The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 Chapitre 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 47
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Chapitre 10   Sam 11 Avr - 16:22

- Je dois parler au directeur de la prison, dixit Bridget sur un ton péremptoire
- Vous n’êtes pas sérieuse ?
- Ais je l’air de plaisanter ? Dante, cela fait déjà une semaine que mon mari est enfermé dans ce cachot et cela fait des mois maintenant qu’il est enfermé dans cette prison ! Vous et Lyndsy faites tout ce que pouvez pour le sortir de là mais force est de constater que cela n’avance pas ! Deacon est toujours condamné à mort pour un crime qu’il n’a pas commit !
- Bridget, nous avançons lentement mais sûrement. Laissez moi faire mon travail !
Bridget poussa un profond soupir
- Dante, pour vous cette affaire n’est qu’une affaire parmi tant d’autre mais pour moi c’est différent. J’aime Deacon, c’est mon mari et nous allons avoir un bébé incessamment sous peu, ce n’est plus qu’une question de jour maintenant, peut être de semaine au plus…Deacon et moi avons été trop longtemps séparé, nous avons assez souffert : il faut que cela cesse !
- Deacon a beaucoup de chance de vous avoir à ses cotés
- C’est moi qui en ai !
- Si cela devait m’arriver un jour je ne sais pas si Lyndsy agirait comme vous le faites pour sauver Deacon
Bridget fut surprise : c’était la première fois que Dante abordait avec elle un sujet aussi personnel
- Lyndsy vous aime, Dante
- Comment le savez vous ?
- Nous en avons discuté toutes les deux et je sais qu’elle vous aime
Dante lui sourit
- J’aimerais mieux vous accompagner chez le directeur
- C’est gentil mais non merci. C’est quelque chose que je dois faire seule. Comme je vous l’ai dit cette histoire est mon histoire pour moi il ne s’agit pas d’un client a défendre et si je perd j’aurais d’autre opportunités. C’est bien autre chose pour moi : il s’agit de mon mari, de l’homme que j’aime !

Au Pennsylvania Hôtel Donna était au lit avec Caleb
- Hmm ça fait du bien d’avoir un homme, un vrai dans son lit
Caleb se mit à rire
- Ton vieux croûton de juge ne te convient pas ?
- Vivement que cette histoire prenne fin j’en peux plus de me laisser toucher par lui cela devient un vrai calvaire. Cet imbécile ne sait même pas comment s’y prendre. Je suis obligée de masturber en cachette pour provoquer un orgasme et cet idiot croit me l’avoir donné
Le rire de Caleb raisonna dans toute la pièce
- Quand dois tu le revoir ?
- Cet après- midi
- Est-ce cela avance comme nous le voulons ? Quand recevra t’il la piqûre finale ?
- J’en ai sais rien. Pour le moment il est maintenu au mitard mais pour combien de temps encore ? J’en ai assez d’attendre. Caleb, pourquoi ne partirions nous pas loin de cette ville à Tahiti à Bora Bora ou Hawaï cela m’est égal : nous avons assez d’argent pour vivre confortablement le reste de notre vie. Personne ne te soupçonne et quand à moi je peux parfaitement prendre ma retraite. De plus personne n’est au courant pour nous deux. Une fois à Hawaï nous nous marierons
Caleb déglutit en entendant parler de mariage : c’était déjà un calvaire pour lui de coucher avec cette vieille mégère et là voila qui parle mariage ! Il fallait qu’il fasse diversion afin de lui faire oublier cette histoire insensée
- Est-ce donc si terrible de coucher avec lui ? Décris le moi
- Il est petit, moche, chauve, porte des lunettes et est toujours vêtu de noir
- On ne peut pas partir maintenant. Tant qu’il ne sera pas mort il y’a aura toujours un risque
- Dans ce cas pourquoi attendre l’injection létale ? C’est vrai quoi nous pouvons agir nous même ! Tu pourrai envoyer un de tes hommes de main faire le sale boulot et nous serons enfin libre. Nous pourrions aller vivre au Mexique où l’un de ces pays d’Amérique du Sud, au Brésil par exemple, si tu as peur qu’on fasse un jour le rapprochement jusqu'à nous nous pourrons changer de visage prendre une nouvelle identité et nous serons enfin tranquille. De plus le Brésil n’a pas de mandat d’extradition avec les États-unis : nous serons enfin ensemble ! Qu’en dis tu ?
- Tu oublies juste une chose qui a son importance dans ton plan idyllique : comment veut tu qu’un de mes hommes s’introduise jusqu'au mitard ?
- Rien de plus facile : cet imbécile de juge me mange dans le creux de la main. Je pourrai lui demander un plan de la prison qu’il lui suffira de décrocher son téléphone et d’appeler le directeur sans me poser la moindre question pour savoir pourquoi je veux un plan
- Tu es encore plus diabolique que moi et j’adore ça !
- Alors tu es d’accord ?
- Nous verrons cela plus tard
Caleb tentait par tout moyen de gagner du temps. Oh bien sur cela l’arrangeait d’avoir Donna de son coté et cela l’amusait de coucher avec elle de temps à autre mais de là à vivre avec elle !!!




_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 47
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Re: Chapitre 10   Sam 11 Avr - 16:24

Bridget avait réussi à obtenir un RDV avec le directeur de la prison afin de comprendre pourquoi Deacon se trouvait au mitard
- Je suis désolé, Md Sharpe, j’aimerais pouvoir vous aider mais je ne peux pas
- Pourquoi ? J’ai parlé avec les surveillants, tout le monde s’accorde à dire que mon mari est un prisonnier model de plus nous essayons ses avocats et moi d’obtenir une révision de son procès qui n’a été qu’une parodie de justice : mon mari n’a tué personne et il n’est pas non plus un dealer !
- MD Sharpe, tout ceci ne dépend pas de moi, je veux bien vous croire lorsque vous dites que votre mari est innocent. Croyez moi dans mon métier nous voyons passer toute sorte de criminel ; votre mari n’en ai pas !
- Dans ce cas pourquoi le gardez vous enfermer dans ce trou à rat ?
- Cela ne dépend pas de moi, votre mari a été reconnu coupable de meurtre avec circonstances aggravantes et condamner à la peine de mort
- Je viens de vous dire que ses avocats et moi même faisant tout pour obtenir un nouveau procès
- Et je vous répète que j’espère que vous réussirez. En attendant il doit être maintenu au mitard
- Pourquoi ? Qu’as t’il fait de si terrible
- Je ne suis pas habilité à vous répondre
- Je vous demande pardon ? Mon mari encourt la peine de mort, vous l’enfermez dans un cachot sans porte ni fenêtre, lui interdisait toute visite y comprit celle de ses avocats sans parler de la mienne ! Alors même que vous admettez son innocence et vous n’êtes pas habilité à me dire pourquoi ?
- Je suis désolé, Md Sharpe
- Ah quel soulagement ! Mr est désolé ! Je vais me battre pour mon mari et je le sortirai de cet enfer !
- Je ne fais qu’obéir aux ordres
- Aux ordres ? Mais aux ordres de qui ? Je croyais que vous étiez le patron ici ?
Le directeur se mura dans le silence. Furieuse Bridget sortit du bureau. Arrivée chez elle conta l’histoire à Kristen. Tony, Dante et Lyndsy sur les lieux
- Des ordres ? C’est ce qu’il vous a dit ? dixit Dante
- Ce sont ses propres termes « Je ne fais qu’obéir aux ordres »
- Qu’est cela peut vouloir dire, se demanda Dante à haute voix
- Je n’en sais rien mais je compte bien le découvrir : je ne laisserai pas mon mari moisir dans cette prison sinistre un jour de plus !
- Que comptes tu faire ? demanda Kristen
- Je vais de ce pas voir le juge et il a intérêt à me recevoir cette fois !
- Qu’entends tu par cette fois ?
- J’ai tenté à je ne sais combien de reprise de prendre contact avec ce juge mais sa secrétaire a toujours filtré mes appels. Il n’est pas dans son bureau soit il est en RDV, malade, en déplacement…bref pour une raison qui m’échappe ce juge refuse de me recevoir
- Curieux, dixit Dante
- Bridget ? Vous êtes sure de ce que vous dites ?
- Oui, Lyndsy, j’en suis sure : pour une raison quelconque ce juge refuse de me recevoir
- Avez-vous une preuve de ce que vous avancez ?
- Parfaitement !
- Quelle est t’elle ? Pouvons nous la connaître ?
- Comme je viens de vous le dire j’ai essayé à mainte reprise d’avoir un RDV avec lui mais à chaque fois que je déclinais mon identité sa secrétaire trouvait un nouveau prétexte pour ne pas me recevoir. Hier j’ai donc téléphoné dans l’espoir d’avoir un entretien avec lui et comme chaque fois j’en avais un et des qu’elle demandait mon nom il y’avait subitement un empêchement. Mais hier j’ai retéléphoner deux secondes plus tard en donnant un nom d’emprunt et comme par hasard j’ai obtenu le RDV réclamait depuis des semaines
- Bien joué, petite sœur !
- Merci Kristen
- Je te reconnais bien là, toujours prête à monter au front lorsque il s’agit de défendre une cause qui te tiens à cœur
- En effet. Lyndsy, Dante, ne le prenez pas mal surtout, j’apprécie tout le travail que vous faites pour sauver Deacon mais je suis sa femme et je me suis toujours battu pour lui et je continuerai tant qu’on ne laissera pas vivre en paix
- Bridget, j’admire tout ce que vous faites pour sauver votre mari mais je viens avec vous : vous aurez besoin d’un avocat et je suis l’avocat de Deacon. Ce juge doit cacher quelque chose s’il refuse de vous recevoir sous votre identité véritable
- Je vais appeler notre détective et lui demander de vérifier ce qui ce passe du coté de ce juge

Quelques heures plus tard Lyndsy et Dante étaient chez eux. Lyndsy était pensive
- A quoi penses tu ?
Lyndsy poussa un profond soupir
- Je pensais à Bridget et à Deacon, à leur couple : ils s’aiment tellement ils ne sont rien l’un sans l’autre
- Je sais et nous allons les aider à se retrouver car il est inconcevable qu’un innocent paye pour le crime d’un autre !
- Et nous arriverons j’en suis sure mais je me demandais si cela devait nous arriver nous battrions nous autant qu’eux l’un pour l’autre ? Je veux dire en tant que couple pas en tant que juristes
- Lyndsy, tu sais bien que je t’aime
- Non, justement, Dante, j’en sais rien, je ne sais plus rien. Nous sommes mari et femme et nous travaillons ensemble soit pour des bonnes causes comme celle-ci soit pour nous occuper des affaires de clients milliardaires qui nous payent à la semaine mais quand sommes nous ensemble en te couple ? Depuis quand ne pas tu pas serrer dans tes bras, embrasser, depuis quand n’avons-nous pas fait l’amour ? Ou simplement m’avoir dit que tu m’aimais ?
Dante resta silencieux en écoutant sa femme
- Je te le dis maintenant, Lyndsy. Lyndsy, je t’aime et je croyais que tu le savais
- Eh bien, non Dante, je ne sais plus, je ne sais plus rien. J’ai beaucoup plus l’impression d’être ton associée que ta femme
- Je suis désolé, je te promet d’y remédier à l’avenir mais sache que je t’aime
Il serra Lyndsy dans ses bras, l’embrassa et la porta jusqu'à leur lit

Ce soir là, couchée seule dans son lit, Bridget se remémorait tous les merveilleux moments passé en compagnie de Deacon depuis qu’ils se connaissaient. Deacon avait transformé sa vie à tout jamais
- Je t’aime mon amour et je ne te laisserai jamais tombé
Du fond de son cachot Deacon songeait exactement à la même chose que Bridget

Le lendemain, Bridget était sur le point de partir voir le juge lorsque Lyndsy et Dante vinrent frapper à sa porte, ils étaient tout deux rayonnant
- Lyndsy, Dante ? Je ne m’attendais pas à vous voir
- Vous devez bien aller voir le juge non ?
- Oui mais il était question que j’aille seule
- Il n’en ait pas question !
- Laisse moi lui expliquer tu veux bien, chéri ? Bridget vous vous trompez sur toute la ligne à propos de cette affaire : ce n’est pas qu’une affaire de plus comme vous semblez le penser. Non ! Depuis le début votre histoire nous a touché Dante et moi sans que l’on sache exactement pourquoi. A présent nous le savons. Votre histoire à Deacon et vous est hors du commun : vous vous aimez à un tel point et vous vous battez l’un pour l’autre. Dans notre métier nous sommes confrontés à tout un tas de cas de figure, parfois nous voyons des femmes organisaient des meurtres afin de faire accuser leur mari ou bien l’inverse alors que vous en dépit du verdict du jury vous continuer à vous battre pour sauver votre mari
- Je l’aime et j’ai confiance en lui
- Je le sais tout comme je sais à quel point Deacon vous aime lui aussi
- Je n’en ai jamais douté
- Bridget, Lyndsy lui saisit les mains, - Deacon et vous vous nous avez sauvé Dante et moi, vous nous avez fait redécouvrir ce qu’était l’amour : le véritable amour, celui qu’on ne rencontre qu’une fois dans sa vie ! C’est pourquoi nous désirons tant vous aidez. Vous êtes devenu plus que des clients pour nous, vous êtes devenus des amis !
Bridget leur sourit
- Merci
- Nous y allons ?

- Votre Honneur, Mlle Janet Rosensweig, annonça la secrétaire
- Très bien, faites la entrer
Bridget entra alors en compagnie de Lyndsy et Dante. Au départ, le juge, plongé dans ses dossiers, ne prêta pas attention aux personnes présente dans son bureau
- Je suis à vous dans quelques minutes
Bridget s’installa. Dante et Lyndsy prirent place à ses cotés. Quand enfin le juge leva la tête et reconnu Bridget il eu un mouvement de recul
- MD Sharpe ? Que faites vous ici ? J’ai un RDV…
- Avec moi !
- C’est vous Mlle Rose…
- Rosensweig. Oui c’est moi
- Allez vous en ! Vous m’avez trompé allez vous en !
- Je n’avais pas le choix puisque vous faisiez filtré mes appels par votre secrétaire. J’ai quelque chose à vous dire et vous allez m’écouté et me donner une réponse
- Je n’ai rien à vous dire, votre mari a été jugé coupable de meurtre et de trafic de stupéfiant, il est condamné à la peine capitale ce qui ne saurait tarder…
- Mon mari n’est pas un meurtrier
- C’est votre avis non celui de douze jurés
- Ils l’ont condamné à tord parce que mon époux n’a bénéficié d’aucune Défense digne de ce nom
- Votre mari a eu droit à la présence d’un avocat comme l’exige la loi
- Un avocat qui ne lui a été d’aucune utilité car elle ne là aucunement défendu
- Oseriez vous insinuer que Maître Walsh n’a pas fait son travail convenablement ?
- Je n’insinue rien, j’affirme
- Comment osez vous ? Comment osez vous parler ainsi d’une avocate telle que Don…Tel que Maître Walsh.
- Je parlerai ainsi même du Président des États-unis s’il agissait de la sorte
Je pourrai vous faire enfermer pour insulte envers un magistrat
- Faites le donc, et surtout envoyer moi au mitard ainsi je pourrais tenir compagnie à mon mari
- Sortez !
- Pas avant que vous n’écoutiez ce que j’ai à vous dire : mon mari n’a pas tué cette femme et il n’est pas non plus un trafiquant de drogue. Jamais il n’aurait fait de mal à quelqu'un. Ce procès n’a été qu’un simulacre de justice, mon époux n’a bénéficié d’aucune Défense, son avocate n’a en rien objecté aux éléments mensongers de l’accusation et n’a produit aucun témoin à décharge comme l’exige le VI amendement de notre Constitution
- MD Sharpe, dans le monde d’où vous venez on a peut être l’habitude de se mêler des affaires de la justice mais dans mon monde et en particulier dans mon tribunal nous ne l’apprécions aucunement
- Dans le monde d’où je viens, on n’envoie pas les gens au mitard sans aucun motif
- Votre mari a fait des menaces de mort à Maître Walsh
- Mon époux est incapable de faire des menaces à qui que ce soit
- Oseriez vous insinuer que Maître Walsh est une menteuse ?
- Exactement !
- Dehors ! Sortez de mon bureau immédiatement
- Je n’irai nulle part tant que mon mari n’aura pas été libéré
- Je n’ai pas pour habitude de libérer des meurtriers
- Encore ne fois mon mari n’est pas un meurtrier et il n’aurait jamais été condamné si sa précédente avocate l’avait bien défendu en produisant les témoins à décharge comme en dispose le VI amendement de la Constitution des États Unis
- C’est tout simplement parce que il n’y avait aucun témoin à décharge, votre mari est coupable un point c’est tout
- Dans ce cas, expliquez moi, Votre Honneur, pourquoi Maître Damanio a trouvé un témoin à décharge qui certifie avoir vu la victime peu après le départ de mon mari
- Quel est donc ce témoin mystère dont personne n’a jamais entendu parlé ?
- J’ai voulu vous entretenir de témoin, votre Honneur, mais à l’instar de ce qui c’est produit pour Md Sharpe vous avez pour moi aussi rejeté tous mes appels et vous n’avez répondu à aucun de mes messages
- Maître, Da… excusez moi votre nom m’échappe
- Damanio : Dante Damanio
- Je disais donc, Maître Damanio, que contrairement à vous j’ai beaucoup d’affaire à traiter et je ne peux m’offrir le loisir de me préoccuper d’une affaire classée !
- Sauf votre respect, votre Honneur mais cette affaire est tout sauf classée ! J’ai un nouveau témoin qui est prêt à venir témoigner devant la Cour qu’il a vu la victime après le départ de mon client. Il ne demande qu’une chose ce soit de ne pas être inquiété après avoir témoigner. La partie Civile est d’accord pour lui accorder l’immunité si il vient témoigner en faveur de la vérité
- La vérité, Maître Damiano c’est que votre client est coupable ! Coupable de meurtre au second degré avec circonstances aggravante et croyez moi je serai présent a moment de l’exécution
- Mon mari ne sera pas exécuté car il est INNOCENT !!!
A cet instant elle commença à ressentir des contractions
- Mon bébé, non, non !
Lyndsy appelle vite une ambulance
L’ambulance ne tarda pas à arriver sur les lieux. Dante prit Lyndsy en aparté
- Accompagne là à l’hôpital
- C’est de son mari dont elle a le plus besoin non de moi
- Je sais bien et je vais tout faire pour le libérer. Ce juge n’est pas clair il cache quelque chose et je compte bien découvrir de quoi il s’agit mais je dois y aller en finesse
- Je pense moi aussi qu’il nous cache quelque chose mais quoi ? Une chose est certaine en tout c’est qu’il est le responsable de l’emprisonnement de Deacon au mitard
- Je le crois aussi. Rejoint Bridget à l’hôpital et je te retrouve la bas en compagnie de Deacon
- Deacon !
- chut moins fort, il risquerait de t’entendre
- Tu crois pouvoir le faire libérer ?
- Je vais tout faire pour
Sur le chemin de l’hôpital, Lyndsy téléphona à Kristen
- Kristen, c’est Lyndsy. Bridget vient d’être transportée d’urgence à l’hôpital


_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 47
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Re: Chapitre 10   Sam 11 Avr - 16:25

Du fond de sa prison Deacon pensait à Bridget, leur séparation devenait de plus en plus lourde à supporter. Depuis combien de temps est t’il ici ? Un jour ? Deux jours ? Une semaine ? Où plus ? Il n’arrivait plus à se rappeler. Le bébé n’allait plus tarder à venir au monde maintenant. Le bébé : son bébé, le sien et celui de Bridget : il en avait tellement rêver de cet enfant depuis l’époque de leur premier mariage il rêvait d’avoir cet enfant mais Bridget était trop jeune alors et elle avait ses études de médecine. A présent ils s’étaient enfin retrouvés mais le sort semblait s’acharner contre eux pourtant il le savait au plus profond de lui-même Bridget et lui était destiné l’un à l’autre. Il n’avait jamais éprouvé un tel sentiment pour aucune autre femme. Jamais !
- Il faut que je sorte d’ici, dit t’il à voix haute, je dois être présent pour la naissance de mon bébé, je te l’ai promis mon amour

Dante était dans le bureau du directeur du pénitencier
- Maître Damanio je vais vous redire ce que je vous ai dit la dernière fois : Je ne peux libérer votre client
- Vous allez pourtant le faire sinon je vous poursuivrai en justice pour détention arbitraire et non respect du VI amendement en refusant à un détenu de voir son avocat
- Vous n’oseriez pas ?
- Non seulement j’oserai mais je le ferai si vous ne faites pas sortir mon client de son cachot dans les minutes qui suivent !
La mort dans l’âme le directeur décrocha son téléphone
- Faites sortir le prisonnier du mitard et ramenez le ici
- Qu’on lui fasse faire une douche convenable et qu’on lui redonne ses vêtements de ville, exigea Dante
Le directeur le regarda surpris
- Sa femme est sur le point d’accoucher, je vais donc emmener mon client à l’hôpital auprès de son épouse et de son bébé. Si on a de la chance peut être le bébé n’est t’il pas encore né et il pourra ainsi assister à la naissance de son enfant
- Vous comptez faire sortir un prisonnier ?
- Essayez donc de m’en empêcher
- Vous n’avez aucun droit !
- Pas plus que vous en aviez de le mettre au mitard et pourtant vous l’avez fait. Aujourd’hui ce n’est que justice si cet homme assiste à la naissance de son bébé
- Vous oubliez qu’il a commit un meurtre et a été condamné à la peine capitale !
- Mon client est innocent et je compte bien le prouver
Un garde alla chercher Deacon
- Suivez moi !
Surprit Deacon le suivit difficilement : tous ses membres étaient engourdi après autant de temps de captivité. La lumière du jour l’ébloui également. Il suivit le garde difficilement jusqu'à la salle de douche.
Le garde lui tendit alors ses vêtements de ville,
- Mettez cela après votre douche ! Je vous attends ici !
Deacon ne comprenez plus rien. Quelques minutes après il sortit dans le couloir habillé
- Très bien suivez moi !
Sans un mot Deacon le suivit comme un automate quand enfin il arriva dans le bureau du directeur.
- Laissez nous je vous prie, dit le directeur au surveillant
Soudain Deacon aperçu Dante et prit peur

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 10   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 10
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: J'ai confiance en toi-
Sauter vers: