The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 Chapitre 13

Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Chapitre 13   Mer 15 Avr - 23:13

Chez elle, Bridget feuilleter son album de famille lorsque le bébé se mit à pleurer. Elle se leva, alluma la lumière et le prit dans ses bras pour le bercer
- Ne pleure pas, Maman est là, Maman est là mon trésor. Elle embrassa son fils sur sa tête. – Papa aussi sera là bientôt. Oui Papa aussi. Maman va l’aider et tous les trois nous serons très heureux ensemble. Tu as le meilleur Papa au monde et il n’a qu’une envie c’est d’être avec nous et je te le promets, mon ange. Nous serons bientôt tous réuni. Rien n’y personne ne nous empêchera. Je te le promets, mon bébé, je te le promets
Bercé, l’enfant s’était endormi quand Kristen entra dans la pièce.
- J’ai sonné mais tu n’as pas entendu comme la porte de derrière était ouverte alors je suis rentrée. Est-ce ça va ?
Bridget secoua sa tête d’un air de négation. Les larmes lui montèrent aux yeux. Elle embrassa son fils et le reposa dans son berceau et sortit de la pièce non sans s’être assurée auparavant que l’alarme bébé fonctionnait bien.
- Tu feuilletais ton album de mariage ?
- Oui. J’ai demandé à Samantha de me l’envoyer. C’est notre album de famille. Notre famille à Deacon et moi : il contient tous nos moments de bonheur. Deacon adore s’amuser avec l’appareil photo
- Ah oui ? Je ne le savais pas
- Personne à part moi ne le sait
Kristen sourit
- Bridget ? Tu ne parlais pas sérieusement tout à l’heure ? Tu n’envisages pas d’aider Deacon à s’évader ?
- Je n’ai jamais été aussi sérieuse, Kristen. J’aime mon mari, je l’aime plus que tout au monde et je ne le laisserai pas mourir pour un crime qu’il n’a pas commit !
- Je sais bien qu’il n’a pas tué cette femme mais tu ne peux pas faire une chose pareille !
- Pourquoi ne le pourrais je pas ?
- Parce que c’est mal ! C’est contre la loi !
- Mal ? Et le fait que mon mari est emprisonne pour une chose qu’il n’a pas faite c’est bien peut être ?
- Bien sur que non mais…
Bridget n’attendit pas la fin de la phrase de Kristen et lui coupa la parole
- Deacon est enfermé dans une cage, pire qu’un animal sauvage. Il est contraint de survivre au beau milieu de criminels notoires dont certains sont des tueurs en séries. Chaque jour, chaque minute qui passe, il est en danger. En danger de mort ! Et comme si cela ne suffisait pas voila que maintenant notre unique chance d’obtenir un non-lieu s’effondre comme un château de carte car le juge couche avec l’ex avocate de mon mari ! Celle qui n’a rien fait pour le défendre ! Et tu oses me dire qu’aider mon mari, le père de mon enfant, l’homme que j’aime plus que tout au monde à s’enfuir est mal ?
- Bridget, je comprends ce que tu ressens mais…
- Non ! Non ! Non tu ne comprends pas sinon tu ne parlerais pas ainsi
-Bridget, la fuite ne résoudra rien du tout. Deacon ne sera pas innocenter si tu l’aide à s’enfuir. Au contraire. Tout le monde pensera alors qu’il est coupable
- Oui, peut être mais au moins il sera vivant
- Et ou vivrez vous ? Vous quitterez la Pennsylvanie peut être même les États-unis mais un mandat fédéral sera lance contre vous et si on vous retrouve non seulement Deacon sera exécuté et toi tu risque fort de passer un bon nombre d’années derrière les barreaux pour avoir aidé un fugitif à s’enfuir et Deacon JR se retrouvera orphelin. C’est vraiment ça que tu veux Bridget ? C’est ce genre de vie dont tu rêves pour ton enfant ?
Bridget secoua la tête et se mit à pleurer. Kristen la serra dans ses bras
- Qu’est ce je dois faire ? Kristen ? Qu’est ce je dois faire pour sauver mon mari ?

Le lendemain, Kristen passa chez Dante et Lyndsy, la mine défaite

- Kristen ? Vous allez bien ?
- J’ai passé toute la nuit chez ma sœur
- Comment va-t-elle ?
- Elle a peur bien sur, elle a très peur. Elle a même parlé de s’enfuir avec Deacon
- Oh non !
- Ne vous en faites pas. J’ai réussi à la ramener à la raison, enfin je crois. Mais cela n’empêche pas que je suis moi même inquiète autant pour ma sœur que pour mon beau-frère. Bridget a raison : Deacon n’est pas en sécurité au milieu de tous ces criminels
- Je comprends les craintes de Bridget mais dans l’état actuel des choses nous ne pouvons rien faire. Dante a réussi à obtenir un RDV avec le Gouverneur mais pas avant lundi prochain
- Et cet homme ? L’amant de cette avocate avez-vous une idée de qui il est ?
- Non, aucune pour l’instant mais nous avons lancé notre détective sur la piste

Chez elle Bridget s’amusait avec son bébé
- On va ce faire tout beau aujourd’hui et tu sais pourquoi ? Parce que nous allons allez voir Papa ! Eh oui on va voir ton papa. Oui je sais mon ange, tu dois te demander où il est pourquoi il n’est pas avec nous. Crois moi mon trésor si Papa le pouvait il serait là. Il nous aime tellement tout les deux…Allez on y va !
Elle mit Deacon JR dans le siège auto sur la banquette arrière puis prit le volant et fila à la prison.
Arrivée à la prison après avoir franchis tous les postes de contrôle Bridget pu enfin voir Deacon. Les yeux de celui-ci s’illuminèrent en voyant sa femme et leur enfant. Dans son élan il l’attrapa par la taille et l’embrassa passionnément sur ses lèvres et prit son fils dans les bras
- Comment va tu mon amour ?
Bridget lui sourit
- Bien. Maintenant
Deacon lui sourit
- Chéri. Tony a fait une découverte hier en déjeunant avec un client
- Tony ?
- Oui.
- Qu’as t’il découvert ?
Bridget, assise en face de Deacon prit une de ses mains dans les siennes et la caressa pendant que de l’autre, Deacon tenez toujours son fils et lui donnez des baisers sur la tête.
- Pendant qu’il déjeunait avec un client, Tony a surprit une conversation très intéressante entre Dona Walsh et le juge Wilson à ton sujet. Chéri. Figure toi que ton ancienne avocate et le juge sont amants
Deacon déglutit
- Tu peux répéter ?
Bridget lui sourit
- Amants ? Tony en est sur ?
- Oui, mon amour, sur et certain
Bridget marqua une pause puis reprit
- Cela explique pourquoi le juge repoussait constamment toutes les demandes de RDV de Dante et Lyndsy. J’ai peur, mon amour, j’ai tellement peur. Nous aurions du nous enfuir lorsque nous en avions encore la possibilité
Deacon se leva, alla vers Bridget et lui donna un baiser
- Je vais m’en sortir. J’ai deux bons avocats qui font tout pour établir mon innocence et j’ai surtout une femme merveilleuse dont je suis éperdument amoureux que j’attends avec impatience de retrouver et qui se démène depuis le tout début pour me venir en aide et surtout n’a jamais douté de mon innocence
- Je t’aime
- Moi aussi je t’aime
- Quand cette histoire sera enfin terminée ?
Deacon prit la main de Bridget dans la sienne, se pencha vers elle et l’embrassa
Quelques jours plus tard Dante avait réussi à obtenir un rdv avec le Gouverneur.
- Mr le Gouverneur, merci de me recevoir
- Je vous en prie, je réponds toujours présent pour mes concitoyens. Ce qui n’est pas le cas de mon adversaire j’en conviens
- Sauf votre respect, Mr le Gouverneur, mais je ne suis pas ici pour parler de politique
- Ah non ?
- Non. En réalité je suis là pour vous parlez du client que je défend
- Vous êtes avocat ?
- Maître Dante Damiano et voici ma femme : Lyndsy, elle aussi avocate
- Que puis je pour vous ?
- Nous aimerions vous parlez de notre client : Mr Deacon Sharpe
- Deacon Sharpe ?
- Oui, Mr le Gouverneur. C’est bien son nom : Deacon Sharpe. Notre client, à mon mari et moi, a été condamné à la peine capitale pour un crime qu’il n’a pas commit
- C’est votre opinion mais votre client a bénéficié d’un procès dans les règles
Ni Dante ni Lyndsy ne remarquèrent que le gouverneur avait utilisé la forme affirmative et non interrogative
- Non, Mr le Gouverneur, notre client n’a pas bénéficié d’un procès dans les règles. Il n’a pas eu le droit à la Défense à laquelle il était en droit d’attendre comme en dispose le VI amendement
- Dans ce cas pourquoi n’avez-vous pas défendu votre client ?
- Nous n’étions pas ses avocats à l’époque du procès
- Je vois. Votre client n’a pas reçu l’assistance d’un avocat ?
- En théorie oui, en pratique non !
- C’est oui ou c’est non ! Mais pas les deux à la fois !
- Je vais tout vous expliquer depuis le début, dixit Lyndsy
C’est ainsi que Lyndsy expliqua au Gouverneur dans quelles conditions Deacon avait été arrêté, de l’avocate commise d’office, comment elle n’avait pas respecté le VI amendement et comment Deacon avait été condamné sous la base de faits circonstanciels et non de preuves réelles
- Si tout ce que vous me dites est vrai pourquoi n’avez pas demandé au juge un nouveau procès lorsque vous avez prit l’affaire en main
- Nous l’avons fait. Plus d’une fois nous avons demandé un nouveau procès. Mais il a toujours refusé
- Il devait savoir que ce n’était pas nécessaire et votre client est bel et bien coupable !
- Non ! Mr le Gouverneur ! Notre client n’est pas plus coupable que vous, moi ou mon mari. Il se trouve simplement que le Juge Wilson et Maître Walsh entretiennent des relations intimes
- Ce sont la des accusations très grave que vous lancez. Avez-vous une preuve de ce que vous avancez ?
- Nous avons un témoin qui les a vu ensemble dans un restaurant en dehors de la ville
- Mr le Gouverneur, nous avons de bonnes raisons de penser que Maître Walsh est partie prenante dans cette affaire car elle entretient des relations intimes avec le véritable meurtrier
Le Gouverneur écouta attentivement l’énoncé des faits des avocats de Deacon.
- Mr le Gouverneur, notre client est innocent. Il a une femme et un enfant nouveau né et il risque sa vie tous les jours en restant dans cette prison auprès de criminels notoires
- Je prendrai ma décision dans quelques semaines

Deux jours plus tard Dante passa à la prison pour s’entretenir avec Deacon
- J’ai quelques questions à vous posez et j’aimerai une réponse directe. Je vous le promet cela restera entre nous, Bridget n’en saura rien sauf si c’est vraiment nécessaire pour assurer votre Défense mais autrement je ne soufflerai mot à personne, pas même à Lyndsy. Ainsi votre secret sera bien gardé et votre mariage n’en souffrira pas
Deacon le regarda surprit
- Mon secret ? Mais de quel secret parlez vous ?
- Je n’en sais rien à vous de me le dire
- Vous dire quoi ? Je vous ai déjà tout dit
- En présence de Bridget, oui, et je comprend que vous ne vouliez pas la faire souffrir : c’est une chouette fille
Deacon ne comprenait pas où Dante voulait en venir
- Je regrette mais je ne comprends pas où vous voulez en venir. Je n’ai aucun secret ni envers vous et encore moins envers ma femme
- Deacon : nous sommes seuls : vous pouvez tout me dire sur les circonstances de votre rencontre avec la victime : comment l’avez connu, ce qu’elle était pour vous ect. Comprenez moi, Deacon, il est important que je sache tout si je veux établir une Défense correcte. Vous deviez bien la connaître sinon pourquoi le meurtrier s’en serait-t-il prit à vous ?
- Encore une fois, Dante, je vous ai déjà tout raconté ! Je ne sais rien, absolument rien sur cette fille ! Est clair ? J’avais bu plus que de raison ce soir là. C’était l’anniversaire de ma séparation avec Bridget. Ma femme me manquait plus que jamais alors j’ai bu, bu pour oublier. Je croyais que l’alcool plus le fait de coucher avec une fille m’aiderait à oublier ma souffrance. J’ai alors pris ma voiture et j’ai roulé dans les bas quartier de Philadelphie. Une fille s’est approchée de ma voiture et nous avons commencé à parler business : ce qu’elle faisait, combien elle prenait…ce genre de chose. C’est alors qu’un homme s’est approché à son tour et lui a murmurait quelque chose à l’oreille et s’est tourné vers moi en me disant que c’est un « cadeau de la maison » qu’il m’offrait la passe ! Dans l’état dans lequel je me trouvais je n’ai pas cherché à analyser les raisons. Quelques minutes après je ressortais, j’ai repris ma voiture et je suis parti.
- Au bout de combien de temps la police vous a-t-elle interpellé ?
- Je n’en sais rien : 10, 15 mn plus tard, je ne sais pas. J’étais ivre
- Très bien
- Dante, dites moi la vérité, où êtes vous avec ma Défense ? Y’a-t-il du nouveau ? Avez-vous une piste pour l’amant de l’avocate ?
Dante le regarda surprit
- Comment êtes vous au courant ?
- Bridget m’en a parlé bien sur
- Notre détective est sur la piste mais pour le moment nous n’avons rien trouvé qui pourrait nous mener jusqu'à lui. Bridget n’aurait pas du vous en parler : je ne voulais pas vous donnez des vains espoirs
- Ce n’est pas tant pour moi que je m’inquiète mais bien plus pour ma femme. Que va devenir Bridget si je suis tué ou si je reste en prison pour le reste de ma vie ? Que va-t-il leur arriver à elle et au bébé ? Que deviendront t’ils ?
- Vous l’aimez vraiment n’est ce pas, Deacon ?
- De tout mon cœur. Oui. Bridget a changé ma vie à un point que vous ne pouvez même pas soupçonner
- Bridget a tenu le même genre de propos à votre sujet avec Lyndsy. Croyez moi, Deacon, nous allons tout faire Lyndsy et moi pour vous sortir de cet enfer. J’ai déjà réussi à obtenir un rdv avec le Gouverneur devant qui j’ai pu plaider votre cause
- Qu’a t’il dit ?
- Il rendra sa décision dans quelques jours
- Que ce passera t’il s’il n’aborde pas dans notre sens ? Je serai exécuté c’est cela ?
- Non, Deacon, dans ce cas nous irons devant la Cour suprême de Pennsylvanie

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
Chapitre 13
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: J'ai confiance en toi-
Sauter vers: