The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 Epilogue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 47
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Epilogue   Sam 9 Mai - 16:09

Les années étaient passées : le procès et tout le reste était de l’histoire ancienne. Comme Dante l’avait prévu le Gouverneur de l’époque fut sanctionné par la procédure d’Impeachment. Donna Walsh fut rayé du barreau et purgea dix années d’emprisonnement pour avoir aider un meurtrier et vouloir à tout prix faire condamné un innocent. Peter Hollistaire fut condamné à la peine capitale, il est actuellement dans les couloirs de la mort en attendant l’exécution. Son frère jumeau fut condamné à un an de prison avec sursis grâce à un accord passé avec l’accusation pour commerce illégal. Il fut contraint d’abandonner son réseau de prostitution et à la place ouvrit un night club où les anciennes prostituées se recyclèrent en stripteaseuses. Le juge Jared Wilson fut lui aussi rayer de l’ordre des magistrats et fut condamné à vingt ans de réclusion criminelle pour tentative de meurtre
Kristen et Tony avaient finalement décidé de revenir à Philadelphie et travailler pour Sharpe design.
La famille Forrester furent furieux en comprenant que Bridget avait raison depuis le début : Deacon était bel et bien innocent cela ne faisait aucun doute. La confrontation entre eux et Bridget fut houleuse

Flash Back

Ce matin là, la matinée s’annonçait paisible. Bridget qui attendait un autre bébé jouait avec Deacon Jr pendant que Deacon travaillait dans son bureau pour quelques projets sur Sharpe Design. Lorsque on sonna à la porte Deacon alla ouvrir sachant sa femme occupée avec leur fils.
- J’y vais, Chérie.
Quelle ne fut pas sa surprise en voyant sa belle famille devant la porte
- Mr Forrester ? Brooke ? Stephanie ? Que faites vous ici ? Vous n’êtes pas les bienvenus
- Pouvons nous entrer ?
- Chéri qui… est ce… Que faites vous ici tous les trois ?
- Nous sommes au courant pour Deacon : vous êtes innocent, dit Stephanie
- Oh. Les nouvelles mettent autant de temps à arriver en Californie ? Cela fait des mois que toutes les charges retenues contre mon mari ont été reconnues non fondées et c’est seulement maintenant que vous venez ? Pourquoi ? !! si vous êtes venus avec l’intention de présenter vos excuses nous n’en voulant pas, vous pouvez repartir d’où vous venez !
- Bridget, mets toi à la place à notre place : toutes les preuves convergeaient vers Deacon. Comment aurions nous pu deviner qu’il s’agissait en réalité d’une rivalité entre deux frères. Nous ne sommes pas devin
- Sans doute pas, non mais ceci dit je n’ai pas cessé de vous dire que mon mari était innocent et vous n’avez jamais voulu me croire.
- Ceci dit, tu avoueras quand même que ton mari a des drôles de fréquentation. Personne ne la forcé à aller voir ces prostituées
- Que vouliez vous que je fasse d’autre, Brooke ? J’étais séparé de la femme que j’aimais par-dessus tout, je croyais ne jamais la revoir. Comment auriez vous réagit à ma place ?...Qu’est je racontes, comment pourriez le savoir vous n’avez jamais été confronté à une telle situation et vous ne le saurez jamais car vous êtes incapable d’aimer une tierce personne en dehors de vous-même
Bridget sourit
- Touché
- Merci, Chérie
- Bon maintenant si vous nous disiez pourquoi vous êtes venus puisque apparemment ce n’est pas pour nous présenter vos excuses
- Présenter des excuses à ce minable que tu as eu la bêtise d’épouser et pas qu’une fois mais deux ! Hors de question !
- Premièrement mon mari n’a rien d’un minable ! Et pour la énième fois pourquoi êtes vous venus ?
Bridget était totalement hors d’elle. Deacon prit peur en voyant dans quel état se trouvait sa femme tant elle n’était plus elle-même.
- Chérie, calme toi, ne te mets pas dans cet état à cause d’eux, ils n’en valent pas la peine. Ils peuvent bien dire ou penser ce qu’ils veulent de moi ça m’est égal tant que toi tu es de mon coté.
- Nous étions venus avec l’espoir de te ramener à la maison a présent que Deacon est hors de danger. Ta place est avec ta famille, Bridget
- Ma famille, Stephanie ? Ma famille ? Mais c’est Deacon ma famille ! Deacon, notre fils et l’enfant que nous attendons, dit t’elle en passant une main sur son ventre. – Lorsque j’ai appris l’arrestation de Deacon vous m’aviez demandé de faire un choix : soit je volais au secours de l’homme que j’aimais et en ce cas vous me rayerez de votre vie soit j’abandonnais l’amour de ma vie et j’aurais eu une vie de rêve selon les critères des Forrester mais sans amour
- Tu aurais pu rencontrer un homme de bonne famille et non ce voyou
- Je ne suis pas comme toi, « Maman » mon cœur, mon corps, mon âme appartiennent à Deacon et à lui seul ! A présent partez d’ici et surtout ne revenez jamais plus. Rendez moi un service, si vous en êtes capable : oubliez mon existence
Aussitôt les Forrester repartit, Bridget se blottit dans les bras de Deacon et se mit à pleurer. Deacon la serra dans ses bras et l’embrassa sur sa tête
- Pleure, mon amour, pleure, cela te fera du bien
Quand elle alla un peu mieux il lui apporta un verre d’eau
- Comment te sens tu ?
- Ça va
- Vraiment ?
- Oui, dit t’elle en souriant
Il l’embrassa
- Te sens tu capable de rester seule une petite heure ? Peut être moins, j’ai une course à faire au bureau je fais au plus vite.
- Prend ton temps. Je vais bien. Inutile d’inquiéter
- Mon amour, je m’inquiéterai toujours pour toi. C’est mon boulot de mari je te rappelle
Bridget se mit à rire en voyant les mimiques de Deacon. Deacon rit à son tour et l’embrassa
- Je t’aime
- Je t’aime moi aussi
Deacon sortit de la maison mais n’alla pas au bureau. En réalité il avait menti à Bridget pour la première fois depuis leur mariage. Il arriva devant l’aéroport ou été garé les jets privés. Par chance, le mauvais temps avait empêché le décollage du jet des Forrester. Il s’y introduit sans invitation. Furibond Eric se leva en le voyant.
- Que faites vous ici ?
- J’ai deux mots à vous dire et je m’en vais. Fichez nous la paix une bonne fois pour toute ! Bridget et moi nous nous aimons d’un amour profond. Que vous en preniez à moi je m’en fiche. Vous n’avez qu’à penser ou dire de moi ce que vous voulez ça m’est complètement égal. Seulement ne le dites pas devant Bridget car cela lui fait du mal et là c’est une autre histoire car je ne tolérai jamais que ni vous ni qui que qui que soit ne lui fasse du mal car là il aura affaire à moi et croyez moi pour elle je ne sais pas jusqu’où je serai capable d’aller
- Me menaceriez vous par hasard, espèce de minable ?
- Prenez le comme vous vous voudrez je m’en moque. Bridget est à moi pour la vie et je suis elle.
Deacon descendit de l’avion. Depuis ce jour, Bridget et les Forrester avait perdu tout contact.

Retour au présent

Dante et Lyndsy n’étaient finalement pas restés en avec les Sharpe cependant Lyndsy avait mit au monde une petite fille prénommée Bridget. La fillette avait aujourd’hui huit ans, elle avait les cheveux d’un blond doré et des yeux marron.

Deacon et Bridget avait eu en second enfant une petite fille aux yeux aussi bleus que ses parents et des magnifiques cheveux blond. Ils l’avaient prénommé Mélanie. La petite fille était âgée de sept ans. Deacon JR allait sur ses neufs ans et ressemblait beaucoup à son père.

Ce matin là, Bridget dormait encore lorsque Deacon revint avec le petit déjeuner. Il se tenait à l’embouchure de la porte la regardant dormir. Quand elle ouvrit les yeux, Deacon fut la première chose qu’elle vit. Elle lui sourit. Il sourit à son tour et s’approcha du lit et l’embrassa
- Bien dormit ?
- Comme un bébé
Soudain elle aperçut un paquet que Deacon tentait maladroitement de dissimuler
- Que tentes tu si maladroitement de me cacher
- Moi mais rien voyant
- Tu mens très mal tu sais
- Ah oui ?
- Oui
Ils explosèrent de rire puis Deacon approcha ses lèvres de celle de sa femme.
- Pendant que tu dormais j’ai accompagné les enfants à l’école et je suis passé à la boulangerie française et je t’ai pris des croissants
- Tu lis dans mes pensées. J’en mourais d’envie depuis quelques jours, dit t’elle en croquant à pleines dents dans le croissant et en donnant un morceau à Deacon
- Que dirais tu de faire l’école buissonnière. Si nous n’allions pas travailler. Il fait un temps splendide dehors et j’ai envie d’en profiter. Nous pourrions faire un tour en ville sans but précis. Simplement une journée en amoureux
- J’en serai ravie, mon amour
- Alors c’est très bien. Habille toi je t’attends en bas. Je vais nous préparer des sandwichs
Deacon allait quitter la pièce mais Bridget le retint
- Attend, chéri
- Qu’y a-t-il ? Quelque chose ne va…
Il n’eu pas le temps de terminer sa phrase que Bridget plaqua ses lèvres contre les siennes et l’embrassa
- Je t’aime
- Je t’aime moi aussi

Cette journée là Deacon et Bridget en profitèrent pour jouer les touristes dans ce qui était à présent leur ville !

Quelques semaines plus tard Bridget se réveilla toute nauséeuse et se précipita à la salle de bain pour vomir. Elle ouvrit le placard a pharmacie et en sortit un test de grossesse. Deacon se trouvait en bas entrain de préparer le petit déjeuner. Quelques minutes plus tard Bridget descendit quatre à quatre les marches et se jeta dans les bras de son mari.
- Deacon, mon amour, j’ai une merveilleuse nouvelle. Mon amour on va avoir un bébé
- C’est vrai ?
- Oui, mon amour, les tests sont positifs. Je suis enceinte
Deacon la souleva dans ses bras et la fit tourner
- Whaoo ! Ma chérie, je t’aime tellement
- Je t’aime moi aussi
Ils s’embrassèrent
Huit mois plus tard Bridget mit au monde des jumeaux : Sean et Jennifer

Les années s’écoulèrent : Deacon et Bridget étaient plus amoureux que jamais. Sharpe Design était devenue une société prospère. Les enfants avaient grandit : Deacon Jr était désormais un brillant étudiant. Sa sœur Melanie était en dernière année de lycée. Elle était une ravissante jeune fille. Sean et Jennifer avaient 10 ans réciproquement : deux enfants plein de vie qui faisait le bonheur de leur parents.

La famille avait un chien : un magnifique berger des Pyrénées
Ce soir là Deacon JR rentra de la fac comme tous les soirs et alla droit vers ses parents
- Papa, Maman, j’aimerais inviter quelqu'un au dîner c’est possible ?
- Bien sur, chéri. De qui s’agit t’il ?
- J’ai rencontré quelqu'un à la fac : une fille avec laquelle je m’entends merveilleusement bien. Bon d’accord je m’entend plus que bien : j’en suis amoureux
- J’en suis ravie pour toi, mon chéri
- Merci, Maman
- Elle est jolie au moins ?
Deacon Jr se mit à rire
- Oui Papa, elle est plus que jolie. Elle est sublime !
- Vraiment ? Je croyais pourtant avoir épousé la plus belle fille de l’univers
- Deacon ! fit Bridget d’un faussement réprobateur
Deacon Jr se mit à rire
- Papa te voit de la manière dont je la vois
- Comment s’appelle t’elle ?
- Tu vas rire, elle s’appelle exactement comme toi
- Comment cela comme moi ?
- Bridget. Elle s’appelle Bridget
- Dans ce cas elle ne peut qu’être jolie si elle porte un aussi beau prénom, répliqua Deacon
- Si tu continue à dire des bêtises je vais t’envoyer dans ta chambre
Deacon Jr se mit à rire
- Alors c’est d’accord ?
- Bien sur, mon ange
- Papa ?
- Bien sur, chéri
Le lendemain Deacon Jr emmena son amie à dîner. Elle était ravissante, blonde, les cheveux long et bouclés
- Mr et Md Sharpe, je suis enchantée de vous connaître. Deacon ma beaucoup parlé de vous
- Tout le plaisir est pour nous
- Deacon nous a dit que vous appeliez Bridget également ?
- Oui, Monsieur, Bridget Damiano
A l’énoncé de ce nom Bridget et Deacon eurent comme un sursaut. Ils se regardèrent mutuellement. Bridget fut la première à prendre la parole
- Damiano, dites vous ? Par le plus grand des hasards, vos parents ne s’appelèrent t’ils Dante et Lyndsy Damiano. Avocats au barreau de Seattle ?
- Exactement, comment l’avez su ?
- Nous avons bien connu vos parents à une certaine époque. Nous étions même devenu de bons amis. Mais peu à peu nous avons perdu tout contact. Bridget. Ma femme et moi sommes ravis de vous accueillir sous notre toit
- Merci, Mr Sharpe
- Que deviennent vos parents ? Sont t’ils toujours avocats ?
Ainsi la conversation se poursuivit tout au long de la soirée.
Après le départ de la jeune fille, Deacon prit son fils à sa part
- Alors, Papa, qu’en penses tu ?
- Ce que j’en pense, mon garçon, n’a aucune importance : c’est que toi tu ressens pour elle et ce qu’elle ressens pour toi qui compte. Si tu l’aimes vraiment alors ne laisse rien se mettre en travers de votre chemin. Rien ni personne ! Ne commets pas la même erreur que moi. Il y’ a longtemps bien avant ta naissance j’ai laissé quelqu'un s’immisçait entre ta mère et moi et cela a détruit notre mariage
- Mais vous êtes retrouvés sinon mon frère, mes sœurs et moi nous ne serions pas là
Deacon sourit
- Oui, nous sommes retrouvés mais uniquement parce que ta mère est exceptionnelle et qu’elle ma pardonnée : une autre femme ne l’aurait pas fait
Deacon Jr sourit
Aucun d’eux n’avait remarqué la présence de Bridget. Cette derniere avait tout entendu de la conversation.

Une fois seul dans leur chambre, Bridget sortit de la salle de bain les cheveux encore humides.
- Elle a exactement mon age lorsque je t’ai rencontré
- A une différence près. Tu étais bien plus belle et tu l’es encore aujourd’hui. Tu es magnifique mon amour
- Je t’aime, Deacon
- Je t’aime moi aussi, Bridget
- J’ai entendu ta conversation avec notre fils. Deacon, je ne suis pas un ange. Si je t’ai pardonné c’est parce que je t’aimais plus que n’importe qui au monde et je ne pouvais pas imaginer mon avenir sans toi
Deacon la regarda en souriant puis l’attira dans ses bras
- Te souviens tu de notre rêve : celui d’être entouré de toute notre famille ?
- Bien sur, dit elle en souriant
- Notre rêve s’est réalisé ma chérie. C’est du sérieux entre notre fils et son amie. Bientôt cela sera au tour de Mel de nous annoncer ses fiançailles. A moins que je ne l’enferme dans sa chambre jusqu’à ses vingt et un ans
Bridget se mit à rire
- Et Sean et Jenni iront seront au lycée avant qu’on ai vu le temps passé
Deacon la regarda
- Je n’aurais jamais eu tout cela sans toi mon amour. Tout ce bonheur que tu m’apportes chaque jour un peu plus. Bridget, je t’aime. Je t’aime bien au delà des mots
- Je ne l’aurais jamais connu sans toi moi non plus. Je t’aime moi aussi, mon amour
Ils s’allongèrent sur le lit et lentement, très lentement Deacon la déshabilla et la couvrit de baiser et de caresses.
- Je t’aime, mon amour
- Je t’aime moi aussi

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
Epilogue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Epilogue, 19 ans plus tard ...
» Epilogue 19 ans plus tard
» La Fin de Lost : Réservé à ceux qui ont fini la série
» Barjavel - La nuit des Temps
» Passages préférés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: J'ai confiance en toi-
Sauter vers: