The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 chapitre 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 47
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: chapitre 8   Sam 23 Mai - 23:55

- Dé…dec…décédée ? Quand ? Comment ? Que c’est t’il passé ?
- C’était un accident
- Un accident ? Un accident de voiture ?
- Non, Rick.
- Rick, ta mère est morte d’hyperthermie
- Hyperthermie ?
- Mais, mais il ne fais pas si chaud de plus Maman a la clim dans son bureau, chez elle et dans sa voiture. Absolument partout
- La clim de sa voiture est tombée en panne
- Oui, bon la belle affaire elle l’aurait fait réparé ou elle en aurait acheté une autre
- Elle n’a pas pu
- Papa, je ne comprends rien à ce que tu essayes de me faire comprendre. Pourquoi Maman n’a pas téléphoné à un dépanneur ?
- Rick, ta mère n’était pas en ville lorsque elle a cet accident
- Ou était t’elle en voyage d’affaire ? Ou pouvait t’elle bien être pour avoir souffert d’hyperthermie ? Qu’essayez vous me cacher tout les deux ? Dites moi où elle était j’ai le droit de savoir
Taylor soupira
- Dans la Vallée de la mort.
- Quoi ?
- Brooke était dans la Valée de la mort et en réalité ce n’est pas l’hyperthermie qui la tuait mais le venin des reptiles du désert.
- La Valée de la mort ? Que faisait t’elle la bas ?
- Je l’ignore
- Ça n’a pas de sens, Maman adore la grande ville, jamais elle ne serait partie dans ce désert de malheur. Que pouvait t’elle bien y faire ?
Au bout d’un moment Rick réagit
- Bridget ? Est ce quelqu'un la prévenue ?
- Pas encore
- Il faut la prévenir ! Je vais lui téléphoner
- Non ! Rick attend !
Rick se retourna vers son père
- J’aime mieux m’en charger
- Je peux très bien le faire
- Rick, tu es toi-même encore sous le choc. Il vaut mieux qu’elle l’apprenne de vive voix plutôt que par téléphone. Tu ne crois pas ?
- Si, si bien sur tu as raison
- Il faut que j’aille, Ridge doit m’attendre
- Je viens avec vous
Sur le perron Eric soupira.
- Je ne sais comment annoncer la nouvelle à Bridget. J’ignore comment elle va réagir. La dernière fois elle était si remontée après sa mère
- Reconnaissez qu’il y’a de quoi. Elle a voulu coucher avec son mari
- Taylor, j’ignore au juste ce que Bridget vous a raconté mais cela ne c’est pas passé comme ça. Brooke ne voulait en aucun cas faire souffrir Bridget mais elle est amoureuse de Deacon
- Eric ! C’est son gendre !
- Mais Brooke en était amoureuse et vous connaissez Brooke : elle écoute uniquement son cœur
- Sa libido vous voulez dire
- Taylor ça suffit ! Je vous interdis de parler ainsi de Brooke. Elle est morte !
- Oui vous avez raison mais cela n’excuse en rien ses fautes
Eric sortit son portable et composa le numéro de chez Deacon et Bridget mais bien sur personne ne répondit.

Sur la route qui les ramenait à Los Angeles, Deacon et Bridget s’amusaient comme deux enfants faisant l’école buissonnière. Ils s’arrêtaient à diverses petites villes. S’empiffraient d’hamburger et frites.
Deacon éclata de rire en voyant sa femme croquait à pleine dents son sandwich.
- Ça change du café russe, n’est ce pas, chérie ?
- Ce n’est pas la première fois que j’en mange, répondit t’elle la bouche pleine
Deacon éclata deux fois plus de rire
- Faut le voir pour y croire : Bridget Forrester parlant la bouche pleine. Où sont passé tes bonnes manières ?
- Bridget Sharpe, s’il te plait.
Deacon la regarda d’un regard langoureux
- Exactement : Bridget Sharpe
Il se pencha vers elle et lui donna un baiser
- Il va bientôt faire nuit. Nous devrions reprendre la route avant qu’il ne soit trop tard. Ces petites routes sont très mal éclairées
Bridget regarda tout autour d’elle et prit la main de Deacon.
- Sommes nous obligés de reprendre la route des ce soir ? Ne pourrions nous pas demander si ils leur restent des chambres à louer
Deacon sourit et se leva. Quelques secondes plus tard il revint s’assoire auprès de Bridget
- Md Sharpe, vos souhaits vont se réaliser
- Alors on reste ?
- Oui mon amour
- Je t’adore
- Je t’adore moi aussi

A la maison de Ridge et Taylor, Ridge était totalement anéantit. C’est ainsi que Taylor le trouva en entrant chez elle.
- Ridge
- Ridge, dis quelque chose
- Logan
- Brooke n’est pas là. Elle n’est plus là. C’est moi Taylor
- Logan
- Ridge, Brooke est morte
- Logan
Répéta t’il à nouveau. Taylor le regarda puis alla voir les enfants

Au manoir Forrester, Eric tentait désespérément de joindre Bridget or celle-ci avait éteint son téléphone. Après avoir fait passionnément l’amour elle s’était endormie contre le torse puissant et séduisant de son mari.
- Ou diable est t’elle donc passée ? J’ai téléphone au motel ou elle et ce minable qui lui sert de mari se trouvaient ils m’ont répondu que cela fait au moins quatre jours qu’ils sont partit.

Heureux du bonheur retrouvé Bridget et Deacon s’amusaient comme deux enfants en poursuivant leur chemin des écoliers. S’arrêtant en fonction de leurs envies ou de la fatigue quelque fois.
Ce jour là ils s’étaient promenés main dans la main dans la forêt lorsque la nuit tomba
- Nous allons devoir dormir à la belle étoile je pense. Nous reprendrons la route demain c’est plus prudent. Je parierai mon dernier dollar que tu n’as encore jamais dormi dans les bois
- Est-ce dormir dans une tente dans la jardin de la maison montait par les domestiques compte ?
Deacon la regarda d’un tel air qu’elle éclata de rire. Il l’embrassa
- Tu vas devoir te passer d’une tente ce soir
- J’en suis ravie. J’adore l’idée de passer une nuit à la belle étoile et dans tes bras. Il y’a longtemps que je rêve d’une nuit aussi romantique.
- Romantique ? Avec les moustiques qui vont te piquer, dormir à même le sol. Tu appelles cela romantique toi ?
- Oui, dit t’elle en l’embrassant et je suis sure que toi aussi tu trouves cela romantique mais tu refuse de l’avouer
Deacon éclata de rire et l’embrassa. Saisit par la passion Bridget commença à le déshabiller. Le jeune homme la laissa faire comprenant que sa jeune épouse voulait mener la danse alors il la laissa faire. Quelques minutes plus tard leurs deux corps ne faisant plus qu’un avec la nature.
Deacon caressait les cheveux de sa bien aimée entre deux baisers. Cependant il était pensif. Bridget s’en rendit compte. Elle souleva sa tête et lui donna un baiser sur ses lèvres
- A quoi penses tu ?
- Tu ne vas aimer ce que je vais te dire mais il va bien falloir penser à rentrer. On ne peut pas faire éternellement l’école buissonnière. De plus il va falloir prendre rdv avec ton obstétricien afin de savoir si tout va bien pour toi et le bébé
- Tu as raison, je n’aime pas cela. Notre enfant va bien et j’adore ce que nous sommes entrain de vivre
- Moi aussi, j’adore mais, Bridget, nous ne pouvons pas fuir éternellement. De quoi as-tu si peur ?
- Peur ? Je n’ai peur de rien pourquoi dis tu ça ?
- Parce que je te connais et je sais quand quelque chose ne va pas
Bridget poussa un profond soupir
- Je n’ai pas envie de les affronter. Je n’ai plus envie de les voir
- Chérie, ce n’est que provisoire. Des que tu aura reçu une réponse d’une université de ton choix nous partirons.
- Tu me le promets ?
- Je te le promets.
Deacon l’attira de plus près contre lui et lui refit l’amour

Ridge ne se remettait toujours pas de la mort de Brooke. Il était replié sur lui-même, fermer au monde extérieur. Taylor avait beau vouloir lui parler mais rien n’y faisait. Il avait dressé un mur entre lui et le monde extérieur. Seul Eric arrivait à lui parlait car ils vivaient le même deuil.
Taylor finit par craquer.
- Ridge, j’aimerais s’il te plait que tu sortes de ta bulle pour revenir parmi nous. Les enfants et moi nous avons besoin de toi
- Taylor, laissez le ! Il ne vous sera d’aucune utilité pour le moment
- Restez en dehors de tout ça Eric, cela ne vous regarde pas
- Cela me regarde car cela concerne mon fils.
- Il n’a pas besoin de vous
- Taylor, comprenez le : il vient de perdre Brooke !
- Mais c’est moi sa femme, Eric et j’ai besoin de mon mari !
A l’énoncé du nom de Brooke, Ridge réagit et sortit de sa tanière
- Logan
Taylor soupira
- Elle n’est pas là, Ridge, elle n’est plus là mais moi je suis là et les enfants sont là aussi.
- Je suis désolé, Taylor mais je ne peux pas être le mari dont tu as besoin en ce moment. Brooke est morte. Rien ni personne ne la ramènera jamais. Elle est morte parc que ce bon à rien de Deacon Sharpe s’est cru supérieur à elle pour la refuser. J’ai perdu Logan à cause de lui. J’ai perdu l’amour de ma vie.
- L’amour de ta vie ? Et moi qui suis-je ?
Ridge ne répondit pas.

Deacon et Bridget finirent enfin par rentrer à Los Angeles. Deacon se rendit compte du malaise de Bridget. Il lui prit la main.
- Ça va aller, ma chérie, je suis avec toi et rien ni personne au monde ne brisera le lien qui nous unit.
Bridget lui sourit
- J’aurais aimé que ce voyage ne prenne jamais fin. J’aurais aimé qu’il dure toute la vie
Deacon lui sourit et l’embrassa

- Ridge ! Je t’ai posé une question ! Qui suis-je pour toi ?
Ridge ne répondit pas
- Tu n’as jamais su faire un choix entre Brooke et moi mais jusqu'à maintenant je pensais que ce que nous avions battit était solide et reposer sur autre chose que du sexe ! Je me rends compte aujourd’hui que j’ai fais fausse route sur toute la ligne. Brooke a gagné. Même morte.

Bridget était entrain d’éplucher le courrier qui s’était accumulé dans la boite aux lettre.
- Quelque chose d’intéressant ?
- Rien de très spécial si ce n’est une carte postale de Tony et Kristen. Ils sont à Hawaï et nous passe le bonjour. A part cela rien que des factures et des tonnes de publicités.
Deacon aperçu le clignotant du répondeur. Il s’en approcha et vit le nombre d’appel : 17
Bridget se leva et alla vers lui
- Beaucoup d’appel ?
- Seulement 17, répondit t’il sur un ton ironique qui eu le don de faire rire Bridget
La voix d’Eric raisonna dans le répondeur
- Bridget, lorsque tu aura ce message rappelle moi ! , j’ai essaye de te joindre sur ton portable mais il est sur répondeur. Où diable êtes vous passé tout les deux ? Impossible de vous joindre nulle part. rappelez moi c’est important !
Avant même que Deacon n’eu le temps de rappeler que le téléphone sonna de nouveau
- Laisse, fit Bridget, nous ne sommes pas encore rentrés, dit t’elle tout en déboutonnant la chemise de son mari
- Tu es sur ? dit t’il haletant entre deux baisers
- Oui. Dit t’elle dans un demi souffle

- Taylor, je vous en prie ne prenez pas de décision hâtive. Ridge et vous vous aimez et vous avez construit une famille. Brooke est morte, elle n’est plus une menace pour votre foyer ni celui de qui que ce soit d’ailleurs.
- Ma décision est prise, Stephanie, je n’y reviendrai pas. Brooke est peut être morte mais son esprit plane toujours sur mon mariage et il subsistera toujours. Ridge est totalement anéantit par cette « perte » il a perdu, je cite « l’amour de sa vie », « l’amour de sa vie », Stephanie : c’est Brooke et non moi. Les enfants, moi, cette maison : tout cela ne compte pas autant que Brooke Logan ! Ça ne peut plus continuer, j’en ai assez supporté.

- A quoi songes tu ? demanda Deacon en serrant le corps nu de sa jeune épouse contre lui
- J’en sais rien. Tout à la fois. Il y a un tel mélange de sensation qui se mélange. D’un coté je suis contente d’être rentrée mais j’ai peur de faire face à eux. Nous étions si bien durant notre périple. Nous étions seul au monde. Que va-t-il ce passer maintenant ?
Deacon la serra un peu plus fort contre lui.
- Vient dans mes bras. Il l’embrassa sur son front. Chérie, si ta mère ou ton père ou qui que ce soit nous cause encore des ennuis nous leurs ferons face tout les deux. De plus nous ne resterons pas indéfiniment à Los Angeles. Aussitôt nous aurons une réponse d’une des universités de ton choix, aussitôt nous partirons
- J’aimerais mettre des milliers d’années lumière entre eux et nous
Deacon la regarda et l’embrassa

Le lendemain, Bridget reprit le chemin de l’hôpital universitaire pendant que Deacon regagnait son bureau aux Créations Forrester. Dans la voiture il alluma enfin son portable et entendit là aussi les appels incessants d’Eric.
Il ronchonna et effaça tous les appels. Arrivé aux Créations Forrester il croisa Stephanie
- Deacon ! Dieu merci, vous voilà enfin ! Mais ou étiez vous passé ? Eric a essayé de vous joindre je ne sais combien de fois mais autant votre téléphone que celui de Bridget était sur répondeur
- Bridget et moi ne voulions pas être dérangé pendant notre lune de miel alors nous avions éteint nos téléphones.
- Votre lune de miel ?
- Bridget et moi avons renouvelé nos vœux de mariage
- Renouvelé vos vœux ?
- Stephanie, je sais que vous doutez de moi mais j’aime Bridget. Je l’aime sincèrement.
- Où est Bridget en ce moment ?
- A l’hôpital, pourquoi ?
- J’en conclu que vous ne devez pas être au courant de la nouvelle
- Non quoi. Quelle nouvelle ?
- C’est au sujet de Brooke : elle est morte !
- Elle est mor…morte ? Bredouilla Deacon. Que c’est t’il passé ?
- Elle a eu un accident
- Un accident de voiture ?
- Non. En réalité Brooke a été mordu par des reptiles
- Des reptiles ? Ironisa Deacon. J’ai rarement vu des reptiles à Los Angeles et encore moins à Beverly Hills
- Cela ne c’est pas passé à Beverly mais dans la Vallée de la mort. Elle avait disparu depuis plusieurs jours lorsque des randonneurs ont découvert un corps à moitié décomposé et ont aussitôt donné l’alerte.
- Quand cela c’est t’il produit ?
- Environ trois semaines
- Ce que je m’explique pas, reprit Stephanie c’est sa présence dans le désert. Ça lui ressemble tellement peu. De plus elle était revêtue d’une nuisette, ce qui en d’autres circonstances ne m’aurait pas étonnée mais là ? que diable fabriquait t’elle dans le désert revêtu ainsi ?
Deacon poussa un soupir
- Je crois savoir :
- J’ai longuement réfléchi à ce qui a faillit de passer entre Brooke et moi. Je m’en voulais d’avoir fait souffrir Bridget, la seule femme au monde que j’ai jamais réellement aimé. Lorsque finalement j’ai trouvé une solution pour sauver notre mariage je lui ai aussitôt téléphoner en lui indiquant l’adresse où je me trouvais. Bridget a noté cela sur un bloc note et c’est comme cela qu’Eric a pu nous retrouver et peu de temps après son départ ce fut Brooke.
- Brooke ! fit Stephanie stupéfaite
- Elle a eu le culot de venir nous rejoindre au motel où nous nous trouvions
- Que voulait t’elle ?
- La même chose que d’habitude à savoir que nous étions fait l’un pour l’autre elle et moi.
- Lui avez vous cédé ?
- Non ! bien sur que non ! Stephanie, je viens vous dire que j’aime Bridget. C’est mon seul et unique amour. Jamais ne lui serait infidèle
- Vraiment ?
- Oui vraiment pourquoi cette question ?
- Dans ce cas comment expliquez vous que l’autopsie a diagnostiqué que peu de temps avant de mourir Brooke a eut un orgasme
- Je n’en sais rien, Stephanie ! Allez demander cela à son dernier amant !
A ce moment le portable de Deacon bipa
- C’est Bridget. Un de ses cours a été annulé elle rentre à la maison. Je dois lui parler avant qu’elle ne l’apprenne par la presse
- Je vous accompagne

A la maison de la plage Bridget remplissait des dossiers d’inscription dans les meilleures universités du pays ainsi que quelque fac étrangères lorsque Deacon entra
- Hey beauté !
- Chéri mais que fais tu là ? Ça c’est mal passé aux Créations Forrester ? Tu as croisé Brooke ?
- Non, mon amour je n’ai pas croisé Brooke, dixit en la serrant dans ses bras
A cet instant Bridget aperçu Stephanie
- Stephanie ? Qu’est qui t’amène chez nous ?
- Bridget, chérie, Stephanie et moi devons te parler
- Que ce passe t’il pourquoi ce ton solennel ?
- Bridget, pendant votre périple il s’est passé un événement des plus inattendus. C’est au sujet de ta mère
- Qu’est ce succube a encore fait ?
- Rien, elle n’a rien fait pour une fois. Bridget ta mère est morte !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
chapitre 8
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: Mon unique Amour/My Only Love-
Sauter vers: