The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 Chapitre 12

Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Chapitre 12   Lun 13 Avr - 22:49

- J’ai l’impression que le destin s’acharne contre nous. Si tu ne m’avais pas rencontré tu ne serais jamais venu dans cette ville après t’avoir brisé le cœur en refusant de te pardonner ton infidélité…
- Bridget, si je ne t’avais jamais rencontré je n’aurais jamais su ce que le mot « Amour » signifie et je n’aurais jamais eu le bonheur d’avoir ce petit ange
Sur ces mots il prit l’enfant de son berceau et l’apporta à sa mère. Un sourire égaya son visage encore embué de larmes.
- Je t’aime, ma chérie, notre rencontre, notre mariage fut les meilleures choses qui ne me soient jamais arrivées dans ma vie
- Moi aussi je t’aime et je n’ai pas envie de te perdre à nouveau
- Tu ne perdra jamais : je vais me battre pour m’en sortir. Dante et Lyndsy sont d’excellents avocats et je t’ai TOI ! De plus maintenant j’ai cet ange et je compte bien être là pour le voir grandir et plus tard lui donner des frères et sœurs. Enfin si tu es d’accord, dit t’il en lui faisant un clin d’œil. Tu vois j’ai toutes les raisons de vivre
- J’aimerais tellement croire que tout va bien ce passer
- Tu peux, chérie, tu le peux et tu le dois ! Tu dois croire que nous serons bientôt tous les trois réuni
- Tu me le promets ?
- Je te le promets
Il l’embrassa amoureusement, embrassa son fils sur le front et la mort dans l’âme sortit de la chambre et alla rejoindre Dante afin qu’il le raccompagne à la prison

Quelques jours plus tard Bridget rentrait chez elle avec son bébé

Ce même jour, Donna passa et le juge déjeuner ensemble dans un restaurant assez éloigné de la ville
- J’ai pensé que nous serions mieux ici pour discuter de plus ce restaurant à des chambres au dessus ; nous pourrions les essayer après le déjeuner qu’en dis tu ?
- J’ai quelque chose à t’annoncer qui ne va pas te plaire
- De quoi s’agit t’il ?
- Ton ancien client : Deacon Sharpe a été libéré du mitard
- QUOI ? Tu plaisantes ? Dis moi que tu plaisantes
- Je regrette, Donna, j’ai fais tout ce j’ai pu mais nous n’avions aucun moyen légal justifiant sa mise en isolement
- Et ses menaces de morts envers ma personne ?
- Nous ne pouvons pas le prouver tu le sais bien. A moins que…
- A moins que quoi ?
- As-tu une trace de ses appels menaçants ?
- Bien sur que non, tu le sais bien. Ils ont tous été fait par téléphone et maintenant j’ai très peur que cela recommence
- Il sera sous étroite surveillance, je te le promets
- Comme tu m’avais promis qu’il resterait au mitard jusqu'à son exécution ! Quand vas-tu donner l’ordre de L’EXÉCUTER ?
- Donna, je t’ai déjà expliquer les motifs…
- Je me moque de la politique, cet homme est un assassin, il a tué une femme je te rappelle et il doit MOURIR ! Sinon un de ces quatre cela sera MON TOUR !
Sur ce Donna quitta la table furieuse mais Jared là rattrapa au niveau de la table de Tony et son client
- Attend, ne part pas. C’est bon tu as gagnée je vais voir ce que je peux faire. D’ici une semaine, deux au plus tard : Deacon Sharpe ne te posera plus de problème
- Tu dis la vérité ?
- Donna, je ferai n’importe quoi pour toi tu le sais bien et je ne laissera pas cette petite ordure t’importuner sans avoir affaire à moi
Donna eu un sourire contraint et forcé
- J’ai réservé une chambre, murmura t’il à son oreille
Sans ce défaire de son sourire, elle déboutonna le premier bouton de son chemisier et suivit le juge
Aucun d’eux ne prêta attention à la présence de Tony qui déjeuner avec un client. Ce dernier avait entendu toute la conversation.
- Si vous voulez mon avis cette femme cache quelque chose, dit le client à Tony ignorant de tout de l’histoire
- Que voulez vous dire ?
- Cette femme pour une raison qui m’échappe feint d’être menacé par ce prisonnier. Qui sait peut être est t’il son mari, il est probablement milliardaire et elle ne veut pas demander le divorce afin d’avoir le pactole et rouler des jours paisibles avec son amant
- Cet homme vous voulez dire, répondit Tony faisant mine de ne pas connaître l’histoire lui non plus
- Non ! répondit l’autre en souriant, pas cet homme ! Oh bien sur elle couche avec lui, c’est clair comme de l’eau de roche mais ce n’est pas lui son véritable amant et je mettrai ma main à coupé que son amant est le véritable meurtrier mais elle veut faire porter le chapeau à son pauvre mari
Tony était troublé parce que il venait de voir et par les conclusion de l’homme d’affaire avec lequel il déjeuné. Ce dernier remarqua son malaise
- Ça ne va pas ? On dirait que cette conversation vous a bouleversé ?
- Pourrions nous remettre ce déjeuner à un autre jour s’il vous plait ? Je dois rentrer chez moi de toute urgence

De retour chez lui Tony conta à Kristen ce à quoi il venait d’assister
- Tu es sur de ce que tu dis ? Tu es bien sur qu’il s’agissait de Donna Walsh et du juge Wilson ?
- Si ce n’est pas eux alors ce sont leurs sosies. Kristen, Deacon est en danger, en grand danger
- Dans ce cas il faut immédiatement prévenir Bridget et les avocats de Deacon
- Appel Bridget moi je me charge de Dante et Lyndsy
Quelques minutes plus tard Bridget arriva chez sa sœur et Tony suivit quelques secondes plus tard par Dante et Lyndsy
- Tony ? Que ce passe t’il ?
- Aujourd’hui j’avais RDV avec un client dans un nouveau restaurant un petit en dehors de la ville. Nous avions pensé lui et moi être plus tranquille pour parler affaire. Cependant nous avons surpris une conversation des plus intéressante et qui va peut être vous aider pour faire libérer Deacon. Mais il faut agir et vite car Deacon court un grand danger en prison
Bridget prit peur en entendant ces mots
- Un danger ?
- Oui, Bridget. Un danger de mort
- Vous ne nous apprenez rien de nouveau nous le savons, cependant avec les élections qui approche si le Sénateur Paker est élu…
- Non, Dante
Tony avait préféré couper la parole à Dante
- Si nous voulons sauver Deacon nous ne pouvons pas nous offrir le luxe d’attendre que Parker soit élu Gouverneur. D’autant plus que selon les derniers sondages le Gouverneur actuel serait sur le point d’être réélu et nous savons tous qu’il est favorable à la Peine Capitale. Ceci étant, Deacon risque d’être exécuté bien avant les élections
- C’est impossible, voyant, il y’a plein d’autres détenus qui attendent dans le couloir de la mort depuis bien plus longtemps que Deacon ; il n’a aucune raison qu’il soit exécuté avant
- De plus nous avons enfin un nouveau RDV avec le juge la semaine prochaine, annonça Lyndsy. – Je voulais justement vous en parlez Bridget
Mais Bridget était effrayée par les paroles de son beau frère
- Tony, qu’as-tu vu, qu’as-tu entendu ? Pourquoi dis tu que mon mari court un réel danger pire que je ne l’imagine ? Tony, je t’en prie, je dois savoir. Je veux tout savoir afin dans les moindres détails afin d’aider mon mari
Sa voix était étranglée par l’émotion. Dante la regarda
- Nous aussi nous devons tout savoir afin de faire tout notre possible pour le faire acquitter
- Le juge ne vous aidera pas, Lyndsy
- Pourquoi dites vous cela ?
- Parce que il est complice de la maîtresse de celui qui est sûrement le véritable meurtrier
- Quoi ? S’exclamèrent en concert Dante et Lyndsy
Tony leur conta alors dans quelles circonstances il avait croisé Donna et le juge au restaurant entrain de déjeuner et comment il avait surprit leur conversation.
- Tony, ce que vous dites là est extrêmement grave, êtes vous certain d’avoir bien entendu ?
- Lyndsy, je pourrai le jurer devant une Cour
- Mon Dieu !
- Mon Dieu, Deacon, il faut que je le fasse sortir de là
- Oui, Bridget, nous y travaillons Lyndsy et moi
- Non, Dante, ce n’est pas suffisant, cela ne l’est plus : mon mari court un danger, un grand danger. Ça suffit ! Tout ceci a assez durer je dois le faire sortir par n’importe quel moyen
- Bridget, vous me faites peur. Dites moi que vous ne pensez pas à ce que je crois
- C’est moi qui est peur, Dante, peur pour mon mari, pour l’homme que je j’aime
- Bridget vous ne n’envisagez pas sérieusement à faire évader Deacon ? Car si non il est de mon devoir d’avertir les autorités
- Quelles autorités, Dante ? Ces mêmes autorités qui détiennent mon mari en prison pour un crime qu’il n’a pas commit ?
- Bridget, Deacon a été reconnu coupable de meurtre et de détention de drogue. Cependant nous sommes d’accord qu’il n’a pas eu un procès équitable c’est pourquoi Lyndsy et moi sommes là afin de lui venir en aide
- Bridget. Ce que vous voulez faire n’est pas bien
- Bien ? Lyndsy ? Bien ? Et le fait que mon mari soit emprisonné depuis des mois à la place d’un autre c’est bien peut être ? J’ai à peine le droit de le voir deux heures par semaines après avoir passé je ne sais combien de contrôles, il a été enfermé en cellule d’isolement alors qu’il n’a rien fait de mal ! Il ne peut pas voir son fils grandir et risque de ne jamais le voir et vous venez me parler de justice de notion du bien et du mal ?
Un silence régna dans la pièce. Il fut rompu par les pleurs de Deacon Jr. Bridget prit son fils dans les bras
- Chut, tout va bien, Maman est là, disait t’elle en l’embrassant, Maman est là
Son fils dans les bras elle sortit de chez sa sœur et son beau frère et rentra chez elle. Rentré chez eux Dante s’installa sur le fauteuil et mit sa tête dans ses mains
- Il va falloir revoir entièrement notre procédure
- Crois tu que Bridget va passer à l’acte ?
- J’en sais rien, elle l’aime tellement, elle ferait n’importe quoi pour lui venir en aide. Pas une fois elle n’a douté de son innocence et aujourd’hui, après ce que Tony vient de nous dire…oui, Dante, j’ai effectivement peur qu’elle mette ses menaces à exécution
- C’est de la folie
- Elle n’a plus rien à perdre : son mari est emprisonné à tord et risque d’être exécuté du jour au lendemain. Elle est totalement désespérée et ne sait plus trop où elle est en est
Dante soupira
- Même, si j’aime beaucoup Bridget je ne peux pas la laisser faire ce qu’elle veut
- Bien sur que non mais il faut agir vite : nous ne pouvons pas laisser un innocent mourir
- Je vais tacher d’obtenir un RDV avec le Gouverneur

Au Pennsylvania Hôtel, Donna attendait Peter
- Alors comment cela c’est passé ?
Donna éclata d’un rire sarcastique
- Mieux que je ne l’espérais : cet abrutit ma manger dans la main. Ce n’est plus qu’une question de jour et nous serons débarrassé à jamais de ce… Comment s’appelle t’il déjà ?
Jared éclata de rire
- Tu as été sensationnelle !
- Cela mérite bien une petite récompense non ? Après tout ce que j’ai du endurer en faisant semblant de prendre du plaisir avec ce rat
Elle commença à se déshabiller puis retira la chemise de Peter et le fit tomber sur le sofa
- J’avais songé à une autre solution si cet imbécile n’avait pas accepté
- Ah oui ? Lequel
- Il aurait suffit que tes hommes de main fasse passer cela pour un suicide
- Un suicide ?
- Oui
- Et pour quel motif se serait-t-il suicider ?
- C’est simple, ce type est amoureux fou de sa femme
- Et alors ?
- Nous aurions pu truquer une photo en mettant sa femme en position compromettante avec un autre homme et faire croire à tout le monde qu’il a cru en la trahison de sa femme et se serait flanqué une balle dans la tête
- Mais tu es diabolique, dit t’il en riant
- Alors quand partons nous ? Et ou ?
Prit au dépourvu, Jared déglutit.
- Nous en reparlerons quand tout sera terminé
- Pourquoi attendre ?
- Pourquoi pas ? Tu ma dis toi-même que ce n’était plus qu’une question de jour maintenant avant qu’il ne soit abattu
- Oui mais j’ai très envie de devenir ta femme
- Tu l’es déjà non ? Qu’est qu’un bout de papier y changera et nous faisons l’amour encore plus souvent qu’un couple marié. Pour le moment ta priorité et de t’assurer que ce juge à la noix respecte bien sa parole

- Mr le Gouverneur, le juge Wilson est ici. - Vous pouvez entrer
- Jared ! Qu’est qui me vaut le plaisir ? Mon vieux ?
- Je suis venu apporter ma subvention à ta campagne électorale, dit le juge en ouvrant son chéquier
- Je te remercie pour ta contribution mais tu n’étais pas obligé de venir jusqu'ici. Tu aurais tout aussi bien pu l’envoyer par la poste
- Et rater ainsi l’occasion de te revoir ? Il n’en était pas question !
- Trêve de plaisanterie, Jared, dis moi franchement ce qui t’amène
- Ok, j’ai effectivement un service à te demander

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
Chapitre 12
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: J'ai confiance en toi-
Sauter vers: