The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 chapitre 6

Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: chapitre 6   Jeu 26 Mar - 23:02

- Comment t’en sort tu financièrement ?
- Ça va
- Chérie, n’essaie pas de m’épargner en me mentant
- Je n’essaie pas de t’épargner
- Vraiment ? Tu veux me faire croire que tout va bien que tu t’en sors économiquement alors que tu n’as que ton salaire d’interne en médecine pour régler toutes les factures ? Mais mon amour, je ne suis pas dupe ! Je sais combien s’élève le crédit pour la maison et à quel point la vie est chère à Philadelphie, sans oublier les frais de l’hôpital. Je sais aussi que tu n’es pas habituée à tout cela.
- Ça va aller, je m’en sortirai, Deacon, mon amour, je ne veux pas que tu t’inquiète pour tout cela. Tout ce qui importe c’est de tout faire pour prouver ton innocence. Ces deux avocats m’ont l’air bien, je crois qu’on peut leur faire confiance. Qu’en penses tu mon amour ?
Deacon la serra dans ses bras et l’embrassa
- Ils m’ont l’air bien oui, mais Bridget, chérie, la seule personne au monde en j’ai toute confiance : c’est toi !
Bridget l’embrassa
- Moi aussi j’ai confiance en toi

Le lendemain, les nouveaux avocats de Deacon vinrent le voir à la prison
- Nous avons quelques questions à vous posez à propos du soir du meurtre. Racontez nous tout ce qui c’est passé jusqu’au moment de votre arrestation et surtout n’omettez aucun détail même le celui qui vous semble insignifiant pourra peut être servir à votre Défense
Deacon soupira
- Ce jour là comme tous les jours j’étais parti à mon travail
- Dans quoi travaillez vous ? demanda Lyndsy
- Travaillais, j’ai été licencié après mon arrestation. Je travaillais dans un bar dans le quartier de Brewerytown. Ce soir là, j’avais bu comme chaque soir
- Pourquoi buviez vous ?
- Bridget et moi étions séparés et elle me manquait un peu plus tous les jours alors je buvais pour tenter de faire disparaître cette douleur au fond de mon cœur mais rien n’y faisait. J’avais envie d’une femme alors je suis allée voir les prostituées
- Pourquoi avoir choisi celle-ci, demanda Dante
- Elle s’était présentée a moi son prix et ses offres me convenaient alors j’ai dis oui
- Que c’est t’il passé ensuite ?
- J’ai du resté environ une demi heure avec elle, je ne sais plus trop. Comme je l’ai dit j’avais bu, j’avais perdu la notion du temps quand j’ai eu finit je l’ai payé et je suis parti. Quelques heures après j’ai été arrêté. La suite vous la connaissez
- Comment expliquez vous la drogue retrouvait dans votre voiture ?
- Je ne me l’explique pas
- Les policiers avaient un mandat de perquisition ?
- Je m’en souviens plus…non je ne crois pas
- Où était garé votre voiture durant le temps ou vous étiez avec cette femme ? demanda Lyndsy
- Dans une ruelle a coté de l’hôtel de passe
- Est-ce quelqu'un vous a vu entrer avec cette femme ?
- Je n’en sais rien, c’est possible, il y’avait tellement de monde, des prostituées, des clients ect
- Quelqu'un aurait t’il un motif de vous en vouloir ? Un mari jaloux par exemple
- En dehors de Bridget, je n’ai jamais eu de liaison sérieuse. Bridget est le seul amour de ma vie
- Quels sont vos rapports avec la famille de votre femme ?
- En dehors de ma belle sœur Kristen et de son mari Tony, je n’ai pas de contact avec le reste de ma belle famille. Pourquoi cette question ?
- Je me suis laissé dire que peut être votre belle-famille serait pour quelque chose dans votre arrestation. Peut être chercheraient t’ils à vous nuire
- Non ! Ce n’est pas le style des Forrester ! Pas même Eric. De plus pourquoi l’aurait t’il fait ? Bridget et moi étions séparés à l’époque
- Savez vous si des tests ADN ont été effectués sur les sachets de drogue et sur le corps de la victime
- Maître Walsh ne m’en a jamais fait allusion
- Comment cela ce passait t’il avec elle ? L’avez-vous vu régulièrement ?
- Non, en réalité j’avais toujours du mal à la joindre. C’était déjà le cas avant le procès et ce fut pire lorsque j’ai été déclaré coupable. J’ai eu beau l’appeler un nombre incalculable de fois pour savoir où en était l’appel mais elle ne répondait jamais à mes appels : tous étaient filtrés par sa secrétaire : elle n’était jamais disponible

Quelques heures plus tard Lyndsy et Dante se trouvaient dans leur chambre d’hôtel
- Alors qu’en penses tu ? Coupable ou non coupable ?
- Non coupable, répondit Lyndsy sans hésiter
- Je pense aussi pareil. Je n’en dirai pas autant de sa précédente avocate, si tu veux mon avis, Lyndsy, cette femme n’est pas claire
- Si j’allais l’interroger pendant ce temps là tu pourrai aller voir le juge et tenter d’avoir un nouveau procès
- Bonne idée !

Au cabinet de Donna Walsh, Lyndsy se présenta sous son nom de jeune fille : Lyndsy Dool
- Mlle Dool, je me présente M° Walsh pour vous servir. Que puis je faire pour vous ?
- Je vais aller droit au but : je suis accusée d’un crime que je n’ai pas commis
- Je vois. Pourriez vous me raconter les faits s’il vous plait et surtout n’omettez aucun détail, même si il vous parait sans importance
Lyndsy lui raconta l’histoire de Deacon en changeant quelques détails afin de ne pas éveiller les soupçons de l’avocate.
Pendant ce temps, Dante est allé voir le juge afin d’essayer d’obtenir l’annulation du verdict
- Vous dites être le nouvel avocat de Deacon Sharpe ?
- En effet, Maître Dante Damiano, avocat au barreau de Seattle. Votre Honneur, je viens vous pour annuler le jugement de la condamnation à mort de mon client
- Et pour quel motif le ferais je ?
- Mon client n’a pas reçu pas eu droit un procès équitable
- Votre client a eu un procès équitable, il était assisté d’une avocate et a été reconnu coupable par douze jurés pourquoi annulerais je le verdict ? Si votre client n’était pas satisfait du jugement en rendu en ce cas il n’avait qu’à interjeter appel
- Il là fait mais pour une raison obscur l’appel a été rejeté
- Il n’a jamais fait de demande en appel, je n’ai rien dans le dossier
- Je vous demande pardon ?
- Je n’ai rien dans le dossier, votre client a accepté le verdict
- C’est impossible ! Mon client est affirmatif il a interjeter appel mais cela a été rejeté
- Si votre client avait fait une demande en appel j’aurais une trace dans mon dossier or son ancienne avocate a clairement dit que son client accepté le verdict
- Je vous demande pardon ?
- Tenez constater par vous-même

- Comment va Deacon ? Il doit être soulagé avec ces nouveaux avocats, demanda Kristen à Bridget
- Ils ont l’air bien mais nous restons sur nos gardes. Deacon et moi ne pouvons avoir réellement confiance que l’un pour l’autre
- Votre amour est fusionnel, mais, Bridget, il faut vous ouvrir aux autres
- A qui ? A l’exception de Tony et toi tout le monde était contre notre mariage. Je suis quasiment certaine que la famille doit se réjouir de la condamnation de mon mari
Kristen baissa les yeux
- Que dirais tu de te changer les idées ? Si on sortait faire du shoping entre filles et s’il te plait laisse moi régler la note : cela me ferait plaisir
Bridget sourit
- Il est certain que j’aurais besoin de vêtements de fin de grossesse
- Alors c’est réglé

Dante se rendit à la prison

- Pourquoi m’avez-vous mentit ?
- Mentit mais sur quoi ?
- Vous avez prétendu avoir contester le verdict d’interjeter appel or votre ancienne avocate a affirmé que vous renonciez à votre droit de faire appel en acceptant le verdict
- Comment ? fit Deacon surprit
- Je n’ai jamais accepté ce jugement ! Je suis innocent et je vais être condamné à mort pour un crime que je n’ai pas commis et vous voudriez que j’accepte sans broncher ? Au cas où vous l’auriez oublié, je suis marié à une femme merveilleuse dont je suis éperdument amoureux et nous allons avoir un bébé que je risque de ne jamais connaître si je suis exécuté ! D’où sortez vous ce propos que j’ai accepté le verdict ?
- Par le juge en personne, votre ancienne avocate a clairement exprimé que vous renonciez à votre droit d’appel
- Mais c’est faux, il n’y a rien de plus faux ! J’attendais avec impatience la date de l’appel mais comme je vous l’ai dit je n’arrivais jamais à l’obtenir. Pour je ne sais quelle obscur raison elle ne répondait jamais à mes appels téléphonique
- Deacon, vous comprendrez que je suis en mesure de vérifier vos allégations, je suis même tenu de le faire afin d’avoir une preuve supplémentaire à fournir pour tenter de faire annuler ce jugement
- J’allais justement vous le suggérer

Le téléphone de Lyndsy sonna pendant qu’elle se trouvait encore chez l’ancienne avocate de Deacon
- Excusez moi je dois répondre
- Lyndsy si tu es toujours chez Donna Walsh répond par oui ou non. Lyndsy je reviens du bureau du juge, il se passe quelque chose d’anormal : Donna Walsh n’a jamais déposé une demande en appel, il semble qu’elle est volontairement laissé passer le délais légal pour interjeter appel
- Oh vous en êtes sur ?
- Oui, je suis passé voir Deacon à la prison, il était abasourdi. J’ai vérifié tous les appel qu’il a passé depuis la prison ils concernent tous soit sa femme soit son avocate
- Très bien, je vous remercie pour votre appel
- Je vous prie de m’excuser pour cette interruption
- Il n’y a pas de mal
- Pour en revenir à mon affaire, ais je une chance d’échapper à la peine capitale ?
- Bien sur. Votre dossier est vide l’accusation n’a contre vous que des preuves indirectes
- Vraiment ? C’est une merveilleuse nouvelle. J’avais peur d’être condamné comme cet homme dont le procès a été sur médiatisé étant donné les liens qu’il entretien avec une grande famille de la mode de Los Angeles. comment s’appelle t’il déjà ? De…Dea…Deacon Sharpe, oui voila c’est son nom. C’est votre client je crois ?
- Il l’était mais il ne l’ait plu. Il a été jugé coupable, je n’ai rien pu faire pour lui
- J’ai entendu cela. Je suis navrée pour cet homme en ce qui me concerne je l’ai toujours cru et je le crois encore innocent
- Vraiment ?
- Oui
- Bien, si vous souhaitez me voir prendre en charge votre affaire il me faudrait pour débuter cinquante mille dollars
- Vous avez du être déçue de perdre un tel procès. Un innocent va être condamné à mort alors que le véritable coupable court toujours dans la nature
- Je n’ai pas à porté de jugement de valeur sur un verdict d’un jury. Le Système a fonctionné et c’est ce qui m’importe
- Moi à votre place j’aurais remué Ciel et Terre pour prouver l’innocence de mon client
- Vous semblez très intéressée par cette histoire
- Qui ne le serait pas ? Un homme né du mauvais coté de la barrière épouse une jeune femme d’une famille illustre, ils finissent par se séparer. Bouleverser cet homme s’en va vivre à l’autre bout du pays, à des milliers de milles de la femme dont qu’il aime, sombre dans l’alcool, se met à fréquenter des prostituées et au final l’une d’elle finit par mourir et l’on trouve de la drogue dans sa voiture. Il est arrêté mais grâce à cela, il retrouve la femme qu’il n’a jamais cessé d’aimer malheureusement pour lui il est condamné à mort. C’est digne d’un magnifique roman Shakespearien, hélas pour cet homme c’est la triste réalité. Il risque de mourir sans avoir la chance de connaître son enfant à naître
- Mlle Dool ? Quel est réellement l’objet de votre visite ? Vous me semblez bien plus préoccuper par le sort d’un crétin condamné à mort que personne au monde excepté son idiote de femme ne regrettera que par votre propre affaire ! Qui êtes vous vraiment et que venez vous faire chez moi ? Votre visage ne m’est pas inconnu
- Vous avez raison ! Le procès de Deacon Sharpe m’intéresse au plus haut point car il est désormais mon client et mon mari et moi allons tout faire pour l’innocenter
- Votre mari ?... oh mon Dieu alors vous êtes…
- Lyndsy Damiano avocate au barreau de Seattle et mon époux s’appelle Dante Damiano lui aussi avocat. A nous deux nous allons faire sortir un innocent de prison et lui évité la peine Capitale mais nous allons aussi démontrer que vous n’avez pas assuré la défense de votre client !
Une fois Lyndsy sortit, Donna Walsh composa un numéro de téléphone
- Caleb, c’est moi, il faut que je te voie tout de suite !




_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Re: chapitre 6   Jeu 26 Mar - 23:03

En sortant de chez Donna Walsh, Lyndsy se rendit directement chez Bridget

- Excusez moi de passer sans prévenir
- Ya pas de mal, entrez !
- Vous ne devinerez jamais d’où je sors, figurez vous que je reviens de chez l’ancienne avocate de votre mari
- Me Walsh mais pourquoi ?
- Je voulais en savoir plus à son sujet, essayez de la cerner. Je me suis fait passé pour une cliente en utilisant mon nom de jeune fille en lui racontant une histoire semblable à celle de votre mari tout en modifiant quelques détails afin qu’elle ne s’aperçoive de rien
- Et ? Avez-vous réussi à s’en savoir d’avantage ?
- Oui et non en fait elle a semblé très attentive à mon histoire et était prête à me venir en aide moyennent 50.000 $ d’avance sur ses honoraires mais des l’instant où j’ai commencé à parler de Deacon elle a radicalement changé d’attitude et encore plus lorsque je lui ai donné mon nom de mariage. A présent j’en suis certaine elle cache quelque chose
- Mais quoi ?
- Je l’ignore mais je vais le découvrir
- Avant que vous n’arriviez j’avais commencé à faire quelques recherches pour aider Deacon et j’ai trouvé ceci
Bridget tendit un dossier à Lyndsy qui commença à l’examiner
- Dites moi c’est un rapport complet que vous avez là
- Je ferai n’importe quoi pour aider Deacon à sortir de là !
- Vous l’aimez vraiment beaucoup n’est ce pas Bridget ? Je peux vous appeler Bridget ? Appelez moi Lyndsy
- Oui, oui, je l’aime, je l’ai toujours aimé et je l’aime un petit plus tous les jours
- Comment l’avez-vous connu ?
Bridget sourit à l’évocation de sa première rencontre avec Deacon
- Ça c’est passé à l’Insomnia, le café d’un de mes amis. Je n’avais que 19 ans. Ce jour là j’étais passée boire un café comme je le faisais de temps à autre avec quelques amies. Je venais de me lever lorsque quelqu'un renversa une tasse de café sur ma robe : une robe toute neuve que je venais d’acheter. J’étais furieuse je me suis retournée et j’ai vu le plus beau garçon que je n’avais jamais vu, il était plus âgé que moi, des yeux bleus azur qui me souriait : les plus beaux yeux que je n’avais vu. Il avait un sourire à tomber par terre, Bridget se mit à rire, il s’excusait mais j’étais néanmoins furieuse après lui pourtant quelque chose m’attirait vers lui inexorablement. Après cette rencontre, je suis partie dans son bar en falsifiant des papiers d’identité pour pouvoir y entrer. Deacon savait très bien que je ne m’appelais pas Janet Rosensweig malgré tout il ma laissé entrer et ma apprit à jouer au billard et c’est ce jour qu’il ma donné mon premier baisé
- Au billard ?
- Au billard, oui
- Une Forrester jouant au billard, jamais j’aurais imaginé. A en lire les magasine de mode, vous êtes plutôt dans les salons de thé, les country club
- Ma famille oui mais pas moi. Ce monde superficiel ne ma jamais attiré
- C’est pour cela que vous avez fait médecine ?
- C’est une des raisons
- Et Deacon, est t’il tombé amoureux de ce jour là ?
- Lui seul peut le dire. Quoique il en soit, je n’ai jamais cessé de l’aimer depuis ce jour là ! Même l’époque où nous étions séparé n’a en rien altéré l’amour que je porte à Deacon
- Pourquoi avoir attendu si longtemps pour le retrouver ?
Bridget soupira
- Je ne pouvais pas
- Comment cela vous ne pouviez pas ?
- Il s’était produit un drame dans ma famille : ma belle sœur Taylor venait d’être tuer laissant derrière elle un mari anéanti et trois jeunes enfants : ils avaient besoin de moi
- Vous avez fait passé les intérêts de votre famille avant votre bonheur ? Je ne crois pas que j’en aurais été capable. Si je comprends bien si Deacon n’avait jamais été accusé de meurtre vous ne vous seriez jamais remarié ?
- Non, Lyndsy, vous faites erreur. Avant même d’entendre parler de cette arrestation j’avais engagé un détective privé pour le retrouver : je l’aime, je n’ai jamais cessé de l’aimer et j’aurais fait n’importe quoi pour être de nouveau avec lui !
- N’avez jamais douté de lui lorsque vous avez apprit son arrestation ?
- Pas même un centième de fraction de seconde ! Deacon n’est pas un trafiquant de drogue et encore moins un meurtrier. Soit il n’est pas un enfant de cœur mais il a des excuses, il n’a jamais eu la vie facile et encore moins avec ma famille mais en aucun cas il n’aurait fait ce dont on l’accuse.
Et vous, Lyndsy, racontez moi comment avez-vous rencontré Dante ?
- J’étais en vacances en Italie, nous nous sommes rencontré dans une boite de nuit tout simplement. Nous avons discuté et avons découvert que nous faisions le même métier, nous avions les mêmes rêves de justice et nous avons finit par nous marier
- L’aimez vous ?
- Oui, d’une certaine façon je crois que je l’aime
- Vous croyez ?
- Comme je viens de vous le dire nous avons les mêmes rêves de justice d’où notre présence ici
- Vous êtes entrain de me parler d’un partenariat en affaire non de l’amour qu’une femme devrait éprouver pour son mari
- Dante est quelqu'un de merveilleux, je suis bien en sa compagnie mais il est certain que les sentiments que je lui porte ne sont pas aussi forts que ceux que vous portez à votre mari

Lyndsy avait rejoint son mari
- Bon alors raconte que ce passe t’il ?
- Tu ne vas jamais croire ce qui arrive. J’ai été voir le juge afin d’essayer d’obtenir l’annulation du verdict et ainsi notre client pourra bénéficier d’un nouveau procès. Par la même occasion je voulais savoir pourquoi la demande en appel a été rejeté, et bien tu ne vas jamais croire ce que j’ai appris
- Quoi ? Dis moi !
- Figure toi qu’il n’y a jamais eu de demande en appel déposé !
- Quoi ? C’est impossible voyant, Deacon affirme avoir bien fait une demande auprès de son avocate
- Oui mais celle-ci a prétendu le contraire au juge : affirmant que son client je cite « renoncez à son droit d’interjeter appel »
- Je commence à comprendre
- Comprendre quoi ?
- Tant qu’elle parlait avec « Lyndsy Dool » de son affaire tout allez bien mais des le moment où j’ai commencé à lui parler de notre affaire il y’a eu comme un malaise et celui-ci s’est accentué lorsque je lui ai donné ma véritable identité. Une chose est certaine, le nom des Damiano lui fait peur

Au Pensylvania hôtel Caleb rejoignit Donna qui l’attendait non sans impatience
- Te voila enfin pourquoi as-tu été si long ?
- Du calme, Poupée, j’avais une affaire à régler, un client croyez m’avoir alors je lui ai réglé son compte
- Je ne veux rien savoir
- Ne t’inquiète pas Poulette mes hommes n’ont laissé aucune trace : ils se sont occupés de tout jusqu’au moindre détail. Il n’y a pas de cadavre, pas de mort, il n’y a rien. Officiellement cet homme est toujours en vie
- Comment ça ?
- C’est très simple : nous avons produit un acte de décès fictif d’un de mes hommes officiellement mort d’un accident de voiture, nous avons envoyé la voiture en bas d’une falaise et mes hommes l’ont brûlés au point où il n’en reste rien. Ainsi Ryan Cartwright est mort et il ne reste de lui que de simples cendres sa veuve a reçu un énorme cheque de dommage et intérêt qui lui permettra de vivre confortablement pour le reste de sa vie. Et Peter Logan travaille désormais pour moi afin de régler ses dettes
- Très astucieux
- Ravie que cela te plaise, Poulette. Qu’avez tu à me dire à propos de l’autre affaire ?
- Ce Deacon Sharpe va nous poser de sérieux problèmes. Figure toi qu’il a engagé Dante et Lyndsy Damiano !
- Et alors, que veut tu que ça me fasse de toute manière il est condamné à mort
- Tu n’as pas l’air de savoir qui sont Lyndsy et Dante Damiano
- Poulette, que veut tu que ça me fasse ? J’ai fais mon boulot à toi de faire le tien en t’assurant qu’il soit bien exécuté dans les plus brefs délais
- Caleb, Dante et Lyndsy Damiano sont connus pour réouvrir des affaires classés d’hommes et de femmes innocent condamné à des lourdes peines. A ce jour ils n’ont jamais perdu aucun procès
- Il y a une première fois à tout, Poulette. Je t’ai dit ce que tu devais faire bien avant que ces Damia je ne sais quoi débarque
- Caleb ! Mais il est affreux, je n’ai jamais vu un homme aussi laid
- Tu en seras bien récompensée. Caleb n’oublie jamais ses « amis »
- Dans ce cas donne moi une avance
Il planqua contre un mur défit son pantalon et la pénétra

- Alors comme cela le nom des Damiano la fait flipper ? Tant mieux car elle a des soucis à ce faire

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
chapitre 6
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: J'ai confiance en toi-
Sauter vers: