The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 chapitre 5

Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: chapitre 5   Lun 23 Mar - 1:18

- Comment ? dit Deacon totalement abasourdi par la nouvelle, rejeté mais pourquoi ?
- Je n’en sais rien, les juges ont sans doute estimé qu’ils y’avaient suffisamment d’éléments à charge contre vous et rien pour votre Défense
- C’est votre travail de trouver des éléments à décharge !
- J’ai fais ce que j’ai pu mais les preuves contre vous étaient accablantes
- Je n’ai pas tué cette femme et j’ignore d’où pouvait provenir la drogue, je ne suis pas un dealer !
- Je suis désolée mais votre condamnation à mort est maintenue. Vous pouvez vous estimez heureux d’avoir une permission de quarante huit heure pour aller au chevet de votre épouse
- M’estimez heureux ! M’estimez heureux ! Non mais c’est une plaisanterie ! J’ai failli perdre mon enfant ! Aujourd’hui je devrais être avec ma femme entrain d’attendre l’arrivée imminente de notre bébé et au lieu de cela je vais croupir dans cette cellule pendant je ne sais combien de temps avant d’être exécuté pour un crime que je n’ai pas commis !
- Vous auriez du y songer avant, aujourd’hui il est trop tard, j’ai fais ce que j’ai pu pour vous. A présent mon travail est finit ! Gardien !
Le gardien laissa sortir l’avocate et le surveillant raccompagna Deacon à sa cellule, ce dernier mit sa tête entre ses mains, les pensées tourbillonnaient dans sa tête. Il ne se rendit pas compte du temps passé quand un garde vint le chercher
- Vous avez une visite !

Dans la salle des visiteurs Bridget l’attendait
- Chérie, dit t’il en la serrant dans ses bras aussi fort que son état le permettait
Elle l’embrassa langoureusement
- Je m’attendais pas à te voir aujourd’hui, je croyais tu avais du travail à l’hôpital
- En effet mais je ne pouvais pas ne pas venir te voir, tu me manques tellement ! Mais cela sera bientôt finit, ton appel ne devrait plus tarder à présent
Deacon ne dit mot : en effet comment pouvait t’il dire à la femme qu’il aimait plus que tout au monde que l’appel n’aura pas lieu et qu’il allait tôt ou tard être exécuté. Bridget se rendit compte de son malaise
- Chéri ? Cela ne va pas ? Tu ne dis pas un seul mot qu’est qui ce passe ?
Deacon s’efforça de sourire
- Rien. Je suis content que tu sois là. Je t’aime tellement, surtout n’en doute jamais
- Moi aussi je t’aime
- T’avoir rencontré, t’avoir épousé sont les meilleures choses qui me sont arrivées dans la vie
- Deacon, tu me fais peur, tu parles comme si nous allions être amené à ne plus nous revoir, mais c’est faux puisque tu interjette appel cela ne devrait plus tarder maintenant. Oui bon possible que cela prenne un peu de temps mais cela va aller et tu seras libéré et toi et moi avec notre fils nous reprendrons notre vie là où elle en était restée
Deacon, la main de Bridget dans la sienne, eut les larmes aux yeux. Bridget prit peur
- Deacon, chéri qu’est qui ce passe ?
- Nous ne reprendrons pas notre vie là où elle était restée, cela ne va pas être possible
La voix de Deacon tremblait pendant qu’il prononçait ces mots
- Mon amour, je me répète mais je t’aime tant, je t’aime tellement s’il te plait n’oublie jamais quoique il arrive à quel point je peux t’aimer
- Deacon, dis moi ce qui ce passe, tu me fais peur, tu me fais vraiment peur
- L’appel n’aura pas lieu, j’ai vu mon avocate ce matin, la demande en appel a été rejetée

- Monsieur vous avez rdv ?
- En effet, j’ai rdv avec Maître Walsh, je suis Mr W…
A cet instant la porte de l’avocate s’ouvrit pour laisser sortir un client,
- On se revoit la semaine prochaine, je vous tiens au courant. Entrez je vous prie
- Qu’es que tu viens faire ici ? On avait convenu de ne jamais ce voir dans mon cabinet, tu risques de tout compromettre
- Ne t’inquiètes pas j’ai pris un nom d’emprunt et personne ne me connaît
L’homme, une trentaine d’année, blond, les cheveux courts, portait un long manteau noir et un pantalon jeans
- J’ai pris des gros risques pour toi, je risque de saboter ma carrière d’avocate
L’avocate avait une quarantaine d’année, les cheveux auburn relevé en un chignon sévère

- Et alors, tu n’as plus besoin de travailler avec tout l’argent que je te paye
L’homme poussa l’avocate contre le mur, baissa son pantalon et sans préambules plongea en elle. Lorsque il eu finit il se rhabilla
- Ne me dit pas que tu n’as pas apprécié ce petit intermède ?
- Bien sur que j’ai aimé mais tu ne dois plus venir ici, c’est mon lieu de travail, on peut se voir n’importe où sauf ici !
- Ou en est le projet ça avance ?
- J’ai fais ce que j’ai pu pour assurer un semblant de défense afin qu’on ne remarque rien. Heureusement pour moi je suis tombée sur le juge plus abrutit de tout Philadelphie, je n’ai objecté en rien aux dires de l’accusation et j’ai délibérément laissé passer le délais légal d’interjeter appel. Il a été reconnu coupable et sera exécuté
- Quand aura lieu l’exécution ?
- Je n’en sais rien. Cela peut être demain, la semaine prochaine, le mois prochain ou dans plusieurs années
- Plusieurs années ? Non, hors de question on ne peut pas se le permettre
- Que veut tu que je fasse d’autre ? Cela ne dépend plus de moi à présent
- Si tu ne peux rien faire légalement pour faire avancer la date de l’exécution tu peux user de tes charmes. Je suis certain que le juge appréciera
- Dans ce cas il me faudrait un pourboire
De nouveau elle se dévêtit et déshabilla le jeune homme qui prit un malin plaisir à satisfaire à tous les besoins de sa maîtresse

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Re: chapitre 5   Lun 23 Mar - 1:24

- Qu’est ce que tu lis ?
- As-tu suivis le procès de cet homme en Pennsylvanie reconnu coupable de meurtre au second degré avec circonstances aggravantes. Il est condamné à la peine capitale malgré tout il clame encore son innocence !
- Dans ce cas il n’a qu’à interjeter appel
- Il la fait, mais je viens d’entendre à la radio : son appel a été rejeté et il sera exécuté
- Rejeté mais pourquoi ? Ça n’a pas de sens, tout condamné a le droit de contester une décision de justice !
- Je le sais bien. J’ai réussi à me procurer les minutes du procès via internet, regarde cela, manifestement cet homme n’a eu aucune défense convenable. Tient regarde ici : son avocate aurait du objecter or elle n’en a rien fait, là encore idem, puis là et là…elle n’a objecté à aucune allégation de l’accusation et n’a produit aucun témoin à décharge
- Aucun témoin ?
- Aucun ! Plutôt étrange tu ne trouves pas ?
- C’est le moins qu’on puisse dire !
- Si tu veux mon avis est peut être innocent comme il l’affirme, le dossier de l’accusation est vide ou presque vide ce ne sont que des preuves indirectes. Il n’y a rien prouvant que la drogue le lui appartenait sauf le fait qu’elle était retrouvée dans sa voiture mais quelqu'un aurait tout aussi bien pu lui mettre en cachette, aucun test ADN n’a été effectué pour vérifier les empreintes, as t’il fait des achats à tempérament ? Là encore on en sait rien ! Quand au meurtre il manque un élément essentiel pour prouver la culpabilité d’un assassinat
- Le mobile et l’intention
- Bingo
- Je réserve deux billets d’avion pour Philadelphie ?
La femme sourit à l’homme

Ce soir là Bridget était seule à la maison quasiment dans le noir, seule une lampe électrique éclairait son bureau où était ouvert un livre lorsque Kristen entra
- Bridget ? J’ai vu ta voiture garée dans l’allée… Qu’est que tu fais dans le noir ?
Bridget leva ses yeux inondés de larmes et regarda sa sœur
- Que ce passe t’il ? Il est arrivé quelque chose au bébé ?
Bridget secoua sa tête d’un air négatif
- Le bébé va bien
- Que ce passe t’il dans ce cas ?
- C’est finit, Kristen, on a perdu, Deacon va être exécuté
- Quoi ? Mais…mais ce n’est pas possible voyant, il va aller en appel on ne sait pas encore ce que les juges de la Cour d’appel vont décider
- Il n’ira pas en appel, son appel a été rejeté. Deacon va être exécuté pour un crime qu’il n’a pas commit
Bridget éclata en sanglot. Kristen enlaça sa sœur
- Nous aurions du nous enfuir lorsque nous en avions la possibilité mais Deacon n’a pas voulu ! Il refusait de nous faire vivre une vie de fugitif mais au moins nous aurions été ensemble, notre fils aurait la chance de connaître son père. Maintenant il est trop tard notre enfant n’aura pas ce bonheur
- T’enfuir ? Mais quand comptais tu t’enfuir ?
- Pendant que j’étais à l’hôpital, c’était l’occasion idéale. Deacon était près de moi, les contractions s’étaient arrêtées, nous aurions pu nous enfuir et être heureux. Mais il n’est pas trop tard, je dois trouver un moyen de faire évader Deacon
- Tu n’es pas sérieuse ? Bridget tu ne vas pas aider Deacon à fuir la justice

-La justice ? Quelle justice ? Deacon va mourir ! C’est peut être une question de jour, de semaines ou bien de mois je ne sais pas mais mon mari va être exécuté pour un crime qu’il n’a pas commit !
Bridget éclata en sanglot
- Bridget. Il y’a forcement une autre solution
- Et laquelle dit moi ! Nous avions l’espoir avec l’appel mais il a été rejeté pour une raison inconnue quand à son avocate c’est une incompétente, elle n’a absolument rien fait pour sa Défense. Kristen, j’aime mon mari, je l’aime infiniment et je ferai n’importe quoi pour lui, n’importe quoi !

- Rejeté ? Tu es sure ?
- Je reviens à l’instant de chez Bridget, elle est totalement effondrée
- Il y’a de quoi !
- J’aimerais tellement faire quelque chose pour elle, pour eux mais je ne sais pas quoi. Bridget m’a avoué avoir eu l’intention de s’enfuir avec Deacon lorsque elle était à l’hôpital et elle de nouveau prête à le faire
- S’enfuir ? Mon Dieu
- Elle l’aime tellement, elle ferait n’importe quoi pour lui
- Comment comptes t’elle s’y prendre pour fuir le pays sans compter qu’il lui faudrait mettre au point un plan d’évasion
- J’en sais rien, je pense qu’elle ne réalise pas ce qu’elle dit, elle est totalement perturbée
- Il lui faudrait un bon avocat, bon sang il doit bien exister un moyen de le faire sortir de cet enfer !

Cette nuit là, ni Deacon ni Bridget ne parvirent à trouver leur sommeil.

Le lendemain, un garde vint chercher Deacon
- Sharpe, vous avez de la visite !
- De la visite mais qui est ce ? Ma femme ne pouvait pas venir aujourd’hui
- Moi tout ce qu’on ma dit c’est que vous aviez de la visite, je n’en sais pas plus je ne fais qu’exécuter les ordres
Deacon suivit le garde, il était mal rasé, pas coiffé et les yeux gonflés par le manque de sommeil. Lorsque il entra dans la salle des visiteurs il y’ trouva deux personnes : un homme brun était assis, au cotes de lui une femme blonde. Tous deux tenait une serviette. La femme se leva en premier et alla vers Deacon
- Mr Sharpe ? Mr Deacon Sharpe ?
- C’est bien moi en effet, à qui ais je l’honneur ?
- Je me présente Lyndsy Damiano et voici mon mari Dante Damanio, nous sommes tous deux avocats au barreau de Seattle dans l’État de Washington. Nous avons entendu parler de votre affaire via les medias et par les différentes sources juridique et nous aimerions, si vous le permettez vous aider
La femme était blonde, les cheveux longs, les yeux marron, à peine plus âgée que Bridget et aussi beaucoup moins belle. L’homme quand a lui était brun, comme la plupart des italo- américains, les cheveux court, plutôt beau garçon mais bien moins que Deacon, plus âgé que Bridget mais plus jeune que Deacon.

- M’aider mais en quoi ? Il est trop tard, j’ai déjà été condamné : il n’y a plus rien à faire
- Vous vous trompez, il y’a une possibilité et ma femme et moi sommes disposé à vous venir en aide si vous êtes d’accord
- Une possibilité pour que j’échappe à la peine capitale ?
- Mr Sharpe, je vais être franche avec vous : mon mari et moi avons constaté que vous avez été très mal défendu durant cette affaire et notre Constitution dispose que tout individu qu’il soit innocent ou coupable a droit à le droit de se défendre et en cela a droit à un avocat
- Je suis innocent, je n’ai pas tué cette femme et je ne suis pas non plus un trafiquant de drogue
- Très bien, écoutez comme ma femme vous la dit, nous sommes disposés à vous venir en aide pour vous assurez une Défense digne de ce nom, mais si vous ne voulez pas de nos services, nous ne pouvons rien vous dire de plus et nous sommes pas autorisez à vous entendre plaider votre cause
- Vous pouvez en parler avec votre épouse si c’est qui vous tracasse
- Non, ce n’est pas cela, enfin si un peu, mais ce n’est pas l’essentiel
- Alors quel est t’il ?
- Je n’ai pas les moyens de vous payez
- Nous ne vous demandons pas d’argent, si nous prenons en charge votre affaire cela sera bénévolement
- Bénévolement ?
- Bénévolement, répondit Lyndsy
- Je ne sais quoi vous répondre, j’aimerais en parler avec Bridget avant vous donnez une réponse
- Appelez là, répliqua Dante
- C’est que les heures d’appel sont terminées depuis longtemps
- Tenez !
- Dante tendit son portable à Deacon
Surprit Deacon prit le portable et appela Bridget.
Bridget extenuée s’était endormit sur son bureau, elle fut réveillée par la sonnerie de son portable
- Allo ?
- Salut, ma chérie, c’est moi
Bridget prit peur en entendant la voix de son mari
- Deacon ? Mais d’où m’appelle tu ? Mon amour il se passe quelque chose ?
- Calme toi, mon amour tout va bien, j’aimerais que tu vienne à la prison c’est possible ?
- Bien sur, j’arrive tout de suite
Bridget raccrocha, monta faire une douche, elle se préparait à partir lorsque Kristen arriva
- Tu sors ?
- Deacon ma appelé il veut que j’aille le voir à la prison
- Ce n’est pas le jour des visites pourtant
- Tout ce que je sais c’est que mon mari veut me voir
- Dans ce cas je t’accompagne
- C’est gentil mais je peux très bien conduire
- Ne discute pas !
Bridget sourit à sa sœur, il est vrai qu’elle était extenuée
Une fois à la prison, après avoir passe tous les contrôles, Bridget pu enfin rejoindre Deacon dans la salle des visiteurs. Des qu’elle franchit le seuil de la porte, Deacon se leva et l’attira dans ses bras avant de l’embrasser
- Chéri, que ce passe t’il quelque chose ne va pas ?
- Bien au contraire, mon amour, bien au contraire. Chérie, laisse moi te présenter Lyndsy et Dante Damiano, ils sont tout deux avocats au barreau de Seattle, ils ont suivit mon affaire et selon eux il y’a un espoir pour que je ne sois pas exécuté. Abasourdi Bridget les regarda. Lyndsy se leva en premier suivit de Dante
- Ravie de vous rencontrer, Md Sharpe, comme votre mari vous la dit, mon époux et moi sommes avocats à Seattle : nous avons attentivement suivit l’affaire de votre mari et nous voudrions vous aider
- Mais, mais je croyais qu’il n’y avait plus aucun espoir, balbutia Bridget émue par la nouvelle, c’est du moins ce que l’on nous a dit
- Eh bien on vous a mal renseigné. Madame Sharpe, votre mari n’a reçu aucune Défense, or le VI eme amendement de notre Constitution est très clair il dispose que dans toutes poursuites criminelles, l'accusé aura le droit d'être jugé promptement et publiquement par un jury impartial, d'être instruit de la nature et de la cause de l'accusation, d'être confronté avec les témoins à décharge, d'exiger par des moyens légaux la comparution de témoins à charge, et d'être assisté d'un conseil pour sa défense.
Or il n’y a aucun témoin à décharge, l’avocate de votre mari n’a en rien fait son travail convenablement comme l’exige la loi. Si vous êtes d’accord, Lyndsy et moi aimerions nous charger de votre affaire
- Évidement je serais d’accord pour que vous preniez en charge la défense de mon mari mais il y’a un soucis majeur, nous ne pouvons absolument pas vous payer
- Ne t’inquiète pas pour cela, je paierai tous les honoraires
- Merci, Kristen mais nous ne pouvons pas accepter
- Deacon, s’il vous plait, raisonnez là !
- L’argent n’est pas un problème, nous ne vous demandons pas d’argent : Dante et moi sommes prêt a faire cela gracieusement sans le moindre dollar
- Gracieusement ? dit Bridget surprise, mais pourquoi ? Pourquoi feriez vous cela sans prendre le moindre argent
- J’imagine que dans le monde d’où vous venez cela ne doit pas être si fréquent : tout se paye
- Dans celui d’où je viens c’est identique, on ne fait jamais quoique ce soit sans attendre quelque chose en échange, répondit Deacon son bras autour du cou de Bridget
- Lyndsy et moi travaillons toute la journée avec des hommes d’affaires très riches qui nous payent à la semaine pour nous occuper leurs affaires. Ce genre de travail n’est guère enrichissant pour des avocats ni même très motivant mais cela paye les factures et grâce à cela nous pouvons prendre en charge des affaires comme les vôtres où des hommes et des femmes sont accusés à tord et souvent condamné à des peines très lourdes et à fortiori si nous sommes convaincu de leur innocence. L’êtes vous, Mr Sharpe ?
- Oui je le suis, je n’ai pas tué cette femme et cette drogue ne m’a jamais appartenu !
- Dans ce cas peut-on parler d’affaire conclue ?
- Affaire conclu, répondit Deacon en tendant la main à Dante qui lui tendait la sienne
Une fois les avocats dehors, Kristen étant sortie également, seule Bridget resta quelques minutes de plus avec Deacon. Ce dernier la serra dans aussi fort que le permettait son état de femme enceinte de sept mois
- Mon amour, pour la première fois depuis des mois j’entrevois enfin une petite lumière au bout du tunnel
Il posa ses lèvres sur celle de Bridget et l’embrassa amoureusement

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
chapitre 5
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: J'ai confiance en toi-
Sauter vers: