The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 Chapitre 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 47
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Chapitre 6   Sam 16 Mai - 14:16

Attention ! Certains passages de ce chapitre sont réservé à un public d'adulte !



Le cœur de Bridget battait à la chamade. Deacon avait prit une décision avait t’il dit au téléphone mais que pouvait t’elle être ? Leur mariage avait t’il encore une chance où Brooke était t’elle arrivée à ses fins ? Telles étaient les questions qui hantaient l’esprit de Bridget. Enfin elle aperçu la route du motel où résidait son bien aimé. Elle bifurqua à gauche longea de quelques mètres encore puis coupa le moteur et poussa un profond soupir avant de détacher sa ceinture de sécurité pour sortir de la voiture.

A l’intérieur, Deacon était dans le même état d’anxiété. Il ne faisait aucun doute que la décision qu’il avait prise était la meilleure : la seule pouvant apporter une solution mais Bridget…Bridget allait t’elle être d’accord ?
Il regarda sa montre, le temps semblait si long : une éternité. Bien sur le trajet était long : plus de cinq heures de voiture, La nuit était tombée depuis un moment sur la Valée de la mort, lorsque enfin il entendit un bruit de voiture s’arrêtait dans l’allée. Immédiatement il reconnu le moteur de la voiture de son épouse. Il se précipita à la fenêtre pour voir s’il ne s’était pas trompé. C’était bien elle. Bridget, l’amour de sa vie ! Dieu qu’elle était belle, pensa t’il.
En apercevant son mari, Bridget eu l’impression que son cœur allait sortir de sa poitrine.
Elle avança lentement vers lui et lui vers elle : tels deux adolescents s’apprêtant à faire l’amour pour la première fois.
Deacon fut le premier à briser le silence de la nuit dans le désert d’où le seul son qu’émanait était le chant des grillons.
- Bonsoir, Bridget
- Bonsoir, Deacon
- Je te remercie d’être venue
- Tu as pris une décision ma tu dis
- Oui, rentrant, nous serons mieux à l’intérieur pour pouvoir discuter
D’un geste tendre il lui encercla la taille et la poussa vers l’intérieur du motel
- Comment va tu ? Le voyage n’a pas été trop fatiguant ? J’aurais pu venir moi-même mais je me suis dit que nous serions mieux dans un endroit neutre pour discuter
- J’ai roulé d’un seul jet sans m’arrêter, je ne voulais pas perdre de temps
- Tu veux manger quelque chose ? Je peux aller te chercher de quoi manger à l’épicerie du bout de la rue. Bien sur ce n’est pas le Café Russe mais…
- Deacon ! Pour l’amour du Ciel. Je n’ai pas faim et je n’ai pas fait tout chemin depuis Los Angeles pour t’entendre me parler de nourriture du Café Russe ou de l’épicerie du coin. Vient au but s’il te plait et n’essaie pas de m’épargner.
- Très bien. Comme je te l’ai dit au téléphone, j’ai effectivement pris une décision
Bridget hocha de la tête
- J’ai longuement réfléchi, j’ai tourné et retourné le problème cent fois dans ma tête lorsque j’ai finalement trouvé une solution. Crois moi j’aurais préféré ne pas en arriver là mais c’est la seule solution possible il n’y en a pas d’autre si nous voulons sauver notre mariage. Bridget, je t’aime et je n’ai pas envie de te perdre
Bridget le regarda soudain surprise
- Sauver notre mariage ?
- Oui.
- Deacon, j’ai bien entendu ? Tu veux sauver notre mariage ?
- Tu avais raison et j’avais tord. Ta mer…Brooke a introduit le doute dans mon esprit en me laissant croire que je n’étais pas digne de toi, bien que dans un sens elle n’a pas tout à fait tord mais je ne suis pas le seul à ne pas être assez bien pour toi : il n’existe aucun homme assez bien pour toi. Aucun !
Les larmes aux yeux Bridget se jeta au cou de son mari et l’embrassa
- Arrête de dire des idioties. Je t’aime et tu es digne de mon amour
Deacon se mit à rire et l’embrassa en retour
- Je t’aime moi aussi
Ils restèrent un moment enlacé puis lentement Deacon l’éloigna avant de reprendre la parole
- Bridget, chérie, la solution trouvée va te demander un sacrifice à laquelle tu n’es pas obligée d’acquiescer. Crois moi je comprendrai si tu disais non et dans ce cas même si je t’aime comme un fou…je m’en irai et nous trouverons un arrangement pour notre enfant
- Un arrangement pour notre enfant ? Tu t’en iras ? Mais qu’est cela signifie ? Deacon, viens de me dire que tu m’aimer et que tu voulais sauver notre mariage
Deacon lui prit les mains et l’embrassa sur le front
- Je n’ai pas changé d’avis. Oui je t’aime et oui je veux sauver notre mariage
- Dans ce cas…
Deacon lui sourit
- Tu ne m’as pas laissé finir. Chérie, la solution serait que nous quittions Los Angeles et partir vivre à des milliers de miles de là. Ce qui entraînerait bien sur de ne plus pouvoir voir ta famille aussi souvent, quitter ton travail à l’hôpital, même si je suis certain que tu ne tarderas pas à en trouver un autre, brillante comme tu es
- Quitter Los Angeles ?
- Oui, mon amour. Bien sur je ne te demande pas de renier ta famille. Jamais je ne ferai cela, tu pourras rester en contact avec eux par mail et ils pourront venir nous voir lorsque nous serons installés…
Les larmes coulaient sur les yeux de Bridget. Deacon s’en rendit compte et la serra fort dans ses bras
- Je te demande pardon, je n’aurais jamais du te proposer cette solution : elle est stupide ! J’aurais du savoir qu’il te serait impossible de quitter ta famille…
- Non ! Non ! Elle n’est pas stupide ! Deacon, je suis d’accord
- Tu es d’accord ?
- Bien sur je le suis, dit t’elle en riant et pleurant en même temps, je t’aime, Deacon Sharpe, je t’aime comme une folle depuis notre première rencontre et je veux plus que tout au monde sauver notre couple. Tu as raison à propos de ma famille, elle ne nous laissera jamais vivre heureux tout les deux. Brooke et mon père feront tout pour nous détruire ainsi que Ridge et Thorne mais je veux plus tout au monde vivre avec toi. Je t’aime
Deacon la souleva du sol et la fit tournoyer avant de la porter jusqu’au lit pour lui faire l’amour.

Vers le milieu de la nuit Bridget se réveilla, les bras forts puissants mais à la fois si tendre de son mari l’entourait. Elle sourit, heureuse du bonheur retrouvé. Elle ne put s’empêcher d’embrasser le torse nu de Deacon qui dormait à coté d’elle. Celui-ci s’éveilla, le sourire aux lèvres.
- Hey ! dit t’il. Y’ a longtemps que tu es réveillée ?
- Quelques minutes seulement. Je te regardais dormir. Tu es tellement beau !
- Beau ? Chérie, je doute que ce soit un terme approprié pour un homme
- Et bien tant pis, il faudra t’y habituer car je te trouve très beau Deacon Sharpe
Deacon lui sourit et recommença à l’embrasser
- Tu ma manqué Deacon. Ces deux jours sans toi m’ont semblaient une éternité
- Tu ma manqué aussi
- Pour la première fois de ma vie j’ai eu peur
- J’ai eu peur moi aussi
- Qu’est qui au final ta poussé à prendre cette décision ?
- Toi, chérie
- Moi ?
- Toi et Romeo et Juliette
Bridget le regarda étonnée.
Deacon se mit à rire en voyant son air ébahi
- Te souviens tu de la scène du balcon ? Acte II, scène II
Bridget hocha de la tête et sourit. Deacon l’attira un peu plus vers lui et l’embrassa amoureusement. Il regarda le ciel
- L’aube ne va plus tarder dans quelques heures il fera jour. La chaleur est d’enfer dans le désert et ce motel ne possède pas la climatisation
- Chéri ?
- Oui ?
- As-tu pensé à l’endroit où nous allons habiter ?
- Je n’y ai même pas pensé. Aussitôt avoir trouver cette solution je t’ai téléphoné afin de savoir si tu serais d’accord
Tout en parlant il lui caressait la tête en l’embrassant
- Ou aimerais que nous vivions ?
- Peut m’importe tant qu’on est ensemble c’est le principal
- Oui, mais il y’a tes études. Je sais à quel point la médecine est importante pour toi, il faudrait un endroit où il y’a une bonne université de médecine.
- Il y’en a plusieurs dispersées aux États-unis.
- Laquelle te tentes le plus ?
- Je n’en sais rien, je n’ai jamais vraiment réfléchi. Deacon ? C’est vrai alors ? C’est pour la vie nous deux ?
- Pour la vie !
Ils s’embrassèrent et refirent l’amour. C’est à ce moment là que Brooke choisi pour arriver. Elle était…euphorique. Persuadée que son gendre et elle allait être ensemble. Elle s’approcha de la fenêtre sans rideau de la chambre du motel et là ce fut le choc ! Deacon ! L’homme qu’elle désirait plus que tout au monde était au lit avec…Bridget !
- Non ! Non ce n’est pas possible ! Elle n’a pas pu lui pardonner c’est impossible ! Quand a lui ce n’est pas elle qu’il veut mais moi. Moi ! Moi ! Moi ! C’est moi qu’il veut !
Dans sa folie elle ouvrit la porte de la petite chambre et entra comme une furie surprenant ainsi les deux amants dans leurs ébats
- Brooke ! Que faites vous ici ?
- Tu ma suivis ?
- Tu…tu…tu n’a pas pu lui pardonner c’est impossible
- Je n’ai rien à lui pardonner ! Deacon n’a rien fait de mal contrairement à toi
- C’est moi qu’il veut. C’est moi. Deacon, vous et moi sommes des âmes sœurs
Le jeune homme enfila rapidement son jeans et son tee shirt qui se trouvait sur la chaise d’a coté du lit et se leva
- Vous êtes malade, Brooke. Je ne suis pas votre âme sœur
- Bien sur que si vous l’êtes.
Telle une furie elle se jeta sur le jeune homme qui la repoussa brutalement au point où elle vacilla.
A son tour Bridget enfila rapidement son pantalon et son pull et se leva
- Comment as-tu su où nous nous trouvions ?
- Comment tu as pu me faire cela ? Comment as-tu prendre l’homme que j’aimais ?
- Comment moi je te l’ai pris ? J’aurais vraiment tout entendu venant de toi. Deacon est mon mari je te rappelle. MON MARI ! Je l’aime autant qu’il m’aime.
- Faux, il ne t’aime pas. Tu crois qu’il t’aime mais en réalité c’est moi qu’il veut, c’est MOI !
- Vous êtes complètement cinglée. Je ne vous aime pas, je ne vous ai jamais aimé. Certes j’ai eu un moment d’égarement mais je me suis vite ressaisit. Bridget est mon seul et unique amour.
Sur ces mots il attira Bridget vers lui et l’enlaça.
Désarçonner Brooke tourna les talons et remit le contact dans sa voiture avant de démarrer au quart de tour.
Troublée Bridget regarda partir celle qui pendant dix neuf ans fut sa mère sans avoir jamais été une maman. Conscient de son désarroi, Deacon l’attira vers lui et l’embrassa sa tête
- Je t’aime
Bridget éclata en sanglot. Deacon la serra encore plus fort quand à cet instant la porte s’ouvrit d’un coup de pieds et Eric entra dans la pièce.
- Lâchez immédiatement ma fille !
- Papa ! Que viens tu faire ici ? Comment as-tu su où nous trouver ?
Quelques heures auparavant Eric était allé rendre visite à Bridget, ne la trouvant pas il s’apprêtait à ressortir quand soudain le bloc note attira son attention. Il vit des traces de lettres de la feuille du dessus. Il saisit alors un crayon a papier et gribouilla et c’est ainsi qu’il obtint l’adresse du motel.
- Lâchez ma fille ! Hurla t’il en braquant une arme sur Deacon
- Papa !
- Si vous osez poser encore vos salles pattes sur ma fille, je vous préviens je n’hésiterai à pas à tirer
- Dans ce cas tuez moi immédiatement qu’on en finisse car jamais je ne quitterai Bridget
- Ce n’est pas ce que vous avez dit à Brooke pourtant.
- A Brooke ?
- Vous lui avez juré que tout était finit entre Bridget et vous avant de coucher avec elle
- Elle vous a mentit. Je n’ai pas couché avec elle. Je me suis ressaisi avant qu’il ne soit trop tard.
- Insinuerez vous que Brooke est une menteuse
- Je n’insinue rien, je l’affirme. Brooke est une menteuse et manipulatrice née
- Comment osez vous parler ainsi de la mère de mes enfants ? De la mère de la femme que vous prétendez aimer
- Brooke n’est plus ma mère. Jamais je ne lui pardonnerai ce qu’elle a osé me faire. J’ai coupé tout lien avec elle. Stephanie et Taylor avaient raison à son sujet. Oh oui elles avaient raison ! Brooke est un succube, voila ce qu’elle est : un succube !
- Et ton mari est un saint j’imagine ?
- Je n’ai jamais prétendu être un homme parfait. Je suis un homme avec mes forces et mes faiblesses mais il s’avère que j’aime profondément ma femme. Si je suis venu ici c’était pour faire le point. Pour savoir si oui ou non j’étais digne de l’amour d’un ange tel que Bridget. Mais j’en suis arrivé au point qu’il n’existe aucun homme, j’ai bien dis AUCUN suffisamment digne de Bridget.
Bridget se blottit dans les bras de Deacon qui l’embrassa sur sa tête.
- Si jamais vous lui faite le moindre mal…
- Cela n’arrivera pas. Bridget est mon seul et unique amour
- Papa, Deacon est l’homme que j’ai attendu toute ma vie, toute ma vie.

Eric finit par s’en aller laissant Deacon et Bridget enfin tranquilles

Après avoir quitté le motel, Brooke avait reprit la route en direction de Los Angeles. Elle était à la fois furieuse, troublée qu’un homme qu’elle désirait de tous les pores de sa peau ose la repousser. Elle ! Brooke Logan, la femme que jamais encore un homme n’avait rejeté. Eric, Ridge, Thorne, tous avaient succombé à son sex- appeal. Il est impossible qu’un homme puisse la rejeter et encore moins Deacon Sharpe. Cet homme au corps d’Apollon. Non il ne pouvait pas lui préférer une autre femme même si cette femme était sa propre fille ceci n’était qu’un détail sans importance auquel elle refusait même d’y penser. Elle le voulait et elle allait l’avoir. Ce soir même Deacon et elle allait être ensemble. Elle rebroussa chemin en direction de la petite chambre du motel. Elle gara sa voiture dans le parking puis se dirigea vers la chambre qu’occupait son gendre et sa fille. A sa grande horreur elle les vit dans les bras l’un de l’autre entrain de s’embrasser. Puis elle vit Deacon se levait en premier et tendre la main à Bridget avant de se diriger vers le lit. Écœurée elle courut dans sa voiture, remit le contact et démarra au plus vite sans prêter attention à la direction qu’elle prenait.
Il était à présent midi au soleil. Il faisait chaud, très chaud en cette période de l’année dans la Valée de la mort. Cette année là était particulièrement chaude, il faisait plus de 45° ce qui provoqua la panne de la climatisation de la voiture tomba en panne. Mais Brooke toujours préoccupée par les images de Deacon et Bridget tendrement enlacés. Elle n’avait même pas réalisé qu’elle se trouvait en plein désert quand soudain le moteur émit un drôle de ronronnement et commença à fumer et ce qui ramena Brooke à la réalité et là elle s’aperçut avec effroi qu’elle était perdue dans le désert.



_________________




Dernière édition par Bridget Sharpe le Sam 16 Mai - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 47
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: Re: Chapitre 6   Sam 16 Mai - 14:17

De retour à Los Angeles, Eric avait une mine déconfite. Stephanie était dans le salon avec Taylor
- Eric ! Ou étais tu ? Tu as une de ces têtes !
- Je suis allé parler à Deacon. En arrivant j’avais envie de le tuer
Sur ces mots il sortit un revolver de sa poche
- Mon Dieu ! Eric, tu n’as pas fais ça ?
- Ce n’était pas l’envie qui m’en manquait crois moi, Stephanie, après ce qu’il a osé faire à Bridget…
- Qui t’en a parlé ? - Quelle question, bien sur c’est Brooke ! Que t’a-t-elle raconté exactement ?
- Tu étais au courant ?
- Eric. Bridget c’est confié à moi en tant qu’amie non en tant que thérapeute, j’ai donc pu en parler à Stephanie.
- Autrement dit tout le monde était au courant sauf moi son propre père !
- Comment va Deacon ?
- Rassure toi je ne lui ai rien fait. Bridget m’en a empêché
- Bridget est avec Deacon ? Alors ils se sont réconciliés ? Merci Seigneur
- Merci Seigneur ? Taylor ne me dites pas que vous êtes ravie de savoir que ma fille va vivre avec un homme qui a couché avec sa mère ! Vous rendez vous compte de l’état déplorable de leurs relations désormais ?
- Faillit coucher. Deacon s’est ressaisit à temps car il aime sincèrement Bridget. De plus même si il s’était réellement passé quelque chose, Bridget lui aurait pardonné car elle autant qu’il l’aime. Brooke est une Lilith
- Insinuerez vous que tout est de la faute de Brooke ?
- Je t’en prie, Eric, tu ne vas pas encore prendre la défense de cette diablesse après tout le mal qu’elle a fait à notre famille. Elle a même failli détruire le mariage de sa propre fille
- Je n’ai franchement pas envie de me disputer avec toi ce soir. Je suis fatigué. Je monte me coucher. Bonsoir Taylor
- Bonsoir Eric
- Voila au moins une bonne nouvelle. Deacon et Bridget sont réconciliés.
- Vous avez vraiment confiance en ce garçon, Taylor ? Je ne voudrai pas voir Bridget souffrir
Taylor soupira et mit un moment avant de répondre
- Oui, Stephanie, j’ai confiance en Deacon. Je suis convaincu qu’il aime sincèrement Bridget et cela même si il avait réellement couché avec Brooke

Il faisait de plus en plus chaud dans le désert. Brooke décida de sortir de la voiture afin de demander de l’aide
- Il faut que je sorte d’ici, je dois bien pouvoir trouver quelqu’un dans ce trou perdu. Elle ôta son impair qui cachait la nuisette qu’elle portait pour seul vêtement dans le fol espoir de séduire ainsi son gendre.
- Il fait une chaleur d’enfer !
En effet le thermomètre s’il y’en avait devait bien frôler les 50 ° tant il faisait chaud cet été là.
- J’ai soif, il faut que je trouve de quoi boire
Brooke commença à marcher, marcher encore et encore.
- Bon sang mais où suis-je ? Il n’y a pas âme qui vive à l’horizon. J’ai tellement chaud. J’ai l’impression d’être en enfer. Bon sang mais ou suis-je ? De l’eau, il me faut de l’eau.
Brooke était épuisée. Des perles de sueur luisaient sur son front. D’une main elle les essuya. Elle était brûlante de fièvre. Soudain au loin, Elle aperçue une source d’eau. Elle se dirigea alors vers elle mais plus elle avançait plus cette source lui semblait lointaine. Épuisée elle tomba à genoux quand elle entendit une voix familière
- Brooke ?
Brooke leva les yeux, une silhouette masculine lui apparu.
Brooke ? Vous m’entendez ?
- Deacon ? C’est vous Deacon ? Vous êtes venu. Je vous ai tellement attendu. Oh Deacon, j’ai tellement envie de vous.
Les mains du jeune homme caressèrent le corps de Brooke en lui enlevant petit à petit sa nuisette
- Oh Deacon, Oui, oui, j’ai envie de vous. Vous aussi vous aussi vous avez envie de moi. Oh Deacon, oui, oui continuez, oh Deacon c’est si bon. Deacon oui !
Les caresses du jeune homme devenaient de plus en plus érotiques. Brooke ne tarda pas à avoir un orgasme
- Deacon ! Deacon ! Oh mon Dieu que c’est bon !
Au motel, Deacon et Bridget s’apprêtaient à repartir pour Los Angeles
- Chérie, tu n’aurais pas vu ma brosse à dent ? A non c’est bon la voila
Bridget s’approcha de son mari et l’enlaça
- Faut t’il vraiment partir d’ici ?
Deacon se mit à rire
- Chérie, on ne peut pas vivre dans ce motel sordide toute notre vie.
- Je me fiche du confort, la seule chose qui compte est que nous soyons ensemble
- On est ensemble pour la vie et quelques soit le lieu où nous nous trouverons rien ni personne ne pourra plus jamais nous séparer.
- C’est une promesse ?
- C’est une promesse.
- Je t’aime
- Je t’aime moi aussi
Ils échangèrent un court baiser puis Deacon prit son sac de voyage et le transporta dans le coffre la voiture
- On enverra quelqu'un pour récupérer ta voiture. Ça va aller, chérie ?
- Oui, je crois.
- Tout ira bien tu verra et aussitôt tu auras une réponse d’une des universités à laquelle tu as postulée nous partirons. Nous quitterons Los Angeles pour toujours.
Bridget lui sourit et l’embrassa
- Allez vient, dit t’il tout en l’enlaçant pour gagner leur voiture. Madame, votre carrosse est avancé, fit t’il en ouvrant la portière du coté passager
- Oh Merci bien, cher Monsieur, fit t’elle en riant avec un léger accent français
Ils éclatèrent de rire. Bridget prit place dans la voiture et Deacon ferma la portière avant de faire le tour pour prendre le volant mais avant de mettre le contact il se retourna vers sa femme
- Merci
- De quoi me remercie tu ?
- Merci d’être celle que tu es. Bridget, tu as changé ma vie à jamais.
Il se pencha vers elle et l’embrassa
- Je t’aime, mon amour
- Je t’aime moi aussi
Deacon tourna alors la clef de contact et passa la première vitesse. Bridget se pencha vers l’autoradio et la mit en route. Tout deux se regardèrent en souriant heureux du bonheur enfin retrouvé.

Dans le désert, Brooke émit encore un orgasme excitée au fait de faire l’amour avec sa proie du moment. Elle entendit un sifflement
- Oui Deacon, oui continué. Que c’est bon. Cela valait la peine d’attendre. Bridget comprendra. Oh Deacon, j’ai envie de vous, je suis tout à vous. Tout à coup elle ressentit comme un pincement. Deacon vous me faites mal. Puis il eu un second pincement.
- Deacon, vous me faites mal
Personne ne répondit. C’est alors qu’elle ouvrit les yeux et s’aperçut avec effroi qu’a défaut du jeune homme, il y’avait sur elle trois gros serpents plus un scorpion.
Brooke poussa alors un hurlement si puissant qui retentit en écho et effraya toute la faune du désert.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
Chapitre 6
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: Mon unique Amour/My Only Love-
Sauter vers: