- Qu’est cela peut bien vous faire ?
- Répondez à ma question
- Et si je refuse ?
- Votre Honneur s’il vous plait, pourriez vous demander au témoin de répondre
- Veuillez répondre aux questions que l’on vous pose je vous prie. Greffier veuillez noter que le témoin est un témoin hostile à l’accusation
Bridget chercha des yeux le regard de Deacon. Celui était comme vidé cependant il regarda sa femme et tenta tant bien que mal de lui donner la réponse qu’elle attendait
- Il a eu une aventure, dit t’elle tout doucement
- Veuillez parler plus fort je vous que le jury puisse vous entendre
- Il a eu une aventure, dit t’elle en soupirant
- Votre mari est donc un homme à femme
- Pourquoi pas vous ?
- Votre mari boit souvent ? Répondez par oui ou par non
- Mon mari n’est pas un ivrogne si c’est que vous entendez, c’est un alcoolique, un alcoolique repentit à l’heure actuelle
- Merci, plus d’autre question Votre Honneur. J’en ai finis avec ce témoin
- La parole est à la Défense
- Pas de question, Votre Honneur
- Vous pouvez disposer
- Non attendez j’ai quelque chose à dire
- Vous n’y êtes pas autorisé, dit l’attorney
- Personne ne m’empêchera de dire ce que j’ai à dire !
- Votre Honneur, s’il vous plait
- Mon mari n’est pas un meurtrier, soit il a commit une erreur en me trompant lors de notre premier mariage, mais qui n’en commet pas ? Mon époux a eu une vie difficile : une mère invisible quasi inexistante et un beau père qui le battait. Il n’a pas eu d’enfance. Comment voulez vous dans ces conditions ne pas sombrer dans l’alcoolisme. Alors oui mon époux est un alcoolique repentit mais ce n’est ni un trafiquant de drogue et encore moins un meurtrier. Aujourd’hui il risque sa vie pour un crime qu’il n’a pas commit alors que le véritable meurtrier court toujours dans la nature. Je vous en prie, je vous en supplie, je vous implore, ne condamnez pas mon mari pour un crime qu’il n’a pas commit !
L’assistance resta silencieuse. Les larmes coulèrent sur les yeux de Bridget, elle se leva et se dirigea vers sa place mais Deacon se leva à son tour, se jeta dans les bras de sa femme et l’embrassa
- Accusé veuillez vous rassoire !
- Votre Honneur, je vous prie de demandez au jury de ne tenir aucun compte du témoignage de Madame Sharpe après que j’eusse fini de l’interroger
- Mesdames et messieurs les jurys, veuillez ne pas tenir compte des dernières paroles de Madame Sharpe après que l’attorney eut finit de l’interroger
L’audience est suspendue pour aujourd’hui, elle reprendra demain à 9 H 00
- Huissier, veuillez reconduire le prévenu dans sa cellule

- Mon amour, merci, merci pour tout ce que tu as dit
- Mais cela ne servit à rien puisque le jury ne doit pas en tenir compte
- Mais il t’aura néanmoins entendu et le plus important pour est la confiance que tu me portes. Bridget, je t’aime, je ne cesserai jamais de t’aimer.
- Je t’aime moi aussi
- Tu devrais rentrer maintenant. Il faut te reposer
Il lui donna un baiser sur ses lèvres quand soudain Bridget mit une main sur son ventre et se tordit de douleur
- Chérie qu’es que tu as ?
- Le bébé…dit t’elle en se crispant sous le poids de la douleur
- Garde ! Appelez une ambulance ma femme se trouve mal
Le garde saisit le téléphone et appela ses collègues
- Faite venir une ambulance le plus vite possible, la femme d’un de nos détenus se trouve mal et elle est enceinte
- Chérie est ce va ?
- Le bébé, je ne veux pas perde notre bébé
- Non, non, mon amour tu ne vas pas le perdre
- C’est trop tôt c’est beaucoup trop tôt il ne faut pas qu’il vienne au monde maintenant
- L’ambulance ne va plus tarder. Avez-vous besoin de quelque chose ?
Bridget secoua la tête
Quelques minutes plus tard les ambulanciers arrivèrent à la maison d’arrêt. Bridget était au plus mal s’était évanouie. Ils la mirent aussitôt sous oxygène
- Depuis combien de temps est t’elle sans connaissance ?
- Environ deux à trois minutes
- A quel stade de grossesse en est t’elle ?
- Vingt cinq semaines
- Vingt cinq, vous en êtes bien sur ?
- Évidement que j’en suis sur : c’est ma femme et mon enfant !
- Nous sommes prêt nous pouvons y aller
- Dites moi au moins ou vous l’emmenez
Les ambulanciers partaient en emportant Bridget sur un brancard sans dire quoique ce soit à Deacon
- A l’hôpital général de Philadelphie c’est le mieux équipé en matière d’obstétrique
Deacon hocha de la tête
- Oui, oui je sais ma femme travaille la bas en médecine général, son chef de service est le Dr Lucas Kovac
Quelques heures plus tard Deacon tournait en rond dans sa cellule
«Ça ne peut plus durer comme ça il faut que je sorte d’ici »
- Garde !
Au même moment la gardienne venait le voir
- Il faut que je sorte d’ici, je dois me rendre à l’hôpital voir mon épouse
- Vous avez de la visite
- Bridget est déjà sortit de l’hôpital ? Ce n’est pas possible
- Suivez moi
- Vous avez trente minutes pas une de plus
Deacon fut stupéfait en voyant qui l’attendait
- Kristen ?
Kristen se précipita vers son beau frère et l’enlaça
- Deacon, mon dieu, je n’étais pas au courant. Tony, Zende et moi étions en Afrique nous venons d’arriver à Philadelphie, Zende étant admit à l’université de Philadelphie et nous avons appris la nouvelle, nous avons donc prit le premier vol pour Philadelphie. Deacon, je voulez vous dire que vous n’êtes pas seul : Tony et moi savons que vous n’êtes ni un dealer ni un meurtrier
- Merci, Kristen, j’apprécie à sa juste valeur votre soutien à vous et Tony croyez moi en particulier pour Bridget enfin elle n’est plus seule. Deacon soupira. Le seul point positif dans cette histoire est que Bridget et moi sommes de nouveau ensemble et cette fois croyez moi c’est pour la vie. Quelque en soit sa durée
- Deacon ne pensez pas à cela. Vous devez vous battre pour votre défense et penser à votre avenir avec Bridget
- Si nous pouvons faire quoique ce soit dit le nous surtout n’hésite pas
- Merci, Tony. Oui vous pouvez faire quelque chose mais je ne sais pas comment vous l’annoncer
- Nous dire quoi Deacon ? Que ce passe t’il ?
- Bridget et moi allons avoir un bébé…
- Hey ! Toutes mes félicitations mon vieux c’est fantastique
- Deacon ! C’est merveilleux : Toutes mes félicitations je suis tellement heureuse pour vous et Bridget
- Merci à vous deux, croyez moi cela me touche beaucoup. Depuis que Bridget est venue à Philadelphie elle a perdu le contact avec le reste de la famille excepté Rick qui l’appelle de temps à autre pour lui demander de revenir mais bien sur il ne croit pas en mon innocence. Kristen, Tony, j’ai un service à vous demander
- Bien sur de quoi s’agit t’il ?
- Bridget a eu un malaise
- Oh mon Dieu, s’écria Kristen
- Elle a été transportée en urgence à l’hôpital général de Philadelphie. J’ai demandé la permission d’aller voir ma femme mais j’attends encore leur réponse. Je suis coincé ici alors que ma femme et mon enfant sont en danger
- Je vais y aller
- Va y seule, je vais tenter de faire pression pour accéder à la requête de Deacon
- Entendu je t’appelle des que j’ai du nouveau
- OK.
Kristen embrassa Tony d’un rapide baiser et s’en alla. Quelques minutes plus tard Deacon retourna en cellule
- Laissez moi sortir d’ici, s’il vous plait ma femme est à l’hôpital nous risquons de perdre notre enfant : je dois être au près d’elle
- Je vais voir ce que je peux faire
Quelques minutes plus tard la gardienne revient
- C’est bon, on vous accorde une permission de sortie exceptionnelle mais un gardien va vous accompagner et restera avec vous
Dix minutes plus tard Deacon était au près de Bridget quand le Dr Kovac vint le trouver. Kristen était présente, rejointe bientôt par Tony et Zende
- Deacon ?
- Dr comment va Bridget ?
- Elle va bien, ne vous en faites pas, nous l’avons mise sous sédatif afin qu’elle se repose
- Sédatif ? Mais, mais et le bébé ? Dr comment va mon bébé ?
- Il va bien lui aussi, mais il s’en est fallu de peu pour qu’il vienne au monde aujourd’hui. Heureusement nous avons réussi à stopper les contractions mais à l’avenir il va lui falloir se ménager jusqu'à la naissance du bébé et éviter toute situation de stress
Bridget se réveilla sur ce
- Deacon ?
- Je suis là, mon amour
Instinctivement Bridget mit une main sur son ventre
- Deacon, le bébé ?
- Chut, notre bébé va bien
- Tu en es sur
- Oui, dit t’il en l’embrassant
- Chérie, j’ai une surprise pour toi, regarde un peu qui est là
- Kristen !
- Bridget, petite sœur, je suis contente de te voir
- Vous êtes rentrés d’Afrique ?
- Oui, Zende rentre à l’Université de Philadelphie
- Je suis contente de te voir moi aussi. Vous savez pour Deacon ? Kristen, Tony, il n’est pas coupable : mon mari n’est pas un meurtrier ni un trafiquant de drogue
- Nous le savons, Bridget, Kristen et moi avons toute confiance en Deacon
- Merci
- Mais tu dois te ménager
- Je ne peux pas, Kristen, Deacon a besoin de moi
- Chérie, dit t’il en lui prenant la main, oui j’ai besoin de toi, je t’aime et j’aurai toujours besoin de toi mais en ce moment tu dois penser à notre bébé
- On va vous laissez vous avez besoin d’être seul. Je repasserai te voir demain
- Reposez vous Bridget. Deacon, tu n’es pas seul dans cette histoire : Kristen et moi on te soutiens
- Merci Tony. Ou êtes vous descendu ?
- On a loué une maison sur l’avenue Lincoln
- C’est justement là ou nous habitons. J’ai un service à vous demandez
- Bien sur de quoi s’agit t’il ?
- J’aimerais que vous veilliez sur Bridget tout le temps où je serai enfermé
- Bien sur Deacon, comptez sur nous
- Merci, Kristen
Bridget lui sourit. Il s’assit près d’elle et l’embrassa
- J’ai peur Deacon, je vais te paraître égoïste mais je ne veux perdre aucun de vous deux
- Et tu ne nous perdras jamais. Chérie, notre enfant va bien, le médecin là certifié et quand à moi, grâce à ton témoignage les jurys savent à présent qui je suis
- Mais le Procureur a demandé à ce que l’on ne tienne pas compte de mon témoignage
- Mais peut importe, chérie, ils t’ont entendu et ils savent maintenant que je ne suis pas un meurtrier ni un trafiquant de drogue. Mon amour, grâce à toi je sens renaître l’espoir
- Je t’aime, Deacon
- Je t’aime moi aussi
Bridget posa la main sur son ventre
- Que ce passe t’il ?
- Rien, dit t’elle en souriant, c’est juste notre bébé qui me donne des coups de pieds
- Vraiment ?
Elle prit la main de Deacon et la posa sur son ventre. Deacon sourit en sentant son enfant bougé ainsi
- Comment allons nous l’appelez as-tu une idée ?
- Mon amour, il n’y a qu’un nom qui me vient à l’esprit
- Ah oui lequel ?
- Le tien bien sur. J’aimerais que notre enfant s’appelle comme toi
- Comme moi ? Chérie, tu n’es pas sérieuse ? On ne peut décemment pas appeler notre fils Deacon
- Au contraire, je suis très sérieuse, c’est notre fils aîné et c’est la Tradition : le fils aîné doit s’appeler comme son père
Bridget marqua une pause
- De plus c’est un très joli prénom
Deacon lui sourit
- D’accord, puisque tu y tiens nous appellerons notre fils Deacon mais dans ce cas nous nommerons notre fille aîné…Bridget
- Quoi ?
Deacon éclata de rire
- Si tu voyais la tête que tu fais. On peut dire que je t’ai bien eu
- Deacon Sharpe : tu vas me le payer
Deacon rit de plus belle
- Deacon Jr s’est endormi on dirait
- Sa maman ferait bien d’en faire autant
- Je ne veux pas dormir, je ne veux pas perdre une seconde de ces moments
Deacon la regarda tout en lui prenant la main
- J’ai une idée, chérie, lorsque tout ce procès sera finit et que ta santé te le permettra nous partirons tous les deux au bout du monde. Te souviens tu lorsque tu rêvais de partir en Italie ? Rome, Venise, Florence, le lac de Côme…tous ces endroits magique. Et bien lorsque tout sera finit nous partirons faire une croisière en amoureux
- Deacon ? Tu es sérieux ?
- Tout ce qui il y’a de plus sérieux, mon amour
- Rien que nous deux ?
- Oui, rien que nous deux, un voyage en amoureux
- Oh, Deacon, cela serait tellement merveilleux et puis qui sait peut être notre fils naîtra t’il en Italie
- Oui, dans une gondole j’imagine, dit t’il sur un ton taquin
- Cela serait extrêmement romantique, tu ne trouves pas ?
- Je croyais que tu voulais qu’il naisse dans un hôpital en toute sécurité
- J’ai changé d’avis. Désormais la seule chose que je veuille vraiment c’est être seule avec toi et que tu m’aides à mettre au monde notre enfant, que ce soit sur une gondole à Venise ou dans notre chambre chez nous peut importe tant qu’on sera tous les deux seul au monde. Un jour nous raconterons à notre fils comment il est venu au monde : juste en présence de son papa qui aura aidé sa maman à le mettre au monde
Deacon la regarda ému, il se pencha vers elle et l’embrassa
- Je t’aime, Bridget
- Je t’aime moi aussi
Bridget finit par s’endormir, Deacon resta pensif. Quelques jours plus tard Bridget pouvait sortir de l’hôpital. L’avocate de Deacon avait obtenu un report d’audience jusqu'à temps qu’elle aille mieux.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Re: chapitre 3   Sam 14 Mar - 1:07

- Mesdames et Messieurs : la Cour
Tout le monde se leva. Bridget reprit place à la barre de témoins
- Maître Walsh vous pouvez contre interroger le témoin. Md Sharpe, je vous rappelle que vous êtes toujours sous sermon
- Pas de question, Votre Honneur
- Très bien, vous pouvez regagner votre place
- Maître Harper, faites appeler votre prochain témoin
- La Partie Civile n’a plus d’autre témoin, Votre Honneur
- Maître Walsh, vous pouvez faire entrer le premier témoin de la Défense
- La Défense n’a pas de témoin à faire comparaître, Votre Honneur
- Très bien, l’audience reprendra cet après midi avec les plaidoiries finale. Le juge tapa avec le marteau, l’audience est suspendue, elle reprendra à 15 h 30 précise. Huissier veuillez conduire le prévenu à sa cellule
Bridget se rendit directement à la prison. Kristen et Tony, qui avaient assisté a
L’audience, préférèrent rester sur place
- Je comprends maintenant les inquiétudes de Bridget, il est manifeste que cette avocate n’assure pas la défense de son client
- Je commence à craindre le pire
- Parle pas de malheur, Tony, s’il te plait, chéri, nous devons garder espoir
L’audience reprit avec les réquisitoires

- La Parole est à la partie civile
- Votre Honneur, mesdames et messieurs les jurés : les différents témoignages qui se sont succédés à la barre des témoins et les différentes pièces à conviction vous ont apporté la preuve que l’accusé ici présent est coupable ! Coupable de meurtre au second degré. Il s’est également rendu coupable de trafic de stupéfiant. Cet homme a vendu de la drogue, peut être à des enfants, des enfants de l’age de votre fils ou de votre fille. Imaginez que quelque part un enfant d’une école soit mort des suites d’une overdose par la faute de cet homme ! Pour toutes ces raisons vous devez le déclarer « COUPABLE !»
- La parole est à la Défense
- Votre Honneur, mesdames et messieurs les jurés, l’accusation n’a absolument rien prouvé excepté que mon client a été retrouvé avec une forte quantité de stupéfiant dans sa voiture. Mais as t’elle prouvé qu’il s’agissait bien de la sienne ? « NON !» Une prostituée est morte, c’est regrettable mais rien n’indique que c’est mon client qui l’a tué. Le doute profitant à l’accusé, vous devez le déclarer « non coupable »
- Mesdames et messieurs les jurés, vous devez vous en tenir aux preuves qui vous ont été présenté et rien qu’aux preuves : vous ne devez en aucun cas vous laissez gagner par des considérations personnelles ou parce que vous avez pu entendre ou lire de part et d’autres dans la presse ces dernières semaines. Le juré se retire pour délibérer. Huissier, veuillez conduire le juré dans la salle des délibérations. L’audience est suspendue !
Le juge tapa avec son marteau
Dans la salle d’entretien avec les avocats Deacon attendait le verdict lorsque Bridget entra en s’efforçant de sourire à son mari. Elle l’enlaça et l’embrassa
- Le réquisitoire c’est plutôt bien passé
- C’est vrai, elle a laissé plané le doute raisonnable
- Ça va marcher j’en suis sure, le juré ne pourra t’envoyer en prison alors qu’il y a un doute même si j’aurais préféré qu’elle démonte complètement le témoignage de l’accusation
Deacon l’attira dans ses bras et l’embrassa
- Tout ce qui importe c’est que toi tu sache que je suis innocent, peut importe si le juré à un doute, seul ton opinion compte pour moi !
Bridget lui sourit et ils s’embrassèrent
- Je vous aime, Mr Sharpe
- Je vous aime aussi, Md Sharpe
Le bébé commença à donner des coups de pieds. Bridget prit la main de Deacon et la posa sur son ventre
- Notre fils sera un grand footballeur je pense
- A la façon dont il donne des coups de pieds je n’en doute pas
Un brun de mélancolie traversa les yeux de Deacon
- J’aimerais tellement partager plus souvent ces moments de bonheur avec toi, être là lorsque notre enfant te donne des coups de pieds comme maintenant, être là lorsque tu es heureuse, être là lorsque tu as des problèmes, être là pour toi en toute occasion. Je t’aime, Bridget, je t’aime tellement si tu savais
- Je t’aime, moi aussi, Deacon.
Ils s’embrassèrent un long moment
- Les jurés mettent du temps, c’est plutôt bon signe tu ne trouves pas ?
- Certainement
On frappa à la porte, Kristen passa sa tête par l’entrebâillement
- On peut entrer ?
Deacon et Bridget qui se tenaient par la taille sourirent
- Bien sur
Tony tendit la main à Deacon
- Comment ça va mon vieux ? Tu tiens le coup ?
- Je vais bien grâce à cette merveilleuse jeune femme
Tony sourit à Bridget
- Je profite de votre présence pour vous remercier tout les deux du soutien que vous nous témoignez à Bridget et moi et en particulier à Bridget : le reste de la famille lui ayant tourné le dos lorsque elle a décidé de venir me rejoindre en Pennsylvanie, vous êtes les deux seuls sur qui elle peut compter
- Je vous en prie, Deacon, c’est tout naturel
Le huissier entra
- Le juré a rendu son verdict
Deacon soupira
- Ça va aller, mon amour, j’en suis sure
Elle l’embrassa d’un rapide baiser sur ses lèvres
- Mesdames et Messieurs : la Cour, veuillez vous lever
- Le juré as t’il rendu un verdict ?
- Oui, Votre Honneur ?
- Monsieur le premier Juré veuillez nous lire votre verdict s’il vous plait
- Nous le juré déclarant à l’unanimité pour le premier chef d’accusation : meurtre au second degré, l’accusé Deacon Sharpe, coupable ! Pour le second chef d’accusation : possession et trafic de stupéfiant, nous le juré déclarant l’accusé Deacon Sharpe : coupable !
- Mesdames et messieurs les jurés la Cour vous remercie. Votre travail est a présent terminé. Accusé : le jury vous a reconnu coupable de meurtre au second degré ainsi que de possession et trafic de stupéfiant, par ces motifs la Cour vous condamne à la peine de mort par injection létale. Vous serez détenu à la prison de Grateford. L’audience est levée !
- Non ! s’écria Bridget

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: chapitre 3   

Revenir en haut Aller en bas
 
chapitre 3
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: J'ai confiance en toi-
Sauter vers: