The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever
Hello, bienvenue sur notre forum de Beacon forever. Ce forum est avant tout destiné à écrire et des lires des fan fictions, histoires reprises et corrigés par les fans des séries. Ici c'est en particulier consacré à Deacon et Bridget du soap Amour Gloire et Beauté, Top Model ou encore the Bold and the beautiful.
Soyez sympa, lorsque vous lisez un de nos chapitres de nous laisser un petit commentaire.
Enjoy

The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever

fan fiction sur l'histoire d'amour de Bridget Forreter & Deacon Sharpe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionMembres

Partagez | 
 

 chapitre 24

Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Sharpe
Ange gardien de Bridget et Deacon
Ange gardien de Bridget et Deacon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2743
Age : 48
Localisation : Quelque part chez Bridget & Deacon
Vos perso preferés dans Top Model : Bridget, Deacon, Sheila, Becky, Morgan, Ambre, Taylor avant sa mort, Stephanie
vos couples preferés dans Top Model : Bridget & Deacon
Date d'inscription : 25/09/2007

Feuille de couple
Your preferred couple: Bridget et Deacon
Quel personage aimeriez vous jouer: Bridget of course

MessageSujet: chapitre 24   Jeu 12 Fév - 15:02

- Mais qu’est ce tout cela signifie ! Hurla Nick en colère
- Qui êtes vous ? demanda Brooke à Bridget
- Maman, mais c’est moi : Bridget
- Qu’avez-vous fait à ma fille !
- Papa, mais c’est moi : Bridget, c’est moi ta fille !
- C’est impossible
- Deacon, qu’est ce que tout cela signifie qui est cette jeune fille, pourquoi la police a t’elle emmener Bridget et où ?
Deacon passa son bras autour de la taille de Bridget et l’embrassa sur le temple
- Voici Bridget, Stephanie, elle se trouve devant vous. Cette autre femme était une usurpatrice
- Non ! Hurla Brooke, non, non et non ! Tu mens !
- Quand allez vous comprendre que Bridget ne vous aime plus, c’est moi qu’elle aime désormais ! dit Nick
- Deacon, de quel droit osez vous mettre les pieds dans cette maison et perturber le mariage de mon fils !
- Massimo, je t’en prie laisse s’expliquer
- Non, Stephanie, Massimo n’as pas tord. De quel droit ose t’il revenir et perturbez le mariage de ma fille alors que je lui avez expressément signifiez qu’il n’était pas le bienvenu !
- Papa, mais c’est moi, c’est moi ta fille. Je suis Bridget, je suis revenue
- Bridget, c’est toi, c’est vraiment toi ?
- Oui, Kristen c’est moi, dit t’elle en souriant
- Mon Dieu cela fait tellement longtemps que j’espérais ce moment, je n’y croyais plus, dit Kristen les larmes aux yeux tout en serrant Bridget dans ses bras
- Kristen, arrête ! Ce n’est pas notre sœur, notre sœur vient d’être embarquée par la police
- Non, Felicia, c’est bien moi, je suis Bridget
- C’est impossible, dit Brooke. Bridget a eu un accident qui a faillit lui coûter la vie, elle est restée plusieurs mois dans le coma entre la vie et la mort, son visage fut totalement abîmé. Quand finalement elle s’en est sortie les médecins ont du procéder à la chirurgie esthétique et plusieurs greffes y compris des yeux. Elle ne pouvait plus parler. Lorsque enfin elle est fut tirée d’affaire elle est revenue et depuis nous sommes devenues plus proche que nous ne l’avons jamais été
- Non, Maman, tout ceci n’est qu’un mensonge, une histoire montée de toute pièce par Oscar et elle
- Comment cela Oscar, qu’est mon neveu à avoir dans cette histoire ?
- Il a tout à y voir Massimo
- Que voulez vous dire ? Expliquez-vous !

- Vous mentez, vous n’êtes qu’une sale petite menteuse doublée d’une traînée ! Hurla Jackie lorsque Bridget eu finit de raconter son histoire
- Surveille ton langage, Jackie, je t’interdis de parler sur ce ton à ma femme ! et encore moins de la traiter comme tu viens de le faire !
- Votre femme ?
- Oui, Stephanie, Bridget et moi sommes remariés
- C’est impossible, cette femme ne peut être Bridget, jamais elle ne se serait remariée avec Deacon après tout le mal que ce monstre lui a fait. Bridget ma tout expliqué lorsque nous sommes connu en Italie
- Je n’ai jamais été en Italie. Comment l’aurais je pu ? Oscar me maintenait captive dans une chambre dans sa maison de Copenhague
- Vous mentez. Jamais mon cousin n’aurait pu faire une chose pareille. Oscar aimait Bridget
- Non, Nick, Oscar n’as jamais aimé Bridget. Il la voulait simplement pour assouvir une vielle rivalité qu’il y’avait entre nous
- Oscar est un garçon très bien. De vous deux c’est vous le voyou
- Eric, je suis conscient que vous ne m’aimez pas et je suis loin d’être le gendre idéal, le mari dont vous rêviez pour votre fille. Je viens de nulle part, je ne suis pas riche, et j’ai conscience d’avoir fait beaucoup de mal à Bridget. Mais voila, il se trouve que je l’aime autant qu’elle m’aime
- Papa, Maman, il faut me croire, je suis bien Bridget. Tout ce que je viens de raconter est la vérité. Lorsque Oscar a comprit que je ne l’aimais pas car j’aimais toujours Deacon, il a changé radicalement de caractère et à montre son véritable visage. Il est devenu furieux, il ma maintenue prisonnière, il me battait et violer sans arrêt, j’étais isolée du monde, je n’avais ni téléphone, ni télé, il ne montait que les captures de presse qui parlait de vous et c’est là qu’il a commencé à mettre en place son plan machiavélique afin que personne d’entre vous ne soupçonnaient quoique ce soit. Il a fait appel à cette fille. Sans l’intervention de Deacon, je serais morte à l’heure qu’il est. Sur ces mots elle se blottit dans ses bras. Deacon lui embrassa la tête
- Ce que vous dites est un tissus de mensonge ! Jamais mon neveu ne ferait une chose comme celle-ci !
- Cela ne m’étonne pas que vous disiez ça parce que Oscar est exactement comme vous. Il a fait du mal à Bridget, tout comme vous m’en avez fait en me poussant à boire de nouveau. Allez vous aussi le niez ?
- Je voulez me venger : Vous m’aviez voler Jacqueline
- Et pour cela vous avez quasiment faillit le tuer. Deacon est alcoolique, je vous rappelle, faire boire un alcoolique repentit peut le replonger définitivement et le tuer
- Massimo, tu n’as pas fait cela ?
- Si, Stephanie, je le fais. Je ne supportais voir ma femme couchait avec cette petite ordure
- Arrêtez, on s’écarte du sujet. Je veux savoir ce que vous avez fait de ma fille, pourquoi la police l’as t’elle arrêtée
- Brooke a raison, qu’avez-vous fait de notre fille ?
- Ce n’est pas votre fille, c’est moi, Bridget
- Vous mentez
- Je part au commissariat voir si je peux en savoir d’avantage au sujet de Bridget. Papa, tu veux bien appeler le service juridique des industries Marone afin qu’ils envoient le meilleur avocat
- Bien sur Dominick, je m’en occupe tout de suite
- Nick
- Oui, Brooke ?
- Tiens moi au courant s’il te plait
- Bien sur
Bridget secoua sa tête
- Alors tu ne me crois pas, tu préfères croire cette fille plutôt que moi
- C’est elle ma fille. Nous n’avons jamais été aussi proche que depuis son retour de Copenhague
- Il n’y a que 3 mois que je suis sortie de Copenhague. Cette fille n’est qu’une usurpatrice
- L’usurpatrice c’est vous !
- Brooke, comment ose tu ! Hurla Deacon
- Melle toi de tes affaires, Deacon !
- Tout ce qui ce rapporte à Bridget me concerne et je ne laisserai ni toi ni personne lui faire d’avantage de mal
- Ma sœur ne vous aime plus, c’est Nick qu’elle aime a présent. Comment avez-vous osé interrompre la cérémonie de son mariage et gâcher ainsi le plus beau jour de sa vie
- Ce n’est pas elle ta sœur, Felicia c’est moi. C’est moi Bridget
- C’est impossible, depuis son accident Bridget a changé, elle n’est plus la même qu’avant et nous sommes enfin devenue de véritable sœurs. Elle est même devenue la tutrice de Dino lorsque elle ma cru morte
- Ton fils, c’est cela ? Rick m’en a parlé
- Comment cela Rick ? Hurla Eric, tu veux dire que tu as participé à cette mise en scène ?
- Je n’arrive pas à y croire, comment as-tu pu faire une chose aussi monstrueuse que celle-ci : envoyer ta propre sœur derrière des barreaux
- Elle n’est pas ma sœur, Maman, ma sœur est ici. Devant toi
- Je n’aurais jamais cru cela de vous, Rick, lorsque on s’est rencontre pour la première à l’occasion du mariage de votre mère et de Nick, vous me sembliez un gentil garçon, j’étais sur le point d’épouser votre sœur, Bridget, et vous étiez plutôt content pour elle
- Dante, à l’époque je vivais à Paris, rappelez vous, je n’étais revenu que pour le mariage de ma mère, tout le monde m’avait dit que Bridget avait changé et nous avons eu quelquefois l’occasion de dialoguer par webcam interposée mais c’était tout. Je n’avais pas eu le loisir de mieux connaître la femme qu’elle prétendait être devenue. C’est depuis mon retour que je n’ai vraiment eu l’occasion de discuté avec elle et je n’arrivais plus à retrouver ma petite sœur. Toute notre complicité d’autrefois avait disparu
- Cependant, tu ne nous as jamais dit qu’elle n’était pas ta sœur. C’est Deacon qui t’a fait rentré cette idée dans la tête.
- Non, maman, Deacon n’as fait que résoudre l’énigme.
- Comment avez-vous su, Deacon, que celle que nous prenions tous pour Bridget ne l’était pas. Est-ce à cause de visage, de ses yeux ?
- Non, Kristen. Ce n’est pas une simple question de physique, il est bien évident que si par malheur Bridget devait avoir un jour un accident qui la laisserait défigurée et qu’elle est ou non recours à la chirurgie je l’aimerais toujours car le fond de son cœur ne changera pas. Cette fille n’avait rien de Bridget. Je l’ai su à la minute où je l’ai vu
Bridget se blottit dans ses bras. Il donna un baiser sur ses lèvres
- Brooke, Eric, Felicia, vous n’allez tout de même pas vous laisser endormir par des belles paroles. Nous devons sauvez Bridget et mon neveu et envoyer ces deux là derrière les barreaux. Croyez-moi j’y veillerai personnellement. Je pars de ce pas au commissariat
- Je viens avec toi, je ne laisserai pas ma fille passé une minute de plus dans cet endroit sordide
- Mais elle n’est pas ta fille, c’est moi ta fille, Papa ! Que dois faire ou dire pour que tu me croie. Stephanie, tu me croie toi au moins
A ce moment là la porte s’ouvrit et Nick entra
- Nick, alors, quelles sont les nouvelles, tu as pu la voir, comment va-t-elle ?
- Je n’ai pas eu le droit de la voir, pour le moment ils sont entrain de la questionner
- Ma pauvre petite fille. Eric il faut faire quelque chose
- Rassure toi, Brooke, j’ai contacté Jonathan, il se charge de lui trouver le meilleur des avocats
- Rassurez toi, Brooke, j’ai moi aussi fait appel au meilleur des avocats de tout Los Angeles et si cela ne suffit pas, je le ferai venir de New York ou de l’autre bout du monde, mais Bridget ne passera pas une nuit de plus en prison

Le lendemain, Appartement du Lair

Deacon était sortit acheter des pancakes. Lorsque il entra Bridget dormait encore. Il se pencha sur elle et lui donna un baiser. Elle se réveilla, les larmes aux yeux et l’embrassa en retour
- Comment va tu ce matin
Elle se jeta dans ses bras en pleurant
- Oh chéri, ce fut pire que ce que j’avais imaginé. Comment mes parents ont t‘ils pu me faire une chose pareille, ils feraient n’importe quoi pour sauver cette fille. Pourquoi refusent t’ils de me croire
Deacon la serra dans ses bras en lui caressant les cheveux

Maison de Brooke

- Eric, alors quelles sont les nouvelles, tu as du nouveau ?
- Oui, Jonathan à contacter le meilleur avocat du barreau spécialiste de ce genre d’affaire
- As t’il pu voir Bridget ?
- Oui
- Et alors qu’as t’il dit ? Nick, Dieu merci te voila
- Eric, ça tombe bien que vous soyez là
- Nick, comment allez vous ?
- As-tu pu voir Bridget
- Non. Elle est toujours en garde à vue et les visites lui sont interdites. Mais ne t’inquiète pas, j’ai fait appel à un spécialiste : un as du barreau. Il la libérera en moins de temps qu’il faut pour le dire. D’ici ce soir, elle sera libre et nous serons de nouveau mari et femme
- Quand à Deacon Sharpe, je jure de venger tout le mal qu’il a fait à ma fille !
- Alors il vous faudra attendre votre tour, Eric, car moi aussi j’ai bien l’intention de lui régler son compte

Appartement du Lair

- Stephanie ? Que venez-vous faire ici ?
- Vous êtes seul ?
- Bridget dort encore. Elle n’a pas fermé les yeux de la nuit
- J’ai vu qu’elle était bouleversée en sortant de la maison hier soir. Rick ma expliqué tout ce qu’elle a supporté au Danemark. C’est donc bien Bridget et elle disait la vérité
- Bien sur que c’est Bridget, Stephanie, qui voulez vous que ce soit ?
Deacon marqua une pause d’une minute
- Expliquez moi, Stephanie, car là je n’y comprend rien. Comment une chose pareille est elle possible ! Bridget revient chez vous après trois ans d’absence, elle vous explique ce qui c’est passé mais aucun de vous ne veut la croire. Bien au contraire vous faites confiance à une usurpatrice, une menteuse qui a largement participé à la détention de Bridget. Vous réalisez qu’a cause d’elle et Oscar, Bridget a faillit mourir par leur faute, mais que fait votre famille, elle accuse Bridget de mensonge. Rick m’avait dit que Brooke et Eric étaient très proches de cette fille, mais je n’imaginais pas que cela serait à ce point là. Je pensais naïvement qu’en apprenant la vérité, Eric ferait tout pour qu’elle paie comme il se doit le mal qu’elle a fait à Bridget. Au lieu de cela il est prêt à lui payer le meilleur des avocats et accuse Bridget de mensonge. J’aurais du prendre ma femme et partir vivre loin de Los Angeles. Après tout ce qu’elle à subit elle n’avait pas besoin d’un stress supplémentaire dans son état
- Vous l’aimez réellement
- Bien sur que je l’aime Stephanie. Je l’aime plus que tout au monde. Je donnerai ma vie pour elle
- Tu la déjà fais, mon amour
- Chérie, je t’ai réveillé en parlant trop fort ? dit il en se dirigeant vers elle pour l’embrasser
- Non, mon amour, rassure toi tu ne ma pas réveillée
- Comment te sens tu Bridget ?
- Je vais bien étant donné les circonstances
- Que va-t-il se passer maintenant, Stephanie ? Maman et Papa ne croient toujours pas que c’est moi n’est ce pas ?
- Je suis désolée, Bridget. Je peux peut être essayer de convaincre ton père de son erreur. Quand à Brooke, même si cela ne plait pas, je vais parler à Ridge, si il y’a quelqu'un que ta mère écoutera c’est bien lui. Je dois y aller maintenant. Deacon, je compte sur vous pour prendre soin d’elle
Bridget se blottit dans les bras de son mari qui l’embrassa sur sa tête
- Chéri ?
- Oui ?
- Stephanie sait t’elle que nous allons avoir un enfant ?
- Non, chérie, elle ne sait rien
- Bridget ? Tu vas avoir un bébé ? dit Stephanie en rentrant de nouveau
Deacon et Bridget se retournèrent vers elle : surprit


_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://beaconforever.forumsactifs.com
 
chapitre 24
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Bold and The Beautiful Bridget et Deacon forever :: Fan fiction de Mary & Bridget/ Mary fan fiction and Bridget :: L'usurpatrice-
Sauter vers: